L’Ethereum sombre devant le spectre d’un hard fork désordonné

Ethereum a taillé des croupières dans la part de marché du Bitcoin depuis le début de l’année mais cette tendance s’est inversée cet été.

La faute à un nouveau schisme de la communauté qui fait planer le spectre d’un vilain hard fork du genre Ethereum classic… Le pool de développeurs Ethereum ressemble de plus en plus à un panier de crabes comme en atteste l’absence remarquée de Vitalik Buterin lors de la récente réunion de 15 développeurs au cours de laquelle il fut décidé de réduire la récompense pour les mineurs de 3 ETH à 2 ETH à compter du mois d’Octobre.

Nom de code du Hard fork : Constantinople…

But de la manœuvre :

– Réduire la masse monétaire

– Réduire l’incitation à investir massivement dans le matériel de mining pour éviter sa concentration

Ce n’est pas une révolution puisque le hard fork « Byzantium » avait déjà réduit les récompenses de 5 à 3 Ethers par blocs en Octobre 2017. Il faudra maintenant que cette évolution soit acceptée par tous au moment du hard fork sous peine de risquer la création d’un Ethereum classic bis si Vitalik venait à s’y opposer publiquement. Peu probable selon nous.

Les mineurs ne sont évidemment pas très heureux de cette réduction de la récompense à l’inverse des détenteurs d’Ethereum qui seront eux contents de voir la croissance de la masse monétaire ralentir. Une maigre consolation vu la chute de la valeur de l’Ethereum.

[Visitez notre section dédiée au hard fork et soft fork pour bien cerner ces expressions.]

[Rappelons que l’Ethereum est une plateforme décentralisée qui supporte les smart contracts, (c’est à dire des « applications qui fonctionnent toutes seules »)]

Un pied de nez à la proposition « Casper » de Vitalik?

A l’instar du Bitcoin, l’Ethereum fait face à certains problèmes pressants comme celui de la vitesse de transaction ou encore celui de la concentration du hashpower par certains mineurs.

Casper est le nom de code donné à la migration d’Ethereum depuis un algorythme de consensus proof of work (PoW) vers un système algorithme Proof of Stake (PoS) qui a pour but d’adresser le problème de la centralisation du hashpower.

Le système Proof of Stake (PoS) réglera le problème de la concentration du hash power par les constructeurs de puces ASIC en distribuant le hash power en fonction du nombre d’ETH possédés par les mineurs. Par exemple, un mineur possédant 3 % des Ethers ne pourra pas miner plus de 3 % des blocs. Inutile donc d’investir de manière massive dans des machines de mining (L’objectif est de se protéger du constructeur Bitmain qui a annoncé son intention de miner massivement l’Ethereum grâce à des puces ASIC…).

Notez également qu’avec ce PoS, fini la récompense pour chaque bloc miné. Les mineurs devront alors se rémunérer avec des frais de transaction.

Cela permettrait donc de réduire drastiquement l’inflation de la masse monétaire de l’Ether, ce qui est un point crucial. Jusqu’à présent, aucun plafond n’a été décidé quant à la masse monétaire totale de l’Ethereum. Voilà pourquoi la réduction de la récompense du mining est une demi-mesure car si la croissance monétaire ralentit, elle est toujours théoriquement infinie.

Vitalik plaide lui pour un plafond immuable à l’instar du Bitcoin dont la masse monétaire ne dépassera pas 21 000 000 d’unités.

Oui mais voilà, les 15 frondeurs ont décidé de repousser l’implémentation de Casper en reportant la « bombe de difficulté » de 12 mois.

[Cette « bombe » n’est rien d’autre qu’une augmentation exponentielle de la difficulté de minage visant à forcer la main des mineurs quant à l’adoption des changements du hard fork Casper et éviter que la Blockchain se scinde en deux comme avec Ethereum classic]

Bref, les frondeurs ont préféré s’en tenir à un nouvelle réduction toute bête de la récompense pour chaque bloc miné au lieu de s’accorder sur une implémentation rapide de Casper.

Cette grave décision de réduire de la création monétaire d’ETH aurait dû provoquer une forte hausse de la valeur de l’Ethereum mais il n’en a rien été car c’est une demi-mesure. D’autre part, les marchés semblent inquiets de voir la communauté s’écarter du fondateur Vitalik.

« La valeur d’ETH pourrait tendre vers 0 en l’absence d’évolution du protocole »

Vitalik Buterin n’a pas trop commenté cette réunion mais il a récemment déclaré que la valeur de l’Ether tendra vers 0 si l’on ne fait pas évoluer son protocole afin de régler ces problèmes…

Des déclarations en épouvantail qui font écho au développeur Bitcoin Jeremy Rubin.

Sans trop nous étaler, ce dernier a souligné le fait qu’il est possible que les smart contracts (comme un token ERC-20) cessent un jour d’utiliser ETH pour fonctionner à mesure que les exchanges proposeront de les convertir dans d’autres tokens ou cryptomonnaies.

[Pour les puristes, voici l’article de Jeremy Corbin.]

Il faut relativiser ces déclarations car il s’agit là d’un scénario qui ne deviendra un problème que dans un futur relativement lointain. Il n’appartient qu’à la communauté de mettre en œuvre les changements nécessaires.

Malheureusement la communauté semble en froid à en croire cette réunion de 15 développeurs frondeurs, qui, soit dit en passant, montrent qu’EOS est encore plus décentralisé avec ses 21 masternodes…

Conclusion

La valeur de l’Ethereum risque de continuer à tanguer si nous n’observons pas rapidement davantage de solidarité, de communication et éventuellement de compromis du côté des développeurs d’Ethereum. Il y a beaucoup de problèmes qui doivent être adressés et un schisme « irréversible » de la communauté serait une catastrophe.

Néanmoins, sur le long terme, Ethereum reste évidemment une cryptomonnaie promise à un très bel avenir. Après avoir atteint 1400 $ en 2017, le coin est en solde à 226$…

PS : concernant la vitesse de transaction, le projet de hard fork s’appelle « Sharding ». Notre article sur le sharding. Et notre article sur casper.

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Vitalik:

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?