Les revenus du détrousseur Mastercard ont flambé de 48 % au second trimestre

Comme tout le monde a pu le constater avec l’écroulement de Facebook en Bourse cette semaine, c’est la saison des résultats trimestriels.

En perdant près d’un quart de sa capitalisation boursière, Facebook fait les choux gras de la presse financière mais il y a une autre multinationale qui nous intéresse : MasterCard.

Vous savez, ce fournisseur de carte de retrait qui a quasiment le monopole mondial avec Visa et qui vous ponctionne du pognon à chaque fois que vous avez le culot de retirer votre argent au distributeur…

Tout va bien pour cette pompe à fric pouvant réaliser jusqu’à 10 000 transactions par minute puisque qu’elle affiche une hausse de 48 % de ses revenus au second trimestre (par rapport au T2 2017).

3.7 milliards de Dollars collectés en seulement 3 mois…

Voilà exactement le type de sangsue, de parasite que les cryptomonnaies visent à éradiquer.

Un distributeur peut vous ponctionner jusqu’à 6 Euros pour un banal retrait alors que, pour la comparaison, une transaction de 99 millions de Dollar a récemment eu lieu sur le Litecoin pour la modique somme de 40 centimes de Dollar…

Le CEO de Mastercard déblatère sur les cryptomonnaies

Sans surprise aucune, le CEO de Mastercard a répété en début de semaine que les cryptomonnaies anonymes, non créées par les États, « sont de la merde » avant d’ajouter que les cryptomonnaies ne peuvent pas être des moyens d’échange en raison du fait que leurs prix fluctuent énormément.

Toujours le seul même argument bidon… Est-ce que l’on demande à un bébé de 3 mois de marcher ? Non. C’est pareil avec les cryptomonnaies qui n’en sont qu’à leurs balbutiements…

D’autre part, profitons de l’occasion pour rappeler que ce ne sont plus États qui créent la monnaie mais les banques. Les banquiers aiment nous faire croire que nos États ont encore leur souveraineté monétaire mais ce n’est plus le cas depuis déjà trop longtemps.

Et enfin, chacun comprendra facilement que Mastercard ne soit pas ravi par le fait que les cryptomonnaies permettent l’anonymat puisqu’une bonne partie de son fonds de commerce est d’analyser nos habitudes de consommation et de vendre nos données privées aux multinationales qui pourront mieux nous abreuver de publicité.

Ça c’est toute l’information que je suis prêt à offrir lorsque j’achète un produit à une entreprise: -Monnaie

Et vous, elle vous ponctionne combien votre banque à chaque fois que vous retirez votre argent?

Au fait, c’est pas Mastercard qui a récemment posé un brevet sur un système de blockchain visant à accélérer et sécuriser les paiements de ses cartes de crédits? Ce n’est pas non plus Mastercard qui a planté pendant plusieurs heures il y a quelques mois, empêchant des dizaines de millions de personnes de faire leur emplettes ?…

Donation:

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?