Le volume d’échanges en or est écrasé par le Bitcoin, malgré la baisse de 70 % de sa valeur

D’après les statistiques de 5 grandes banques HSBC, ICBS, JPMorgan, Scotiabank et UBS qui possèdent et gèrent le LPMCL (London Precious Metal Clearing Limited), le LBMA (Bourse de l’or de Londres) est en piste pour traiter environ 446 milliards de transactions cette année.

Le LBMA est l’endroit ou se réalise la compensation des échanges réalisés sur le marché de l’or. (C’est un peu la blockchain de l’or si j’ai bien compris à quoi sert le LBMA..).

Nick Carter, un chercheur dans l’univers des cryptomonnaies a noté que le le volume moyen mensuel d’or compensé depuis le début de l’année via le LBMA est inférieur à 30 Mds (sont compris dans ces 30 milliards les livraisons physiques d’or qui elles ne représenteraient qu’une quarantaine de milliards par an).

Source : LBMA Table ci-dessus accessible ici

Maintenant, si l’on se tourne vers le Bitcoin, on se rend compte que c’est déjà l’équivalent de plus de 850 milliards qui ont été échangés en BTC cette année en dépit de la baisse de 70 % de sa valeur! Nous atteindrons confortablement le millier de milliards d’ici la fin de l’année.

Vu que la bourse de l’or Londonienne (LBMA) traite environ 70 % des transactions globales d’or, d’après Nick, nous pouvons dire sans trop nous avancer que le Bitcoin est désormais plus utilisé que l’or.

L’expression « relique barbare » n’a jamais été aussi vraie depuis la fin du Gold Standard par Richard Nixon en 1971 et la transition vers de la monnaie fiat non garantie par l’or.

BITCOIN vs GOLD

Le Bitcoin a l’énorme avantage de pouvoir être transféré en un rien de temps n’importe où dans le monde, ce qui n’est pas le cas de l’or dont les échanges physiques représentent à peine une grosse quarantaine de milliards par an.

L’or physique change rarement de coffre. Plus de 99 % des échanges sont virtuels via des produits financiers dérivés (Contrats Futures du Comex notamment).

L’autre avantage est que le Bitcoin possède 8 décimales. Dont contrairement à l’or, la valeur du Bitcoin peut grimper en flèche sans que cela pose de problème pour payer de petites sommes en satoshis (fraction de BTC).

C’est un avantage immense car si l’on part du principe que la véritable valeur d’une once d’or tourne autour de 240 000 $ et non pas 1250$, je vous souhaite bonne chance pour payer votre baguette puisqu’un gramme d’or vaudrait alors près de 9000 Dollars… (Une once = 28 grammes). Il va falloir des porte-monnaies de poussière d’or.

Pourquoi l’once devrait valoir 240 000 $ ? Lisez la suite.

Or vs or papier

Sachez pour commencer, que le COMEX (qui gère les contrats futures sur l’or) détient à peine 10 millions d’onces d’or (dont 60 % reposent dans les coffres de la HSBC et 22 % dans ceux de la JPMorgan). 10 millions d’onces d’or = Au cours actuel de l’or, environ 12 milliards $.

Cela parait beaucoup à première vue mais ce chiffre est en réalité ridicule lorsqu’on le met en perspective avec aujourd’hui près de 10 000 milliards d’or papier (Futures et ETFs et autres papiers adossés à l’or):

Vous avez bien lu, des milliers de milliards en contrats Futures adossés à l’or.

Vous vous rendez compte à quel point la valeur de l’or physique a été diluée par celui de l’or papier ?

-A peine une malheureuse douzaine de milliards de Dollars en réserve pour couvrir un encours de milliers de milliards (il y a environ 9 800 milliards d’or papier constitué de contrats Futures et autres ETFs)!

