Quel est le point commun entre Satoshi Nakamoto, Daft Punk, Stanley Kubrick et Banksy ?

C’est une question que tout le monde s’est posée un jour : qui se cache derrière Satoshi Nakamoto ?…

Daft Punk, Banksy, Kubrick

Qui est le groupe de musique électronique le plus important de ces 20 dernières années ?

-Daft Punk

L’artiste contemporain de le plus important ?

-Banksy

Directeur de film ?

-Stanley Kubrick

Quel est leur point commun ?

Aucun d’eux ne se laisse photographier ou filmer…

L’une des raisons principales derrière leurs succès planétaires est précisément le mystère qui les entoure.

Ce mystère attise une curiosité morbide qui a fait d’eux les artistes les plus « importants » (pas forcément les meilleurs) de notre temps. Et d’autant plus que les médias ont la fâcheuse tendance à stariser un nombre affligeants d’abrutis au lieu de mettre en avant ceux qui valent la peine d’être connus.

Fat Finger

Autre très bonne raison de rester dans l’ombre : Le cartel bancaire mondial

Satoshi Nakamoto n’a convié personne à son « Bretton Woods » du 21ième siècle…

En 1944, avant même que la seconde guerre mondiale ne soit terminée, les américains ont accueilli chez eux, à Bretton Woods, une conférence regroupant plus de 40 pays afin de décider de la nouvelle mouture du système monétaire international.

Le Gold Standard et le Dollar furent placés au centre du système pour régler les échanges commerciaux entre nations. Le système vola en éclats dans les années 1970 lorsque le président américain Nixon décida de supprimer la convertibilité du Dollar en or. Depuis, l’Oncle Sam vit largement au-dessus de ses moyens en affichant une balance commerciale extrêmement déficitaire sans jamais souffrir d’une dépréciation de sa monnaie puisqu’elle demeure encore aujourd’hui la monnaie internationale par excellence (80 % des échanges commerciaux dans le monde sont toujours réalisés en Dollars, ce que les BRICS commencent à contester…).

Le Bitcoin pourrait être utilisé comme la nouvelle monnaie internationale par excellence. Cela permettrait d’en terminer avec l’Empire américain qui bénéficie d’un avantage exorbitant sur les autres nations grâce au billet vert.

La CIA a détruit des pays pour moins que ça…

Mais ce n’est pas l’empire US que Satoshi Nakamoto s’est mis à dos. C’est le système bancaire global car les banques ne veulent pas partager leur monopole de la création monétaire. Elles comptent bien continuer à faire marcher la planche à billets et ratisser les peuples.

Des cadres de banques ont été défenestrés pour moins que ça…

Satoshi Nakamoto a préféré éviter de se retrouver avec Fat Finger (le directeur de la banque des règlements internationaux)  aux trousses. Il a probablement très bien fait…

Décentralisation

En disparaissant, Satoshi Nakamoto a également offert au Bitcoin ce qui se fait de mieux en matière de décentralisation.

En effet, les fondateurs de cryptomonnaies gardent toujours une influence extrêmement importante. Un hard fork (une modification de la cryptomonnaie sans retour en arrière) imposé à l’utilisateur, par exemple, est une indication que la cryptomonnaie est plutôt centralisée.

Et en ce qui concerne la monnaie, la centralisation est une menace quant à sa capacité à rester une « réserve de valeur ». C’est le problème que nous avons aujourd’hui avec nos banques qui font marcher la planche à billets sans vergogne avec in fine de l’inflation ou plutôt, pour dire les choses plus justement, un écroulement de la valeur de l’argent…

Le fondateur du Bitcoin ayant disparu, personne n’a assez de légitimité pour décider d’augmenter le nombre de Bitcoins via un fork.

Souvenez-vous toujours que la pièce d’argent romaine contenait au début de l’empire 90 % d’argent et seulement 10 % lorsque l’empire s’est effondré…

Personne ne doit pouvoir décider d’altérer la valeur d’une monnaie. Personne ne doit donc pouvoir la multiplier (planche à billets).

En disparaissant, Satoshi Nakamoto a protégé le Bitcoin contre lui même au cas où il aurait subi des pressions pour casser la règle des 21 millions.

Conclusion

Satoshi Nakamoto avait de bonnes raisons de rester anonyme. Il a sacrifié une gloire illusoire pour protéger le Bitcoin. Sachant pertinemment que les banques ne resteraient pas les bras croiser, Satoshi Nakamoto a eu la sagesse de disparaître afin de nous offrir une alternative aux monnaies de singe réellement indestructible et inaltérable.

Et soit dit en passant, rappelons que Satoshi est milliardaire est qu’il n’a toujours utilisé cet argent 10 ans après la création du Bitcoin. Cela en dit long sur le personnage…

Donation:

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?