Analyse de marché : Quelques mauvaises nouvelles poussent le Bitcoin sous 8000 $

BTC/USD : 7870 $

Capitalisation de marché : 346 milliards

Dominance BTC: 38.7 %

Ce sont les banquiers centraux qui font les prix de nos jours. Tous les prix sont administrés. Il sont déconnectés de la réalité en raison de l’intervention massive des banques centrales. Ces dernières ont imprimé l’équivalent de 21 000 milliards de Dollars depuis la crise de 2008 et rendu le loyer de l’argent quasiment gratuit.

La conséquence est que des pays comme l’Allemagne empruntent à des taux négatifs… Vous avez bien lu. Négatifs. Ce qui veut effectivement dire que certains investisseurs paient pour prêter de l’argent à l’Allemagne… Cela en dit long sur la confiance qu’ils ont dans les marché financiers. Il préfèrent payer que de risquer de placer leur argent autre part, comme sur les bourses, où ils savent très bien que les prix peuvent s’effondrer d’un moment à l’autre.

Taux à 5 ans Allemand

Banque centrale

Bref, les banquiers centraux sont un genre de grands prêtres et les investisseurs les écoutent religieusement. Et que disent-ils ?

Le dernier gouverneur en date à s’être exprimé est Kashkari, le président de la FED de Minneapolis. Le gouverneur, réputé pour être en grand supporter de la planche à billets.., a déclaré que les cryptomonnaies sont devenues une « farce et une en raison du manque de réglementation et de l’augmentation du nombre de fraude ».

Et la crise de 2008 provoqué par tes copains banquiers ? Ce n’était pas une farce ? L’invention de la « titrisation » qui a provoqué la crise, ce n’était pas une fraude ? Est-ce qu’un seul banquier est allé en prison ? Non…

Et soit dit en passant, en 2016 en France, c’est juste 1 138 200 de personnes qui ont été victimes d’une fraude à la carte bancaire. 400 millions d’Euros évaporés…

Kashkari n’est pas le premier et ne sera pas le dernier banquier a déblatérer sur les cryptomonnaies et il y a malheureusement encore du monde pour les écouter…

De la publicité contre les cryptomonnaies en Chine

Après la Pologne et sa célèbre vidéo youtube grotesque visant à ridiculiser les propriétaires de cryptomonnaies, le plus grand réseau télévisé Chinois (1.2 milliards de téléspectateurs potentiels) a diffusé un message déclarant notamment que la « bulle » des cryptomonnaies continue de grossir… Le message a été diffusé Lundi.

La Chine s’affiche de plus en plus clairement contre les cyrptomonnaies malgré l’enthousiasme béat de certains devant le classement des meilleures Blockchains avec le Bitcoin absent du top 10…

USA chasse au sorcières

D’après plusieurs rapports provenant du Pentagon et du ministère de la défense US, ces derniers débattent du fait que si vous possédez une habilitation de sécurité dans l’administration, cela pourrait poser problème d’être un propriétaire de cryptomonnaies. Le Bitcoin, un « security risk » à la protection d’informations classifiées ? Ça c’est une belle farce… Le Bitcoin est le nouveau communisme pour les autorités US…

Bref, il y a de nombreuses nouvelles ici et là qui pèsent sur le marché. Mais comme nous l’avons dit hier, nous ne serions pas étonnés que le marché des cryptomonnaies s’envole face à une sortie de l’Italie de la Zone Euro à mesure que le ton monte entre Rome, Bruxelles et Francfort. Soyez assurés que les autorités Européennes sont actuellement terrifiées par la nouvelle coalition au pouvoir en Italie et que nous n’avons jamais été aussi proche d’un éclatement de la Zone Euro…

De belles opportunités d’achat se profilent pour ceux qui n’ont pas encore pris le train en marche.

Tip BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

Tip ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

  • Graphique BTC/USD journalier

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?