La SEC clarifie son discours et estime que l’Ethereum n’est pas une « security » de part sa forte décentralisation

Le chef de la division « Corporate Finance » de la SEC (gendarme financier US), Mr William Hinman, a déclaré lors du sommet All Markets organisé par Yahoo, que les cryptomonnaies décentralisées telles que BTC et ETH ne sont pas des « securities » (actifs financiers).

Nous savions déjà que le Bitcoin n’est pas considéré comme une security par la SEC mais le fait que l’Ethereum ne le soit pas non plus est une petite surprise qui semble soulager les marchés.

William a déclaré « ne pas voir beaucoup d’intérêt à traiter ETH comme une security », arguant qu’il n’y a pas de « figure centrale ou un groupe en particulier qui est responsable de l’Ethereum ». Par conséquent, « il ne constitue pas un contrat d’investissement ».

Le paysage se dégage et les créateurs de cryptomonnaies savent désormais ce qu’ils ont à faire pour éviter de tomber dans la catégorie security avec tous les problèmes que cela comporte :

Il faut que la cryptomonnaie soit « décentralisée ». Il faut également noter que la décentralisation vient également de la manière dont la cryptomonnaie est créée. Si 80 % des coins appartiennent aux créateurs dès le début, il y a une centralisation flagrante. Le Bitcoin, par exemple, a été miné dès le début sans « pré-mining » qui aurait donné dès le début une partie importante des Bitcoins à son créateur… Bonne nouvelle donc de ce côté là.

Mais dans l’ensemble, rien de nouveau sous le soleil car un marché de Futures adossé à l’Ethereum a vu le jour il y a peu. Et qui dit Futures dit régulation par la CFTC (Commodity FUTURES Trading Commission).

Deux cryptomonnaies sont désormais adossées (enchaînées) à un marché de Futures : Bitcoin et Ethereum.

Pour rappel, le Bitcoin n’a cessé de chuter depuis le lancement du marché de Futures. Voyez vous-même:

Toutes les matières premières (Commodity) que les pays occidentaux ne possèdent pas dans leurs sous-sols sont traditionnellement enchaînées à un marché de Futures pour manipuler leurs prix à la baisse. He oui, n’oublions pas que la marche du monde est influencée par la géopolitique monétaire et financière…

Le marché des produits dérivés (Futures, options, swaps) a détruit depuis longtemps la capacité des marchés à évaluer le prix réel des actifs physiques, des matières premières et des métaux précieux.

Bref, que vaut-il mieux pour une cryptomonnaie ?

Ne pas être considérée comme une security revient à rentrer dans la catégorie des « commodities » et s’exposer aux manipulations des cartels de banques via un marché de Futures.

Être considéré comme une security revient à devoir se conformer à des réglementations fastidieuses…

Tip BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

Tip ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?