C’est de nouveau les soldes sur le Bitcoin

Le Bitcoin menace d’aller tester le plus bas annuel, avortant un rebond initié par les mirages nommés BlackRock et ETFs.

Nous ne sommes pas surpris que la SEC ait de nouveau décidé de jouer la montre en reportant son éventuelle autorisation quant au lancement d’ETFs.

Tout comme nous n’avons pas été surpris par la vitesse à laquelle les Futures adossés au BTC ont été autorisés.

D’un côté on autorise des produits financiers permettant de shorter le BTC et de l’autre on freine/interdit ceux qui permettraient d’attirer de gros investisseurs…

Les Futures sur Bitcoins ont été autorisés par la CFTC (le frère jumeau de la SEC) dès Décembre 2017, lorsque nous étions à 20 000$. Depuis le Bitcoin n’a cessé de baisser… L’Uranium a subi le même sort lorsqu’il a été enchaîné à un marché de Futures.

La SEC est au service des banquiers, point barre.

Tout est fait pour salir la réputation du Bitcoin car il faut bien comprendre que la cryptomonnaie est le nemesis des banquiers. Le Bitcoin s’attaque à l’industrie la plus puissante du monde et à laquelle sont inféodées quasiment toutes les autres, à commencer par les médias… L’industrie bancaire, l’industrie de la dette et de l’inflation.

Investir dans le Bitcoin et quelques autres cryptomonnaies intéressantes ne sera pas un long fleuve tranquille Mais nous pouvons vous assurer une chose :

Le Bitcoin est là pour rester. Le génie ne retournera pas dans sa lampe. La monnaie décentralisée à masse monétaire fixe finira par se faire une place de choix tôt ou tard car cela commence à se voir que nous sommes sucés jusqu’à la moelle par les banquiers. La dette globale représente déjà plus de 300 % du PIB et le remboursement des intérêts (seulement les intérêts) est le premier budget des nations devant ceux de la défense où de l’éducation. La dette US a augmenté de 133 % en 10 ans et la fuite en avant va continuer.

Comment croyez-vous que tout cela va se terminer ?

Par de l’inflation… Il n’y a pas d’autre choix vu nos niveaux d’endettement. Et comment se protège-t-on de l’inflation (générée par la planche à billets). En adoptant une monnaie qui ne peut pas être multipliée comme des petits pains, c’est à dire le Bitcoin (21 000 000 d’unités).

Malheureusement, vu les coups de boutoir du système, il faudra probablement attendre que certains pays décident de se débarrasser du Dollar pour leurs échanges commerciaux, une nouvelle crise financière (qui est toujours une crise d’endettement), et/ou bien que de plus en plus de commerces décident d’accepter le Bitcoin pour que ce dernier puisse continuer son irrésistible ascension.

Il faut faire le dos rond pour le moment, surtout si vous avez eu la malchance de vous jeter à l’eau lors du FOMO de fin 2017.

Finissons sur le vieil adage de Mr Getty :

« Achetez quand tout le monde vend et maintenez votre position jusqu’à ce que tout le monde achète. Ce n’est pas un simple slogan. C’est l’essence même du succès en investissement. »

C’est les soldes, profitez-en 😉 Tout en oubliant pas qu’il est facile de prédire 100K mais moins facile de briser le système…

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

  • Graphique BTC/USD journalier

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?