Est-ce que la Chine a cessé d’accumuler de l’or depuis 2016 à cause du Bitcoin ?

La Chine et la Russie ont un objectif en commun : Faire tomber le Dollar de son piédestal.

La Russie s’est clairement donnée pour mission de dédollariser le commerce mondial après que les pays occidentaux aient placé le pays sous embargo économique dans le sillage du coup d’État orchestré par l’oncle Sam (Soros) en Ukraine. Moscou a réduit ses réserves de Dollar à peau de chagrin et n’accepte plus le Dollar en paiement de son pétrole, son gaz et ses armements.

La Chine ne cache pas non plus son ambition de tailler des croupières au Dollar en internationalisant sa propre monnaie le Yuan. Voyez-vous même que la Chine a arrêté depuis quelques années d’accumuler du Dollar:

Evolution des réserves en Dollars de la banque centrale chinoise (PBOC)

La Chine nourrit le désir secret de convaincre de grands pays exportateurs de pétrole comme l’Iran ou l’Arabie saoudite de vendre leur pétrole en Yuan (c’est fait pour le Venezuela). C’est dans cette optique que Pékin a lancé en début d’année des contrats de pétrole libellés en Yuans et convertibles en or. En d’autres termes, la Chine est en train de ressusciter le Gold Standard pour rendre sa monnaie attractive.

Et en plus de faire de sa monnaie un petroyuan doré, la Chine compte bien internationaliser sa monnaie grâce à son projet titanesque de nouvelle route de la soie.

Nous pourrions écrire un livre sur la naissance sous nos yeux d’un monde multipolaire mais nous souhaitions aujourd’hui noter que la Chine a cessé de communiquer le montant de ses stocks d’or…

Pourquoi les stocks d’or n’augmentent plus ?

C’est en tout cas ce que les statistiques de la banque centrale de Chine veulent nous faire croire mais comme vous pouvez l’observer sur ce graphique, ce n’est pas la première fois que la Chine dissimule ses acquisitions d’or avant de finir par révéler des augmentations massives.

Evolution des stocks d’or de la Chine

D’autre part, la Chine est le plus grand producteur d’or mondial et nous n’avons pas eu vent d’un arrêt de l’activité dans les mines d’or Chinoises:

Production d’or par pays en 2016:

Néanmoins, nous avons noté que la PBOC a finalement décidé de rapporter au compte goutte l’augmentation de ses réserves d’or à partir de 2015 avant de les dissimuler de nouveau un an plus tard. Ce qui soulève la question de savoir si la Chine n’a pas tout simplement arrêté d’accumuler de l’or et si oui, pourquoi ?

Si la Chine ne révèle qu’une fois tous les 6 ans l’état réel de ses stocks, c’est probablement pour éviter une hausse du prix de l’or. Ainsi, la Chine a peut être tout simplement décidé de reprendre ses bonnes vieilles habitudes.

Mais l’occasion est trop belle pour ne pas faire le cas du Bitcoin…

Et si la Chine s’intéressait de près à la Blockchain ?

Cela paraît logique si l’on pense que la forteresse digitale imprenable qu’est le Bitcoin, de part l’immortalité que lui confère la décentralisation de sa Blockchain, est appelée à remplacer l’or dans sa fonction de réserve de valeur ultime.

La Chine est peut être en train d’y réfléchir. Elle se demande probablement si cela vaut désormais vraiment la peine d’accumuler de l’or (dont le mining est assurément un désastre écologique dans un pays ou la place manque).

Le Bitcoin ne retournera pas dans sa lampe et aucun pays ne peut l’ignorer.

Le Bitcoin pour éviter le courroux de l’oncle Sam ?

Ce n’est un secret pour personne que les Etats-Unis ont « pivoté » leur armée vers l’Asie et que les deux pays se livrent une guerre larvée sur le terrain économique.

Le but de la manœuvre est évident : Tout faire pour empêcher la Chine d’engranger trop de pouvoir en internationalisant sa monnaie. L’oncle Sam tient beaucoup à son privilège monétaire exorbitant.

L’empire du milieu, depuis l’élection de Donald Trump et suite à l’annonce de barrières tarifaires sur près de la moitié de ses exportations aux États-Unis, vient de découvrir qu’il ne pourra pas éviter une confrontation violente avec l’empire US.

Washington n’abandonnera pas son droit de seigneuriage monétaire à la Chine. C’est une certitude

Par conséquent, au lieu de promouvoir directement sa monnaie, le parti communiste ferait bien d’explorer la possibilité d’une monnaie internationale neutre. Apatride. Il en découlerait un affrontement à armes égales entre la Chine et les États-Unis qui pourrait peut être permettre d’éviter une réaction urticaire de l’aigle impérial.

C’est là que le Bitcoin entre en jeu.

– Il est une formidable réserve de valeur ainsi qu’un système de paiement à part entière. Deux en un.

– Les transactions sont quasiment gratuites

– Les transactions sont quasiment instantanées

-Il est décentralisé et ne donne par conséquent d’avantage à personne en particulier contrairement au Dollar qui est évidemment une arme redoutable au service d’une nation au détriment du reste du monde.

Finissons par rappeler que la majorité des mineurs sont Chinois. #Bitmain

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?