CryptoFranc ? Les suisses vont-ils se faire rouler dans la farine jusqu’au bout par les banquiers ?

Les banquiers sont tombés à bras raccourcis sur les cryptomonnaies depuis le début car elles menacent clairement leur monopole. Ils ne sont pas d’accord que des monnaies non inflationnistes viennent faire exploser la bulle d’endettement qu’ils ont participé à faire gonfler pour récolter des milliers de milliards d’intérêts.

Mais c’est un fait que plusieurs pays s’intéressent de près à l’émission de leur propre monnaie. En Suisse, les autorités se posent sérieusement la question et l’idée d’un « cryptoFranc » commence à circuler.

Le conseiller national Claude Bérgé a demandé l’élaboration d’une stratégie fédérale pour développer une monnaie basée sur la technologie Blockchain. Comme chacun sait, cela permettrait de réaliser des transferts plus rapidement et moins coûteux.

Mais la BNS (banque centrale Suisse) n’y est pas favorable…

Sans rire ? Bien évidemment qu’elle n’y est pas favorable car si le peuple ne voit pas encore clairement quel est l’avantage d’utiliser le Bitcoin à la place des monnaies nationales, émettre un « cryptoFranc » aurait tôt fait de révéler cet avantage au grand jour.

Comment? Quel avantage ?

Le fait que le Bitcoin n’est pas une monnaie inflationniste. Il n’y aura jamais plus de 21 000 000 de Bitcoins contrairement aux monnaies de singe imprimées par les banques et qui se comptent en dizaines de milliers de milliards.

Or, il est clair que si les banques centrales commençaient à émettre leurs cryptomonnaies, il n’y aurait aucune limite, de la même façon qu’il n’y a aucune limite à leurs planches à billets actuelles.

Pourquoi les banques centrales ne veulent pas mettre de limite à la création d’argent ?

>Mais pour pouvoir créer facilement de l’inflation.

Pourquoi les banques centrales veulent constamment créer de l’inflation (hausse des prix) ?

>Mais parce qu’il s’agit d’un impôt déguisé et indispensable pour continuer à faire gonfler les dettes publiques qui mettent les peuples à genoux.

Un impôts déguisé ? Vraiment ? Absolument :

Supposons qu’en un an, tous les prix doublent en France (100 % d’inflation). Les voitures ont donc maintenant un coût moyen de 20 000 euros, la baguette de pain un coût de 2 euros, l’essence un prix de 3.4 euros le litre. Si les prix doublent, cela veut dire que les rentrées fiscales de l’État relatives aux taxes sur la consommation doublent également ! Si la TVA à 20% sur les voitures rapportait à l’État 200 euros en moyenne par vente de voiture, désormais elle rapportera 400 euros en moyenne ; si les taxes sur l’essence rapportaient en moyenne, disons 0,95 euros à l’État, elles rapporteront désormais 1,9 euros, et ainsi de suite. Tout se passe donc comme si la dette contractée jusqu’ici valait deux fois moins chère. L’inflation a donc le pouvoir d’alléger le poids de la dette.

[Lisez de toute urgence notre article sur l’inflation]

Bref, en cas de création d’un « cryptofranc », la grande majorité des gens n’ayant pas encore compris l’utilité de la concurrence entre monnaies, comprendrait très rapidement le pot aux roses (inflation) puisque le cryptoFranc (sans limites) verra inéluctablement sa valeur diminuer face au Bitcoin (limite de 21 M).

Mais les banquiers sont tentés de prendre le risque pour nous rouler dans la farine jusqu’au bout.

Leur objectif caché derrière la création d’une monnaie électronique est de faire disparaître l’argent papier. En le faisant disparaître, les banques deviendraient immortelles puisqu’elles ne craindront plus les « bank runs ». C’est à dire lorsque tous leurs clients viennent chercher leur argent en même temps, entre autres avantages comme le fait de savoir exactement ce que nous achetons où encore pouvoir couper les vivres d’un seul clic à n’importe qu’elle personne qui gênerait…

Plus c’est gros, mieux ça passe…

Et vu que les Suisses ont récemment loupé l’énorme opportunité de mettre fin au système des réserves fractionnaires lors du référendum ayant eu lieu au début du mois (Je peux vous dire de sources sûres que les banquiers ont fait la nouba comme jamais le jour des résultats du vote), on peut légitimement craindre qu’ils se fassent avoir par un cryptoFranc…

Théorie du complot? Non, bienvenue dans le 21 ième siècle.

Éduquons nous à propos de la monnaie ! Partagez cet article ! Soutenez-nous en vous abonnant aux comptes facebook et Twitter de cryptojournal.fr. Allez les Suisses, partagez !

Tip BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

Tip ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Notre article sur la guerre contre l’argent papier.

La guerre a déjà commencé comme vous pouvez le voir sur le site de la banque centrale Européenne où l’on peut observer l’évolution du nombre de billets de 500 Euros et de 100 Euros

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?