Facebook met partiellement fin à son ban publicitaire sur les cryptomonnaies

Facebook a décidé d’alléger son ban sur les cryptomonnaies. Pour rappel, tous les géants du web (Facebook, Google, Twitter) ont banni les publicités faisant la promotion des cryptomonnaies en début d’année.

Ces nouvelles ont pesé extrêmement lourd sur le marché. De nombreux projets de sites internet ont finalement été mis en veille face à ce rejet massif de la part des piliers du web.

Mais il y a du nouveau. Facebook vient de lancer « cryptocurrency products and services onboarding request » afin de permettre aux entreprises de proposer leurs publicités. Nous avons appris la nouvelle via le blog du Product Management Director de Facebook.

Bob Leathern y déclare: « En Janvier, nous avions décidé d’interdire les publicités faisant la promotion de produits et de services financiers fréquemment associés à des pratiques promotionnelles trompeuses, telles que les options binaires, les ICOs et la cryptomonnaie. »

Nous avions toutefois clairement signifié que « notre décision de bannir l’ensemble du marché serait revisitée dès que nous aurons amélioré notre capacité à détecter les pratiques de promotions trompeuses », ajoute Bob.

Facebook annonce aujourd’hui qu’il est désormais possible pour les exchanges ayant une licence de faire de la publicité sur sa plate-forme.

La publicité pour les options binaires restera en revanche interdite (très bonne nouvelle). Idem pour les ICOs (ce qui est une moins bonne nouvelle mais avec 1600 coins en circulation, peut être que l’on en a effectivement déjà assez pour le moment…).

Cette nouvelle très positive ne soulève pourtant pas le marché des cryptomonnaies qui reste lourd. C’est dire si le sentiment de marché est morose ces derniers temps…

Soit dit en passant, notons que ce ban des cryptomonnaies n’est pas la seule trahison de facebook cette année:

Facebook a été éclaboussé jusqu’à la capuche en début d’année par l’affaire Cambridge Analytica qui a révélé à quel point nos démocraties sont en danger face à l’abandon de nos données privées. Cambridge Analytica a utilisé les données de Facebook pour diffuser des messages politiques sur mesure  et viser de façon chirurgicale les citoyens via tous réseaux sociaux comme Youtube, Snapchat, Twitter, Google et bien entendu Facebook afin de faire élire Trump (10 000 types de messages différents pour bien dire à chacun ce qu’il veut entendre). Si cette société a réussi à faire élire un homme comme Donald Trump à la tête des États-Unis, l’heure est légèrement grave… La centralisation de nos données est clairement un problème majeur du 21ième siècle.

Tip BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

Tip ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?