La guerre commerciale de Trump est une excellente nouvelle pour le Bitcoin

Une guerre commerciale est en train de prendre sérieusement forme. Les Etats-Unis distribuent les baffes à la Chine ainsi qu’à l’Europe.

USA vs Chine

Donald Trump a déjà annoncé que plus de 35 milliards d’importations Chinoises vont être taxées. Une taxe de plus de 25 % sur l’acier et l’Aluminium. L’Oncle Sam a également déjà menacé l’Empire du milieu de taxer 200 autres milliards d’importations. En sachant que le déficit commercial US avec la Chine est de 350 milliards de Dollars et que l’ensemble des échanges commerciaux entre les deux nations représente au total 580 milliards de Dollars…

Nous n’avons rien contre cette guerre commerciale car nous sommes d’avis qu’il est temps d’arrêter le processus de mondialisation permettant aux multinationales de faire travailler des armées d’esclaves à l’autre bout du monde pour ensuite affréter d’immenses porte-conteneurs et vendre dans les pays riches. Enfin, riches… C’était avant que la mondialisation ne fasse fuir nos jobs à l’étranger et que l’on se retrouve avec un taux de chômage inacceptable… Au cours des premières années, ces barrières tarifaires vont provoquer à coup sûr de l’inflation car les entreprises vont reporter cette taxe douanière sur le client final.

Bref, la Chine a riposté à ces taxes douanières en laissant le Yuan se déprécier afin d’être plus compétitif à l’exportation. En baisse de bientôt 10 % depuis le début de l’année…

L’Europe et surtout l’Allemagne est dans le collimateur de Trump

L’Europe n’est pas épargnée. Donald Trump va s’essuyer les pieds sur une Europe désunie dont la monnaie risque de voler en éclat une fois que l’Italie aura décidé de claquer la porte et de ne pas rembourser les centaines de milliards qu’elle doit à l’Allemagne.

Le président du conseil Européen, le Polonais Donald Tusk, a déclaré à la veille du sommet de l’OTAN qui se déroule actuellement à Bruxelles :

« Amérique, choyez vos alliés, car après tout, vous n’en avez pas beaucoup… »

Mais nous ne serons pas choyés. Les américains vont nous faire les poches comme c’est souvent le cas depuis quelques années. La justice extra-territioriale américaine sanctionne à coup de dizaines de milliards chaque année et nous nous laissons faire… Nous n’arrivons même pas à faire payer des impôts aux multinationales telles Amazon, Google et bien d’autres encore qui se réfugient au Luxembourg pour payer 7 % d’impôts pour tout ce qu’ils vendent dans l’ensemble de l’UE. Les traités Européens sont notre cercueil…

Les États-Unis veulent le scalp de l’Allemagne et son modèle économique mercantiliste qui a déjà détruit les industries de tous les pays de la Zone Euro. C’est ce qui arrive en ayant un taux de change fixe avec une telle machine à exporter. Les excédents de l’Allemagne sont considérables (voir TARGET II). L’Allemagne et ses positions ultra-mondialistes et libre-échangistes en font l’ennemi numéro un à abattre en Europe pour les États-Unis et d’un côté, cela est probablement une bonne nouvelle pour les peuples Européens…

Guerre commerciale, risque de crise économique, Inflation, autant de raisons qui promettent un avenir solide aux cryptomonnaies

Obliger l’Allemagne à réduire la cadence afin de laisser une chance aux autres pays de la Zone Euro de créer de l’emploi ? Cesser de polluer pour faire voyager des marchandises sur des milliers de kilomètres ? Tout cela n’a pas l’air si horrible qu’il n’y paraît à y regarder de plus près. C’est le premier point que nous voulions faire.

Mais pour en revenir au Bitcoin :

Une guerre commerciale ouverte entre l’Europe et les USA pourrait se terminer par une attaque spéculative des pays faibles de la Zone Euro et un éclatement du bloc. Après la Grèce, c’est désormais l’Italie qui est sur le seuil…

Concernant la Chine, elle ne restera pas les bras croisés. L’Empire du milieu va accélérer sa dé-dollarisation. Attendez-vous à ce que les Chinois vendent la dette US en masse au cours du reste de l’année. Une diminution du rôle du Dollar en tant que monnaie internationale (38 % des échanges commerciaux mondiaux sont toujours réalisés en Dollars, en forte baisse depuis les 80 % de 2013…) incitera de plus en plus les pays à adopter une monnaie décentralisée pour régler leurs balances commerciales. D’après le FMI, la part du Dollar dans les réserves de devises des banques centrales a reculé à 62.7 % contre 63.5 % le trimestre précédent. Soit 6130 Milliards de Dollars, au plus bas depuis 4 ans!

Ces deux développements sont du pain béni pour les monnaies décentralisées!

Donald Trump veut ramener les Jobs au pays et pour cela il va falloir détruire l’OMC. A l’heure du changement climatique, c’est une bonne nouvelle que la mondialisation soit remise en question mais l’oncle Sam risque dans le processus de faire monter l’inflation et inciter les pays du monde entier à bouder le Dollar comme monnaie internationale par excellence. Il faudra alors trouver un actif de substitution pour payer le commerce international.

La recette parfaite pour une nouvelle vague d’adoption du Bitcoin dans le monde.

Donation:

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?