C’est quoi une ICO ?

Une ICO (Initital Coin offering) est une levée de fonds. C’est via ce nouveau genre de crowndfunding que les start-up qui tentent d’apprivoiser le technologie Blockchain parviennent à lever des fonds en cryptomonnaies pour financer leurs projets.

En 2017, plus de 4 milliards de Dollars ont été récoltés via les ICOs qui sont, pour faire simple, des sortes d’introduction en bourse sauf qu’au lieu de recevoir des actions, on reçoit des « jetons » (tokens en anglais).

Plusieurs ICOs sont organisées chaque semaine et les investisseurs en sont très friands. Tout comme il suffisait de prononcer le mot internet il y a 20 ans pour être financé par n’importe qui, les investisseurs semblent de nouveau hypnotisés par le mot « blockchain ».

Certains croient qu’il s’agit de jetons de casino au lieu d’actifs dont la valeur finira forçément par converger vers sa valeur fondamentale. Une valeur qui sera nulle si l’équipe derrière l’ICO n’est pas sérieuse et ne parvient pas à concrétiser son projet, aussi visionnaire soit-il…

Certains projets sont toutefois sérieux. La start-up Française Iex.ec (Blockchain et jeux vidéos) a par exemple levé 2761 Bitcoins et 173 886 Ethers en moins de 3 heures l’année dernière. L’avenir nous dira s’il s’agissait d’un pari gagnant.

Mais le fait est que plus de 60 % des ICOs font faillite. C’est en tout cas le chiffre qu’avance le magasine Fortune pour 2017…

Comme pour tout, il faut savoir dans quoi on investit et malheureusement, l’engouement autour du Bitcoin a attiré trop d’investisseurs aveuglés par l’appétit du gain et la possibilité de faire des profits rapidement…

C’est là que le bat blesse pour les ICOs. Alors qu’une entreprise a l’obligation de s’enregistrer auprès de l’autorité de régulation (AMF) et de respecter certaines normes de transparence avant de s’introduire en bourse , les ICOs ne sont liées à aucune obligation légale de publier toute forme de documentation juridique.

Les ICOs se contentent de publier un « livre blanc » qui est toutefois souvent suffisant pour comprendre quel est le but du projet.

Il est beaucoup plus difficile et long de s’introduire en Bourse car il faut respecter de nombreuses exigences. Mais ces dernières permettent de protéger un minimum les investisseurs contre des projets risqués.

Méfiance donc, l’ICO n’est pas forcément signe d’Eldorado…

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?