Google rachète vos historiques d’achat à Mastercard, raison de plus d’utiliser la cryptomonnaie

Google vient de lever le ban sur les cryptomonnaies et nous avons dédié un article à ce revirement de bord de la part de Big Brother. Nous allons dans cet article donner une raison

Cela fait plusieurs semaines que certaines révélations viennent lever le voile sur certaines pratiques en matière de collecte des données d’utilisateurs.

Google enregistre par exemple tous vos déplacements, même lorsque vous désactivez votre historique des localisations dans vos paramètres. En d’autres termes, Google sait à chaque instant où est-ce que vous vous trouvez et peut donc en déduire ce que vous achetez.

L’entreprise n’a absolument pas l’intention d’arrêter cette collecte de données sans notre « consentement réel ».

Pire encore. Nous avons appris que Google a conclu un accord avec Mastercard afin de savoir ce que nous achetons et en déduire entre autres choses si les annonceurs avaient généré des ventes en magasin. But de la manœuvre : Faire payer davantage les annonceurs si leurs pubs ont généré des ventes en magasin plutôt qu’en ligne et affiner le ciblage publicitaire.

Google et Mastercard n’ont jamais mis le public au courant de l’existence de cet accord qui a été trouvé après 4 longues années de négociations. Deux personnes ayant travaillé sur cet accord ont déclaré que Google a dû débourser une somme faramineuse pour l’acquisition de ces données. C’est dire si Google espère retirer un pouvoir immense de cette alliance.

Qui savait que Mastercard se réservait le droit de vendre à d’autres entreprises notre historique d’achats ?

Une nouvelle frontière a été franchie dans la guerre contre notre vie privée et c’est une bonne raison supplémentaire de s’intéresser aux cryptomonnaies qui offrent un moyen de paiement anonyme.

A la lumière de ces nouvelles informations, nous comprenons aussi aisément pourquoi Google a banni la publicité pour les cryptomonnaies. Les cryptomonnaies l’empêcheraient de savoir ce que nous consommons puisque l’une de leurs propriétés phares est justement l’anonymat des transactions.

Lorsque j’achète quelque chose à une entreprise, il n’y a qu’une seule chose que je suis prêt à lui donner : mon argent et rien d’autre ! Malheureusement, les puissants veulent tout savoir et l’idée de la fin du cash qui circule en hautes sphères va dans aussi dans ce sens.

Qu’est ce que c’est que ce monde orwellien où nos historiques d’achats sont éparpillés aux quatre vents ?

Il faut bien comprendre que nos habitudes de consommation et toutes les autres données que nous laissons sur la toile nous transforment en livres ouverts pour les annonceurs ET les politiques. Le scandale « Cambridge Analytica » est un bon exemple. Facebook est littéralement devenu un faiseur de chefs d’États… Qui savait que 70 000 comptes hostiles à Macron ont été bloqués durant la campagne présidentielle de 2017?…

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?