Comprendre les évolutions technologiques du Bitcoin

Le Bitcoin a été publié en 2009, et depuis la cryptomonnaie est devenue de plus en plus populaire et utilisée, faisant apparaitre de nouveaux défis d’évolutivité.

Pour répondre à de nouveaux besoins, et surtout améliorer certains paramètres, des évolutions technologiques ont été apportées au Bitcoin, donnant naissance à d’autres cryptomonnaies.

Le premier souci auquel le Bitcoin a été confronté, est celui de la rapidité des transactions. En effet, le Bitcoin est limité à 7 transactions par seconde. Pour faire une comparaison, Visa procède à 45000 transactions par seconde.

Tant que cette limitation existe, il sera difficile de considérer le Bitcoin comme une monnaie d’échange.

Pour commencer à améliorer le Bitcoin, un changement a été apporté en août 2017 avec l’implémentation du protocole Segregated Witness (SegWit), soit signature séparée.

SegWit est considéré comme un soft fork. Cela représente un changement du protocole qui n’entre pas en conflit avec le système existant et permet une continuité, tout en restant compatible avec les anciennes transactions dans la blockchain.

SegWit a permis de réparer beaucoup de bugs et a changé la structure de stockage dans chaque bloc de Bitcoin : une partie de l’information n’est pas gardée dans le blockchain, mais sauvegardée dans des fichiers séparés en dehors de celui-ci. L’objectif ici est de rendre les transactions plus rapides et moins couteuses, en ne sauvegardant pas les informations peu utiles dans la blockchain (les informations de signatures permettant de confirmer une transaction puis plus utilisées).

Cependant, SegWit n’a pas suffit pour augmenter la vitesse de transactions du Bitcoin.

Un projet d’implémentation de SegWit2x a vu le jour, dont l’idée était de réduire la quantité d’information sauvegardée dans la blockchain et d’augmenter la taille du bloc de 1 Mb à 2 Mb. Ce projet a cependant fait face à des réticences de la part de certains développeurs, avant d’être abandonné.

Une autre équipe de développeurs a décidé de son coté d’apporter une solution similaire, en laissant la structure de la blockchain inchangée, mais en augmentant la taille du bloc à 8 Mb. Ils ont appelé cette nouvelle cryptomonnaie Bitcoin Cash. Le hard fork a eu lieu le 1 août 2017, donnant naissance au Bitcoin Cash.

Une troisième évolution du Bitcoin a été lancée le 12 novembre 2017, avec le Bitcoin Gold, dont le hard fork a été opéré le 25 octobre 2017. Alors que le Bitcoin Cash se base sur une meilleure efficacité des transactions, le Bitcoin Gold est une cryptomonnaie encore plus décentralisée que les précédentes « versions ».

Le 28 décembre 2017, a ensuite été lancé le SegWit2x Bitcoin (B2X). Le fondateur du projet a déclaré que ce hard fork cherche à résoudre les problèmes de frais et de vitesse des transactions dans le réseau Bitcoin, ajoutant que le Bitcoin est actuellement quasiment impossible à utiliser comme moyen de paiement.

La conclusion importante ici, est que comme le système blockchain est décentralisé, beaucoup de gens travaillent sur l’évolutivité du Bitcoin et des cryptomonnaies en général. En ce faisant, ils ont la possibilité d’implémenter leurs solutions en opérant des hard forks. Par conséquent, ces multiples solutions mènent à une constante augmentation du nombre de cryptomonnaies. Mais dans tous les cas, un progrès est apporté.

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?