Poutine : « Le monde entier comprend que le monopole du Dollar est dangereux » #bitcoin

Vladimir Poutine, fraîchement réélu à la tête de la fédération de Russie, s’est adressé à la Douma, le parlement Russe. Ca déménage…

Poutine est en guerre contre le DOLLAR

Le président a insisté sur le fait que la Russie doit affirmer son indépendance vis-à-vis du système du pétrodollar en raison du monde occidental qui accentue ses sanctions économiques.

Il a ajouté que « le pétrole est échangé en Dollars. Nous réfléchissons à ce qui doit être fait pour nous débarrasser de ce fardeau. […] le monde entier estime que le monopole du Dollar n’est pas digne de confiance ; Il est dangereux pour de nombreux pays, pas seulement pour nous. ».

Voilà des propos qui vont trouver un écho favorable du côté de Pékin où les autorités ont récemment lancé un contrat sur le pétrole libellé en Yuans dans le but de concurrencer les contrats de Brent et de WTI (West Texas Intermediate). Le but étant de créer le petroyuan et contrebalancer la domination du Dollar dans les échanges économiques globaux. Le Venezuela, l’Iran et la Russie possèdent à eux trois d’immenses réserves de gaz et de pétrole et ont récemment décidé de vendre leur carbone en Yuans…

L’hégémonie du Dollar, la véritable raison des guerres impérialistes US

Voilà pourquoi l’oncle Sam montre les muscles vis-à-vis de l’Iran, de la Russie et de la Chine. Il ne faut pas chercher midi à quatorze heure. L’impérialisme américain et leur train de vie indécent ne repose que sur une seule chose : Le Dollar. On préfère vous parler d’obscures empoisonnements d’anciens espions (affaire skripal) à la télévision mais ne soyons pas naïfs, la diplomatie internationale est toujours une affaire de gros sous…

Entre 80 % et 90 % des échanges globaux se font toujours en Dollars, l’essentiel provenant, vous l’aurez compris, du commerce de pétrole et de gaz. Et un peu plus de 60 % des réserves de change de l’ensemble des banques centrales du monde entier sont en Dollars.

Les États-Unis essaient par tous les moyens possibles et imaginables de maintenir cette hégémonie monétaire qui leur confère un « privilege exorbitant ». Le moyen le plus simple est de détruire les pays qui souhaitent vendre leur pétrole dans une autre monnaie que le Dollar (Irak, Libye, Iran…). Lorsque l’option militaire n’est pas possible (Russie, Chine) il s’agit d’étouffer économiquement les pays rebelles (interdiction de faire du commerce avec eux ou bien déconnexion du réseau SWIFT… pour l’Iran). La Russie a été sanctionnée suite à son intervention en Syrie (pour stopper l’avancée des terroristes soutenus pas vous avez compris qui) car Poutine a décidé d’arrêter l’impérialisme US qui voulait faire sauter Bachar Al-Assad, ce dernier ayant préféré laisser passer un pipeline qui apporterait le gaz d’Iran et non d’Arabie Saoudite et du Qatar. #petroDollar.

L’objectif principal de la Russie et de la Chine est de désormais de diminuer la part du Dollar dans les échanges commerciaux et de tendre vers un monde multipolaire en proposant une alternative crédible. C’est pour cela qu’ils achétent depuis des années de grandes quantités d’or afin de solidifier leurs monnaies ainsi qu’en invitant les pays possédant de grandes réserves de pétrole et de gaz à les vendre en Yuans.

Voyez vous-même pour la Russie :

La dévaluation du Dollar et les sanctions économiques US vont précipiter des changements monétaires brutaux

Ces pays ne supportent plus la dévaluation du Dollar via la planche à billets (résultat de guerres incessantes, de déficits budgétaires et de la balance commerciale abyssaux) et surtout les sanctions imposées du simple fait que certains pays utilisent le Dollar dans leurs transactions. Demandez l’avis de la BNP Paribas à ce propos…

La FED (banque centrale US) a imprimé 4500 milliards de Dollars depuis 2007 pour acheter la dette US au banques privées (notons au passage que les banques privées contrôlent la FED…). Si l’on prend l’ensemble des banques centrales du G7, c’est au total 21 000 milliards qui a été imprimés pour acheter dettes d’état et même dettes et actions de multinationales (La banque centrale du Japon détient 75 % des actions échangeables ETF du Nikkei…).

Devant ces océans d’argent nécessaires pour alimenter une dette qui ne peut que grossir de jours en jours. Inéluctablement, ces montagnes de dettes nécessitent une dévaluation de la valeur de l’argent afin de pouvoir rembourser ces dettes. C’est ce que l’on appelle l’inflation. Ou autrement dit, la perte de votre pouvoir d’achat.

Dollar vs Yuan vs Bitcoin

D’autres monnaies vont prendre le relais à mesure que le Dollar est de moins en moins utilisé dans le monde. Le Yuan va évidemment tirer son épingle du jeu tôt ou tard et viendra rivaliser avec le Dollar et l’Euro dans l’arène monétaire internationale.

Mais en ces temps de défiance extrême vis-à-vis du roi Dollar, il y a outsider qui fait son nid. La cryptomonnaie avec en fer de lance le très décentralisé Bitcoin et ses acolytes que sont l’Ethereum, IOTA et d’autres encore.

Une révolution monétaire est en cours partout dans le monde et à n’en pas douter, les cryptomonnaies vont tirer leur épingle du jeu. Mais rappelons, pour ne pas faire de contre sens, que la Chine et la Russie ne sont pas fans des cryptomonnaies…

Tip BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

Tip ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?