Starbucks ne « vendra pas de frappuccinos en Bitcoins » – Un peu de futures dans votre café ?

Starbucks n’acceptera pas le Bitcoin…

ICE (Intercontinental Exchange, NYSE, NY Stock Exchange) a annoncé ce weekend le lancement d’un « écosystème pour les actifs digitaux » nommé « Bakkt » avec la participation de Microsoft et Starbucks.

Suite au communiqué légèrement flou, de grands médias comme CNBC se sont laissés aller à dire qu’un « partenariat entre Microsoft et Starbucks allait permettre d’acheter des frappuccinos en Bitcoins… »

La multinationale (qui n’a pas payé d’impôt en France depuis 2004, #luxleak) a clarifié les choses en avouant avoir simplement forgé un « partenariat pour créer une plate-forme (Bakkt) permettant de convertir des actifs digitaux comme le Bitcoin en Dollars »…

Bref, c’est un exchange comme nous en avons déjà des centaines. Un exchange qui, comme Vitalik Buterin l’a si bien dit, mérite de « brûler en enfer ».

La centralisation induite par les exchanges est un problème fondamental allant totalement à l’encontre de l’esprit des cryptomonnaies. Les exchanges décentralisés (DEX) sont la prochaine étape dans la maturation des cryptomonnaies et certainement pas bakkt.

Un peu de Futures dans votre café ?

Starbucks ne vendra pas son café contre des Satoshis. En revanche, ICE a annoncé son intention de proposer des contrats Futures adossés au Bitcoin sur sa plateforme Bakkt…

Les Futures, vous vous souvenez, ces produits financiers qui permettent de spéculer en vendant des Bitcoins que l’on ne possède pas.

Pour ceux qui n’ont pas encore vu ce graphique, vous pouvez voir ici l’allure du prix du Bitcoin juste après le lancement de Futures.

Et ici le sort de l’uranium:

Il est de notoriété publique que les grandes banques, gardiennes d’un système bancaire noyé sous des montagnes de dettes, utilisent le marché des Futures pour plomber le prix de certains actifs clefs comme l’or et l’argent afin que personne ne se rende compte de l’inflation monstre qui ronge lentement mais sûrement notre pouvoir d’achat.

La différence entre les Futures existants déjà avec ceux de Bakkt est que ces derniers pourront effectivement donner lieu à la livraison de Bitcoin à l’expiration des contrats si les investisseurs le souhaitent. Les contrats futures étaient jusqu’à présent réglés en monnaie fiat et non pas en Bitcoins. De purs instruments de spéculation…

Voici notre article pour comprendre comment les futures impactent le cours du Bitcoin: ICI

Nous ne sommes pas des pisse-vinaigres mais nous voyons pas ce que Bakkt nous apporte à part un nouveau moyen pour les banques de spéculer à la baisse via des contrats futures. « La plus grande nouvelle de l’année pour le Bitcoin… »

La baisse du prix du Bitcoin confirme que cette nouvelle est un mirage…

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?