Yi Gang, un ami du Bitcoin nommé gouverneur de la banque centrale Chinoise

La banque centrale de Chine (PBoC, People’s Bank of China) a un nouveau gouverneur, Mr Yi Gang.

Cet homme pourrait adoucir le ton de son institution vis-à-vis du Bitcoin puisqu’il est connu pour avoir déclaré en 2013 que « chacun a la liberté de participer au Bitcoin » tout en reconnaissant le potentiel de la cryptomonnaie alors naissante.

Alors que l’ancien gouverneur de la PBOC Pan Gongsheng a déclaré en 2017 que le Bitcoin allait « mourrir », Yi Gang avait lui déclaré dans le même temps que le Bitcoin est « inspirant ».

Yi Gang a toutefois aussi signalé que le Bitcoin ne peut pas être légalement reconnu par la PBOC…

La nomination à la tête de la banque centrale Chinoise d’un homme n’étant pas buté sur la question des crytomonnaies est une bonne nouvelle.

Mais pour le moment la Chine maintient sa ligne dure concernant les cryptomonnaies. Les exchanges crypto-Yuan et les ICOs sont bannies et depuis le mois dernier même les exchanges de cryptomonnaies étrangers ont été interdits. La communauté Bitcoin Chinoise a depuis changé d’air en se délocalisant à Singapour et au Japon…

Vu les montagnes de dettes de la Chine et le fait que le Yuan ne soit pas encore internationalisé (le projet du 21ième siècle qu’est la nouvelle route de la soie devrait fortement changer la donne d’ici 10 ans surtout si la Zone Euro explose), il n’est pas une mauvaise idée de détenir un peu de Bitcoin pour protéger un minimum son épargne et cela fait longtemps que les Chinois l’ont compris. Le Bitcoin a d’ailleurs été fortement utilisé pour contourner le contrôle des capitaux et ainsi pouvoir transférer des fonds dans d’autres pays moins risqués…

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?