Les banques centrales d’Angleterre et de Norvège réfléchissent à leur propre cryptomonnaie

Un récent sondage du côté de la perfide Albion avait montré qu’une majorité de Britons ne ferait pas confiance à une cryptomonnaie émise par la la vieille dame (Bank of England, BoE).

Ce désaveu ne semble pas avoir entamé le culot de la BoE qui, tout comme la banque centrale de Norvège ou encore la banque nationale Suisse, explorent différentes idées de cryptomonnaies créées par les banques centrales.

Les banquiers centraux, vous savez, ces hommes et femmes (surtout des hommes) non élus, totalement indépendants des gouvernements et qui décident pour nous de faire marcher la planche à billets pour éponger les pertes des banques. Soit dit en passant, les banques de la Zone Euro ont 900 milliards de dettes irrécouvrables dans leurs livres (dont 400 en Italie).

Quelle est le but ? Lancer des cryptomonnaies en grande pompe avant que l’ensemble de la population ne comprennent que leur plus grand avantage est justement d’être décentralisées et donc non contrôlées par une banque « CENTRALE » ?

La banque centrale Norvégienne a le culot de dire qu’elle considère la création d’une cryptomonnaie en raison du déclin de l’utilisation du cash…

Nous ne répéterons jamais assez que le rêve des banques est de détruire l’argent papier. Lisez absolument notre article sur le sujet pour comprendre pourquoi nous devons absolument empêcher cela tant que les cryptomonnaies ne seront pas arrivées à maturité.

Avec leurs deux rapports, le BoE et la banque centrale norvégienne se mettent en porte à faux vis-à-vis de la banque centrae US (FED) dont l’un des gouverneurs, Mme Brainard, se soit opposée à une cryptomonnaie « centrale ».

Satoshi Nakamoto a inventé le Bitcoin pour nous protéger des gouvernements et des banques !

Pas besoin d’avoir fait Science politique ni d’être un journaliste pour réaliser que les gouvernements sont devenus rien de plus que des agences de recouvrement pour les banques et qu’ils ne servent même plus à nous protéger.

Le fait que les banques centrales se penchent sur leurs propres cryptomonnaies nous fait doucement sourir. Satoshi Nakamoto a inventé le Bitcoin très précisément pour nous protéger de nos gouvernements corrompus par les banques.

Vous pouvez d’ailleurs trouver une référence à cela dans le premier bloc de la blockchain du Bitcoin dans lequel Satoshi Nakamoto a inséré un titre d’article du financial Time : « Chancellor on brink of a second bailout for banks ».

En Français : « Le chancelier est sur le point de renflouer une seconde fois les banques » avec l’argent public…

Les banques centrales, de conivence avec les banques privées, ont imprimé à ce jour plus de 21 000 milliards de Dollars depuis la crise. Une dévaluation massive de notre monnaie qui se traduit e autres, par des prix immobiliers totalement délirants.

En revanche, il n’existe que 21 millions de Bitcoins dont la valeur ne peut que s’apprécier face aux monnaies de singe des banques centrales, qu’elles soient traditionnelles ou sous forme de « cryptomonnaies ».

Si Satoshi est mort, il est en train de se retourner dans sa tombe… Vous verrez, il n’y aura pas de Bill Gates ou de Warren buffet pour critiquer les cryptomonnaies des banques centrales si jamais elles osent franchir le pas alors que ce sera cela la véritable « mort aux rats », pour reprendre les mots de Buffet…

Tip BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

Tip ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

La vieille dame (« the old lady »)

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?