De nombreuses nations accumulent de l’or par défiance vis-à-vis du Dollar – Et le Bitcoin?

Nombreux sont ceux qui prédisent la fin du Dollar comme monnaie de réserve depuis que l’Oncle Sam a décidé que son droit aurait une portée extraterritoriale. Ce qui devait arriver commence à se dessiner…

La dure loi de l’empire US

Le Dollar est la monnaie internationale par excellence depuis les accords de Bretton Woods et les américains en profitent allègrement pour imposer leur droit au reste du monde. Dernier exemple en date : l’Iran.

Tout le monde se souvient de l’amende de 9 milliards de Dollars infligée à la BNP Paribas pour avoir réalisé des transactions en Dollars avec l’Iran alors que Washington avait décrété le pays sous embargo économique.

Les États-Unis abusent du privilège exorbitant que leur confère le Dollar. Ils tirent sur la corde, sans vergogne. La conséquence logique de cette arrogance est que les nations accumulent de de nouveau de l’or afin de réduire leur dépendance au billet vert ainsi qu’au réseau de paiement international SWIFT qui est noyauté par les États-unis.

Mais à pas de velours car tous les pays qui annoncent vouloir s’émanciper de la férule du Dollar (Irak, Russie, Chine, Libye, Iran) sont détruits où menacés de l’être…

L’Or est apatride

L’or est apatride et peut être converti très facilement dans n’importe quelle monnaie. De nombreux pays vendent leurs Dollars pour acheter de l’or et au premier rang desquelles se trouvent la Chine et la Russie.

Mais il n’y a pas qu’eux. D’autres nations s’intéressent également à la renaissance du gold standard qui fut sacrifié sur l’autel de la planche à billets par le président Nixon en 1971. Les pays d’Asie centrale et d’Asie du Sud-est sont également à la manœuvre pour se procurer la relique barbare. Les réserves d’or des Philippines ont augmenté de 20 % depuis 2010 (200 tonnes). Celles d’Indonésie ont augmenté de 10 % sur la même période (80 tonnes) et la Russie détient désormais 1994 tonnes d’or (+105 tonnes en un an), soit la cinquième plus grande réserve du monde. Etc…

En décidant d’utiliser le marché des futures pour maintenir le prix de l’or artificiellement bas, les grandes banques occidentales mais aussi les banques centrales ont creusé la tombe du Dollar puisque ces prix bas ont permis à la Russie ainsi qu’à la Chine de faire leurs emplettes à moindre frais. Cas typique d’arroseur arrosé.

Extraterritorialité du droit US mais aussi…

Tout le monde sait que les américains vivent à crédit sur le dos des nations qui n’ont d’autre choix que de placer leurs réserves de Dollars dans la dette US afin de faire des petits. Oui mais voilà, la dette américaine est devenue insoutenable. Rendez-vous compte qu’elle représente désormais 100 % du PIB, soit plus de 21 000 milliards $ et que cela va aller en empirant.

Vu que la FED a commencé à rehausser ses taux, les nations se demandent si l’économie US va pouvoir tenir le coup. Une augmentation des taux signifie que la dette va augmenter encore plus vite, ce qui se finira par un nouveau coup de planche à billets. Et qui dit planche à billets dit logiquement dévaluation du Dollar, ce qui n’est pas vraiment du goût du monde entier qui voit ses réserves être rongées par l’inflation.

Voyez-vous qu’à chaque fois que les taux d’emprunt augmentent, un crise éclate et force les banques centrales à innonder le système bancaire de pognon.

Et que dire du protectionnisme de Donald Trump (une bonne nouvelle pour l’environnement soit dit en passant). La guerre commerciale qui se trame actuellement est également de très mauvais augure pour le statut de monnaie de réserve du Dollar.

Sans compter que la hausse des taux de la part de la FED provoque évidemment une hausse du Dollar par rapport aux monnaies des pays émergents. C’est très douloureux pour les entreprises qui ont d’emprunté en Dollars pour importer ce dont elles sont besoin comme le pétrole, au hasard… #petrodollar

Evolution des monnaies face au Dollar depuis un an:

Argentine: -104%
Turquie: -96%
Brésil: -30%
Iran: -30%
Ethiopie: -18%
Russie: -17%
Pakistan: -16%
Suède: -15%
Birmanie: -13%
Afrique du Sud: -13%
Inde: -11%
Uruguay: -11%
Nepal: -11%
Ukraine: -10%

Pourquoi acheter de l’or quand il y a le Bitcoin ?

Les nations font selon nous l’erreur de ressusciter le Gold Standard alors que nous sommes à l’aube du Bitcoin Standard.

Les dirigeants des pays qui mènent actuellement la fronde contre le système monétaire international dominé par l’occident ont jeté leur dévolu sur l’or depuis de nombreuses années et ne se sont apparemment pas encore rendus compte que le Bitcoin lui est supérieur en tout point. Ils font l’autruche ou bien n’ont pas encore réalisé que:

-Le Bitcoin est indestructible

-Il existe en quantité limité

-Il peut être transféré en un éclair

-Ses frais de transaction sont quasiment inexistants

Qu’elle soit Chinoise, Russe ou indonésienne, les classes dirigeantes de ces pays n’ont probablement pas encore compris les rouages de la Blockchain . Elles sont complètement larguées par le progrès technologique et préfèrent s’accrocher à un métal pour lequel l’expression « relique barbare » n’a jamais été aussi vraie.

C’est bien dommage car les premières nations qui utiliseront le Bitcoin, cette monnaie apatride que l’on ne peut pas dévaluer, seront celles qui profiteront le plus de son appréciation initiale. rappelons que si le Bitcoin devenait la première monnaie de réserve internationale, sa valeur grimpera facilement autour d’un demi million de Dollar…

En effet, la valeur du Bitcoin augmentera tant qu’il ne sera pas en quantité suffisante pour huiler l’ensemble des échanges commerciaux internationaux.

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?