Et si le Bitcoin remplaçait le Dollar dans le système monétaire international ? (1)

Depuis l’écroulement du système monétaire international lorsque le président US Nixon a suspendu la convertibilité du Dollar en or (1971, fin du Gold standard), les taux de change sont passés de fixes à flottants. Les monnaies sont depuis engluées dans le magma du forex qui brasse 5000 milliards de Dollars par jour. C’est le plus grand marché financier du monde. C’est désormais la main invisible des marchés qui régit les taux de change entre pays. Enfin, invisible… Il s’agit en réalité de celle de l’Oncle Sam.

Mais nous aurions pu avoir un système complètement différent

Le système monétaire tel que nous le connaissons aujourd’hui tire ses racines dans la conférence de Bretton Wood en 1944 au cours de laquelle les pays vainqueurs de la seconde guerre mondiale ont négocié la nouvelle mouture du système monétaire international.

A l’époque, deux plans de création de système monétaire international s’affrontent avec d’une part le plan de l’américain Dexter White proposant de rétablir le Gold Exchange Standard et, d’autre part, le plan de John Maynard Keynes qui propose la création d’une Union internationale de compensation et d’une monnaie supranationale, le « Bancor », à laquelle toutes les monnaies auraient été rattachées via un taux de change fixe.

Le Dollar et son Gold Standard finira malheureusement par s’imposer, les États-Unis étant clairement en position de force et comprenant parfaitement les privilèges exorbitants que leur conférerait le fait de devenir la monnaie « étalon ».

« Étalon » signifie que le Dollar est la seule monnaie totalement convertible en or sur demande.

En effet, au sortir de la seconde guerre mondiale, tout l’or des anciennes puissances (France, Angleterre) a été envoyé aux États-Unis pour payer le matériel nécessaire à l’effort de guerre… Par conséquent, les États-Unis étaient le seul pays au monde ayant des réserves d’or suffisantes pour rendre sa monnaie totalement convertible en or et devenir l’étalon international (la monnaie internationale par excellence).

L’emprise du Dollar sur le monde sera achevée par le président Eisenhower qui persuadera l’Arabie Saoudite de vendre son pétrole en Dollars et aucune autre monnaie, obligeant tous les pays du monde à continuer à utiliser le Dollar malgré le fait que ce dernier, ayant été imprimé sans vergogne, n’était plus adossé à des réserves d’or suffisantes…

Dans le cas du Bancor, nous aurions eu ce système :

Le Bancor sert d’unité de compte aux échanges internationaux. La parité fixe des devises nationales par rapport au Bancor est révisable annuellement. A la fin de chaque année, les banques centrales achètent ou vendent leurs devises nationales pour régler le débit ou crédit de leur compte à la chambre de compensation du système. Il est prévu que chaque banque centrale dispose d’un découvert exprimé en Bancors pour un montant initial équivalent à la somme moyenne des importations et exportations du pays au cours des trois années précédant la mise en place du système (un quota équivalent donc à leur poids économique). Annuellement la balance extérieure de chaque pays est évaluée et tout déséquilibre est financièrement pénalisé selon un barème. Tout déséquilibre massif est alors résolu par un réajustement du taux de change avec le Bancor : une réévaluation par rapport au bancor pour les exportateurs nets délinquants et une dévaluation pour les importateurs nets délinquants.

Ce qui est propre à ce système monétaire international proposé par Keynes est qu’il vise à « assurer la pacification des relations économiques » en rappelant à l’ordre chaque année les pays accusant un déficit de leur balance commerciale mais aussi ceux qui ont un excédent.

Ce système aurait été bien plus harmonieux pour le monde entier. Au lieu de cela, nous avons choisi un système d’étalon-or au centre duquel règne le Dollar des États-Unis. L’or est devenu convertible en dollar et le dollar convertible en n’importe quelle monnaie. Il est devenu le pilier de la compensation des dettes et des créances entre États.

Le pouvoir conféré par le Dollar aux américains est devenu encore plus important après la suppression de la convertibilité du Dollar en Or par Nixon. L’Oncle Sam peut désormais imprimer des Dollars sans vergogne et accumuler des déficits commerciaux gigantesques sans craindre de voir sa monnaie s’écrouler puisqu’elle reste la monnaie internationale (L’armée US est là pour s’assurer pour que cela ne change pas…).

A l’époque, le secrétaire au trésor US avait déclaré: « Le Dollar est notre monnaie mais c’est votre problème »…

Bref, dans le monde que Keynes envisage, il n’y a pas comme aujourd’hui, d’un côté une Grèce et un Portugal humiliés et de l’autre, une Chine et une Allemagne drapés dans le manteau de ce qu’ils considèrent comme leur vertu, avec tout en haut, des américains qui peuvent se permettre d’avoir une balance commerciale extrêmement déficitaire sans craintes…

Et le Bitcoin dans tout ça?

L’idée d’une monnaie supranationale n’est pas tombée aux oubliettes et l’émergence du Bitcoin permet d’espérer un le retour de cette idée sur le devant de la scène. Le Bitcoin étant décentralisé contrairement au Bancor, il ne pourra pas agir comme le garde fou imaginé par Keynes avec le Bancor en forçant les pays à faire les réformes nécessaires pour ajuster leurs balances commerciales. Mais cela aurait l’avantage d’enlever à l’empire américain son principal outil de domination mondiale : le Dollar.

Quel serait l’impact sur le prix du Bitcoin s’il devenait la monnaie de réserve internationale par excellence ? Ho boy… Ce sera le sujet de notre papier de demain.

In Satoshi we trust…

Tip BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

Tip ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?