L’Iran installe le Yuan en taux de change benchmark – Et le PetroBitcoin ?

La monnaie mondiale, depuis la seconde guerre mondiale et les accords de Bretton Woods, c’est le Dollar. Les Etats-Unis s’étaient alors engagés à convertir en or n’importe quelle somme de Dollars. Autrement dit, le régime monétaire était le gold standard.

Mais Charles de Gaulle n’avait pas confiance en l’oncle Sam. Il savait que Washington faisait marcher la planche à billets dans le dos des nations et se donna donc pour nouvelle mission de faire tomber le Dollar en demandant sa conversion en or. Le général avait compris que les États-Unis imprimaient beaucoup plus de Dollars qu’ils n’avaient d’or. De nombreux pays imitèrent la France en réclamant de l’or plutôt que du papier vert. Devant ces retraits massifs et la découverte du pot aux roses, le président Nixon décida unilatéralement de faire sauter les accords de Bretton Woods en abandonnant le Gold Standard.

En gardant le Gold standard, les réserves d’or des USA auraient fondu comme neige au soleil. Plus aucun pays n’aurait voulu du papier vert et le taux de change du Dollar se serait écroulé. Ce graphe montre bien que les réserves d’or se sont stabilisées juste après la fin du gold standard en 1971.

Evolution des réserves d’or des Etats-Unis

Pourquoi les pays du monde, après avoir voulu échanger leur Dollars pour de l’or, ont finalement continué à utiliser le Dollar en dépit de la fin du Gold Standard ?

Parce que Nixon réussit à convaincre l’Arabie Saoudite deux ans plus tard de vendre son pétrole uniquement en Dollars. Et comme le pétrole était et reste toujours la principale importation des nations, ces dernières n’ont eu d’autre choix que de continuer à commercer en Dollars…

Depuis ce jour, les États-Unis bénéficient d’un privilège impérial exorbitant. Dire que le pétrole est vendu en Dollars revient à dire que tout le pétrole du monde appartient aux Etats-Unis. Ni plus, ni moins.

La fin du Gold Standard a débouchée sur une perte de valeur massive du Dollar. Pourquoi ? Parce que comme nous le disions plus haut, le Dollar étant utilisé par tout le monde, les américains ont pu imprimer du Dollar sans vergogne et sans craindre que sa valeur ne s’écroule face aux autres monnaies. Les américains vivent comme des rois depuis les années 70 comme en atteste leur balance commerciale chroniquement déficitaire.

Pourvoir d’achat du Dollar

Balance commerciale US constamment déficitaire depuis la fin du Gold standard en 1971 / Facile de piller les ressources du monde quand on peut les échanger contre du vulgaire papier…

La fin du Gold standard fut une tragédie car cela a permis aux banques d’imprimer beaucoup trop d’argent avec évidemment comme conséquence de l’inflation. L’inflation rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Voyez cette comparaison entre l’inflation des salaires et celle des prix immobiliers ici:

Median personnal income : Salaire médian 

Median Sales prices of houses : Prix de vente moyen de l’immobilier

Le Dollar est toujours très utilisé dans le monde mais de nombreux pays en ont assez de la domination des Etats-Unis et de la perte de valeur du Dollar. N’oublions que plusieurs dizaines de milliers de bombes sont lâchées chaque année dans de nombreux pays. Forcément, après deux décennies de guerres incessantes, cela commence à bien faire… 

Comme par hasard, les pays bombardés sont ceux qui ont osé remettre en cause le petroDollar (Libye, Syrie, Irak)…

L’Iran lâche le Dollar et fait de la place au Yuan Chinois

La banque centrale iranienne (CBI) a supprimé le Dollar de sa plate-forme de taux de change officiels sanarate.ir pour le remplacer par le Yuan Chinois. Les médias iraniens rapportent qu’il s’agit d’un pas décisif dans l’éradication du Dollar des échanges commerciaux.

L’Iran avait déjà décidé en Février d’afficher le prix de son pétrole en Euros plutôt qu’en Dollars.

Soit dit en passant, Saddam Hussein avait lui aussi décidé de vendre son pétrole en Euros plutôt qu’en Dollars en son temps… (guerre du golfe deux ans plus tard). Si l’Europe rechigne à s’aligner sur Donald Trump qui est sorti de l’accord sur le nucléaire Iranien c’est précisément parce que les Européens aussi commencent à en avoir marre des américains.

Le Venezuela, qui possède les plus grandes réserves de pétrole du monde, a également décidé d’abandonner le Dollar et de vendre son pétrole en Yuans ainsi qu’en Euros en début d’année. Si la Chine parvenait à convaincre l’Arabie Saoudite de faire de même (La Chine importe désormais plus de pétrole d’Arabie Saoudite que les USA), s’en serait fini du Dollar en tant que monnaie de réserve internationale. Toutes les banques centrales s’en débarrasseraient et nous pourrions voir de grands bouleversements dans ces deux graphiques qui sont à la racine du privilège exorbitant dont bénéficient les États-Unis :

Réserves de change des banques centrales:

Paiements internationaux

Pour ce dernier graphe, notez que les paiements en Dollar se sont écroulés depuis 2013 lorsque le Dollar représentait plus de 80 % des paiements internationaux. Le Dollar était à plus de 40 % en Janvier 2017.

L’Arabie Saoudite se sert de son influence pour forcer les Etats-Unis à lui vendre des armes et mettre la pression sur son rival régional qu’est l’Iran. Ryad continuera de vendre son pétrole en Dollars seulement si les américains ferment les yeux sur sa guerre au Yémen, ses armées de mercenaires salafistes (pour ne pas dire terroristes) et son désir de plomber l’économie Iranienne. Les USA y trouvent aussi leur compte évidemment car il faut à tout prix empêcher la production de pétrole iranienne de s’envoler pour préserver le petroDollar.

Les nations ont besoin d’une nouvelle monnaie pouvant faire office de réserve de valeur

Les nations ont accepté la domination du Dollar US depuis longtemps. Ils ont accepté que le pays puisse vivre au-dessus de ses moyens en faisant marcher la planche à billets. Ils ont accepté que la valeur du Dollar fonde comme neige au soleil. Mais l’oncle Sam abuse de ses privilèges. Son hégémonie guerrière est plus que jamais remise en question.

La question est maintenant de savoir quelle monnaie les nations pourraient bien utiliser pour leurs échanges internationaux sans favoriser aucun pays en particulier? Le DTS du FMI n’est pas une option car son panier est composé majoritairement de Dollars…

Le Bitcoin parait être une excellente idée. Il est apatride, apolitique, rapide, les transactions sont quasiment gratuites et il est une formidable réserve de valeur car il n’en existera que 21 000 000 etc…

Qu’attendons nous pour créer le petroBitcoin ?

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

BONUS: Les Russes se sont débarrassés de tous leurs Dollars à partir d’Avril

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?