Bonne nouvelle pour le Bitcoin, les stratégistes pensent que la FED va bientôt réactiver la planche à billets

C’est un secret pour personne, la FED et d’autres grandes banques centrales ont inondé les banques de pognon dans le sillage de la crise des « subprimes », ou, pour le dire de manière plus intelligible, la crise d’endettement des ménages US, tout simplement.

La FED a « imprimé » des milliers de milliards pour sauver des banques qui ont pris des risques inconsidérés par pure cupidité.

Résultat de la planche à billets : le Bilan de la FED est passé de 900 milliards $ à 4500 milliards. Et la banque centrale Européenne n’est pas en reste puisqu’elle aura imprimé 2500 milliards d’Euros d’ici la fin de l’année.

Le bilan de la FED (tout l’argent de la planche à billets)

Alors qu’il y a toujours 43 millions d’Américains qui bénéficient de « food stamps » (équivalent des restos du cœurs en France), la FED a quand même décidé de rehausser le loyer de l’argent sous prétexte que le pays aurait atteint le plein emploi. Il n’y a rien de plus faux mais les banquiers ont tout de même décidé de resserrer la politique monétaire.

-La FED rehausse son taux directeur (loyer de l’argent):

Le loyer de l’argent aux Etats-Unis

-La FED commence à drainer tout l’argent qu’elle a injecté dans les banques (courbe rouge Combined FED, BoJ, ECB, PBoC Balance Sheets Billons of $ ci-dessous)

Conséquence :

Le Dollar s’apprécie face aux monnaies des pays émergents et il devient donc de plus en plus difficile pour les entreprises de ces pays de rembourser leurs dettes libellés en Dollars. On peut voir cela au travers de la chute des bourses des pays émergent (MSCI Emerging Market Index):

Evolution des bourses des pays émergents vs Bilan des banques centrales

L’effondrement des monnaies de pays qui sont dans le collimateur des États-Unis comme Venezuela, de la Russie, de l’Iran de la Turquie font partie de l’arsenal « diplomatique » américain mais il y a bien d’autres pays « amis » comme l’Inde qui vont être touchés et qui protestent contre la contagion à l’œuvre.

Et il n’y a pas que le sort des pays émergents qui inquiète les stratégistes. Les banques ne sont tout simplement jamais satisfaites lorsque l’on leur retire de l’argent…

D’autre part, le taux d’emprunt US flirte avec 3 %, ce qui est très douloureux quand on a une dette de 21 000 milliards à faire rouler et un président qui n’hésite pas à dépenser 700 milliards par an dans sa machine de guerre…

Ce qui pousse le stratégiste Zoltan Pozsar (Crédit Suisse) à penser que la FED va rapidement être confrontée à un choix entre :

-Réactiver la planche à billets (Cesser la réduction de son Bilan via un QE4)

-Activer une facilité d’emprunt au jour le jour pour les banques via le « repurchase aggrement » (Il faut voir cela comme une assistance respiratoire)

Zoltan penche plutôt pour la première option. Les stratégistes de Morgan Stanley et Royal Bank of Canada pensent que la FED va réactiver la planche à billets dès 2019 alors que ceux de Goldman Sachs tablent sur Avril 2020…

La planche à billets, et alors ?

L’inflation US est déjà à 2.9 % !! Au plus haut depuis 2012 !! Et avec les barrières tarifaires que Donald Trump est entrain d’ériger, les américain vont voir les prix monter encore plus rapidement.

Inflation US

Bref, réactiver la planche à billets ne peut qu’exacerber une inflation qui finira de surcroît par s’exporter chez nous. Inflation signifie diminution de la valeur du Dollar et donc perte de pouvoir d’achat.

Croyez-vous que les politiques s’inquiètent de l’inflation et de notre pouvoir d’achat ? Certainement pas. C’est un impôt déguisé qui permet aux États de réduire le poids de leur dette car à chaque fois que les prix montent, les États peuvent collecter plus de TVA, ce qui aide à rembourser les dettes passées pour continuer à engraisser les banquiers. Soit dit en passant, la France paie chaque année 45 milliards d’intérêts aux banquiers !

Pourquoi faire marcher la planche à billets va créer de l’inflation vous dites ? Rendez-vous sur cet ARTICLE qui explique l’inflation via une métaphore sympathique de naufragés sur une île déserte.

Conclusion 

Nos Etats ont abandonné leur souveraineté monétaire aux banquiers avec pour conséquence un système bancaire qui déborde de dettes qu’il faut constamment maintenir sous perfusion d’argent. Ce mur de dettes et d’intérêts demande nécessairement de créer plus de dettes et donc de faire marcher la planche à billets avec in fine, inéluctablement, de l’inflation.

Il suffit de jeter un coup d’œil sur le prix délirant de l’immobilier pour s’en rendre compte… Voilà pourquoi le Bitcoin a beaucoup plus de valeur qu’un Dollar. Parce que contrairement au Dollar qui ne cessera d’être démultiplié jusqu’à ne valoir plus rien, le Bitcoin lui est une formidable réserve de valeur puisqu’il est rare. Il n’y en aura jamais plus de 21 000 000!!

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Graphiques BONUS

Restos du Cœur US

Evolution du pouvoir d’achat du Dollar

Que se passe-t-il à chaque fois que la FED rehausse ses taux? Une crise économique et/ou financière

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?