Les propos hallucinants de la banque centrale d’Italie sur les cryptomonnaies

Le gouverneur de la banque centrale Italienne a déclaré aux étudiants de l’école de commerce Bocconi que les « banques centrales ne sont pas prêtes – tout du moins à court terme – à gérer les implications du lancement d’une cryptomonnaie. »…

La banques des règlements internationaux (la banque des banques centrales…) a rapporté les dires du gouverneur sur son site :

« Une cryptomonnaie lancée par une banque centrale serait supportée par sa crédibilité et, en définitive, par la loi. Les « crypto-actifs », d’un autre côté, n’appartiennent à personne. Il n’y a pas d’actifs pour les garantir et aucune structure de gouvernance qui puisse garantir la confiance… La valeur d’une cryptomonnaie de banque centrale ne souffrirait pas de l’excessive volatilité qui affecte les crypto-actifs ».

Voilà du pain béni que nous allons nous empresser de démonter :

1- Cryptomonnaie vs crypto-actif

Voyez comment le gouverneur déclare qu’une monnaie digitale peut être déclarée « cryptomonnaie » si elle est créée par une banque centrale mais qu’il s’agit tout d’un coup d’un « crypto-actif » lorsque cette dernière est crée par le peuple… Cette différence de sémantique met en évidence la tentative des autorités de réglementation de transformer les cryptomonnaies en crypto-actifs. C’est à dire traiter les cryptomonnaies comme des actions plutôt que comme les monnaies à part entière. Voir notre article sur la SEC qui veut faire rentrer toutes les ICOs dans la catégorie « security » (actif financier).

2- Une cryptomonnaie de banque centrale serait garantie par la crédibilité de la banque centrale ?

Hahaha. Quelle crédibilité ? Les banques centrales orchestrent l’inflation et la chute indolore mais constante de notre pouvoir d’achat en faisant marcher la planche à billets. Beau travail les gars, quelle crédibilité…

Bien évidemment que les cryptomonnaies ne sont pas contrôlées par une autorité centrale. C’est leur essence même. Il n’y aura jamais plus de 21 000 000 de Bitcoins précisément pour nous protéger d’une autorité centrale qui voudrait faire marcher la planche à billets. Il est clair que transformer les monnaies nationales en cryptomonnaies ne les empêchera pas de s’adonner à leur activité préférée : Créer l’argent à partir de dettes assorties d’intérêts, faire marcher la planche à billets et diluer la valeur de l’argent.

3- Il n’y a pas d’actifs pour garantir les cryptomonnaies

Magnifique. Splendide. Quel culot… Le seul actif sur lequel repose les monnaies nationales est une montagne de dette. Ça c’est du solide alors…

4- Excessive volatilité

Oui, les cryptomonnaies de banques centrale ne seraient pas volatiles. Disons plutôt que leur valeur diminuera lentement mais sûrement alors que celle du Bitcoin ne peut que augmenter puisque sa masse monétaire reste à 21 000 000 tandis que celle des monnaies de banques centrale est condamnée à augmenter pour rembourser les intérêts des dettes.

5- Le but inavoué derrière la volonté des banques centrales à lancer leurs propres cryptomonnaies

Déjà, le but est tromper les gens et attirer dans leurs filets ceux qui n’ont rien compris aux cryptomonnaies. Mais de manière plus sournoise, le but inavoué est de détruire l’argent papier. C’est un vieux rêve de banquier que de faire disparaître les pièces et les billets. Pourquoi? (on vous explique tout ici).

Bref, les crytpomonnaies sont le nemesis des banques et à chaque fois que vous entendrez un banquier en parler, bouchez vous les oreilles…

Tip BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

Tip ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?