Dans un passé récent, l’or papier est même allé jusqu’à représenter plus de 500 fois la quantité réelle d’or physique disponible en 2016 (voir le graphique ci-dessous) si l’on se fie aux volumes de contrats Futures du Comex, où le prix de l’or est forgé (manipulé à la baisse) par les banques centrales.

Nombre de propriétaires d’or pour une seule once

500… Nous sommes aujourd’hui plutôt autour de 200. C’est à dire qu’à chaque instant, il existe environ 200 propriétaires pour la même once d’or… Que ce passerait-il si tout le monde décidait de se débarrasser de son or papier pour de l’or physique ? 199 personnes se rendraient compte qu’elles ont acheté du vent…

Ce système de réserves fractionnaires est également vrai pour nos monnaies fiat. Amusez-vous à comparer la masse de monnaie disponible en pièces et billets comparé à la masse monétaire totale. Vous allez vite comprendre que là aussi, si tout le monde vient récupérer son argent en même temps auprès des banques, ces dernières ne pourraient absolument pas rembourser tout le monde.

C’est précisément parce qu’il existe 200 propriétaires pour une once d’or que l’on peut s’emporter à dire que le vrai prix de l’or doit être multiplié par 200. 1200 $ multiplié par 200 = 240 000 $ A la grosse louche.

Transaction en BITCOIN vs transactions en Dollar

Nous ne savons pas exactement quel est le volume de transactions internationales global en monnaies fiat. On a tout de même deux chiffres à disposition:

-L’équivalent de 5000 milliards de Dollars sont échangés chaque jour sur le forex (marché des changes)

-Le commerce mondial de marchandises à représenté environ 17 000 milliards $ pour l’ensemble de l’année 2017

Deux remarques:

Première chose, il apparaît que presque 2 millions de milliards sont échangés sur le marché des changes chaque année alors qu’il y a seulement pour 17 000 milliards de marchandises échangées au cours de la même période. Les paiements du commerce mondial ne représentent même pas un centième de ce qu’il s’échange sur le forex. Vive la spéculation…

Deuxième chose, avec 17 000 milliards de commerce mondial annuel, on voit que le Bitcoin n’est pas si petit que cela avec ses 850 milliards $ échangés depuis le début de l’année…

Bref, si l’on part du principe que:

-5000 milliards sont échangés chaque jour sur le forex

-Et qu’environ 2 milliards en BTC sont échangés chaque jour (moyenne depuis le début de l’année)

Cela signifie que le BTC ne représente que 0.04 % des transactions internationales. Pas grand chose.

Mais si l’on se base sur les transactions internationales issues du commerce international au lieu de la spéculation du forex (17 000 Mds par an, soit 46 Mds par jour), alors le BTC représente non pas 0.04 % mais plutôt 4.3 %. Cela commence à ressembler à quelque chose, non ?

A comparer avec ce tableau qui représente le poids de chaque monnaie dans l’ensemble des paiements internationaux réalisés via SWIFT (le réseau par lequel transite 95 % des transactions internationales). 38 % pour le Dollar…

Conclusion

Nous avons fait des calculs à la louche en faisant des recoupements hasardeux et des chiffres que nous avons trouvé ici et là. Mais les ordres de grandeur sont de toute manière peu éloignés de la réalité. On ne peut pas vraiment comparer le volume de transactions du Bitcoin (principalement spéculatives) avec le volumes de transactions liées au commerce mondial.

Comparer le Bitcoin au Forex n’est pas non plus très parlant tant ces transactions sont purement spéculatives.

Il serait intéressant de comparer le commerce mondial avec le commerce en Bitcoins et non pas les transactions purement spéculative. Nous découvrions alors que la cryptomonnaie est encore une toute petite pousse.

Mais tôt ou tard notre système d’argent-dette va imploser et ce jour là, il une monnaie de rechange risque fort de tirer son épingle du jeu: le Bitcoin.

Et en tout état de cause, le Bitcoin change plus de main que l’Or d’après les chiffres du LPMCL (London Precious Metal Clearing Limited).

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?