Donald Trump ressert l’embargo économique sur la Chine, le Bitcoin jubile

Après avoir imposé des droits de douane de 25 % sur les importations d’acier Chinois représentant environ 50 milliards, Donald Trump vient d’alourdir l’embargo économique qui ne dit pas son nom.

Une taxe de 10 % vient d’être annoncée sur des marchandises représentant environ 200 milliards d’importations sur un an. Un taux de 10% va s’appliquer sur ces 200 milliards $ de marchandises (dont plus de 78 milliards de dollars sont des produits de consommation) avant d’être poussé jusqu’à 25% au 1er janvier 2019.

Le président américain a déclaré hier qu’en cas de représailles, des taxes seront imposées sur 267 milliards d’importations supplémentaires. En d’autres termes, c’est l’ensemble des exportations chinoises en direction des États-Unis qui seraient taxées:

Commerce entre les Etats-Unis et la Chine

La Chine a prévenu qu’elle ne négociera pas avec un pistolet sur la tempe. Il faut donc s’attendre à ce que Pékin taxe à son tour 60 milliards d’importations US.

La banque Citi s’attend à ce que cette guerre commerciale réduise la croissance chinoise d’environ 1 % en 2019.

Guerre commerciale

Tout le monde se rappelle des taxes douanières imposées sur le camembert par l’oncle Sam lorsque la France avait décidé de mettre son Veto à l’invasion de l’Irak. La situation actuelle est beaucoup plus grave.

Nous sommes à l’aube d’un embargo économique total sur la Chine. Cet embargo est déjà en place sur l’Iran et la Russie, les nations qui précisément remettent ouvertement en cause l’hégémonie monétaire du Dollar.

Lorsque l’on observe l’actualité internationale, il y a de quoi avoir peur. Nous avons appris ce week-end que la Russie et la Chine mènent des manœuvres militaires rassemblant plus de 300 000 hommes. Les présidents Poutine et Xi en ont même profité pour afficher leur alliance en partageant du Caviar:

Et nous apprenons aujourd’hui qu’une frégate Française vient d’abattre un avion radar Russe en coordination avec l’armée Israélienne qui a bombardé dans le même temps une base aérienne Syrienne.

Ça sent le souffre comme on dit. Les guerres commerciales dégénérent souvent en guerre tout court…

L’argent, le nerf de la guerre

Cette expression n’a jamais été aussi vraie depuis que le Dollar s’est imposée comme monnaie internationale par excellence. Toutes les guerres menées par les États-Unis, commerciales ou militaires, n’ont qu’un seul but : défendre le petroDollar et le privilège exorbitant qu’il leur confère. Quoi qu’il en coûte…

La guerre en Syrie est un bon exemple. Pourquoi les États-Unis et ses alliés financent des terroristes en tout genre en Syrie ? Pour créer une guerre civile afin de renverser Bachar Al Assad qui a refusé la création d’un pipeline acheminant le gaz provenant du Qatar pour privilégier le pipeline Iranien. Or l’Iran ne vendra pas son gaz en Dollars, contrairement au Qatar, ce qui est problématique pour l’empire américain…

Ce n’est pas un hasard si la guerre civile Syrienne a débuté quelques mois seulement après que la Syrie ait signé avec l’Iran…

Il est en revanche dans l’intérêt de la Russie de protéger Damas afin de maintenir sa position dominante au niveau de l’approvisionnement de l’Europe Gaz tout en compromettant l’avenir du petroDollar.

La guerre commerciale est évidemment aussi une guerre monétaire. La domination monétaire est toujours un combat à mort comme nous disons souvent sur cryptojournal.

Tant que le monde sera forcé d’utiliser la monnaie de seigneuriage américaine pour le commerce international, il n’y aura pas de paix. Plus tôt les nations utiliseront le Bitcoin, une monnaie neutre et apatride, et plus tôt nous pourrions déposer les armes pour nous focaliser sur ce qui compte.

Réchauffement climatique

Ce qui compte vraiment c’est le combat contre le réchauffement climatique. Imaginez si nous dépensions tous les budgets militaires pour la transition énergétique…

Rien qu’aux États-Unis, le budget de la défense c’est 700 Milliards de Dollars… C’est plus qu’il n’en faut pour donner une chance à l’humanité d’éviter le pire.

Pour le moment on se console en sachant que la guerre commerciale avec la Chine devrait réduire le trafic de bateaux cargo. En effet, l’ensemble du parc maritime a émis en 2015 près de 932 millions de tonnes de CO2. Un bateau de croisière rejette autant de souffre dans l’atmosphère qu’un million de voitures…

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?