Vous voulez savoir pourquoi google a levé le ban sur les cryptomonnaies ?

Maintenant que l’intérêt du public pour le Bitcoin s’est fortement émoussé, Google a décidé de lever le ban sur les cryptomonnaies.

Evolution de la recherche du mot Bitcoin sur Google

(Soit dit en passant, c’est quand cette ligne commencera à remonter qu’il faudra charger la mule en Bitcoin… Petit conseil pour les traders en herbe…)

Ce n’est ni la première, ni la dernière fois que Google censure le web. Google a par exemple adhéré aux pratiques de censure de la Chine. Rien que ça…

Google corrompt à coups de millions tous les think tanks axés sur la politique de l’internet et des télécommunications pour réduire au silence les critiques à son encontre. Dernièrement c’est carrément le président US qui a accusé Google d’influencer lourdement les résultats de recherche.

L’autre géant du Web qu’est Facebook a lui avoué avoir fermé ou suspendu plus de 70 000 comptes qui critiquaient Emmanuel Macron lors de l’élection présidentielle française de 2017. 70 000 !!!

Est-ce que le banquier Macron aurait été élu si les informations balancées par Wikileaks avaient fait leur chemin sur Facebook qui est aujourd’hui la principale source d’informations de la plupart des gens?

Pour rappel, le Macronleak a révélé entre autres perles que Goldman Sachs a donné 2 millions d’euros pour sa campagne présidentielle, Rothschild 1 millions euros, Soros (Le milliardaire Américain qui a financé des néonazis pour enflammer la place Maïdan en Ukraine) 2 millions d’Euros. Et que dire du directeur des affaires générales du parti En Marche qui déclarait dans un mail : « Je baise le peuple »…

Même les articles que nous écrivons chez cryptojournal (qui possède à peine 1000 fans) sont régulièrement censurés. C’est dire à quel point la censure de Facebook va chercher loin…

Dans une société démocratique, l’existence de grands centres de pouvoir privé est extrêmement dangereuse pour la liberté d’expression du peuple. Celui qui contrôle les médias contrôle l’esprit des gens. Or, en France comme aux États-Unis, l’écrasante majorité des médias appartiennent à une poignée de milliardaires. On sait désormais que des sociétés comme CAMBRIDGE ANALYTICA analysent les données de facebook afin d’influencer les élections. Si Trump a été élu, c’est grâce à cambridge analytica.

On sait aussi que Twitter neutralise la croissance de certains comptes lorsqu’ils deviennent trop imposants. On ne compte plus le nombre de personnalités qui dérangent qui sont supprimés sur tous les réseaux sociaux. Et pendant ce temps les comptes d’ISIS restent eux bien fonctionnels…

Facebook et Google laissent même la NSA accéder à toutes leurs informations…

Bref, tout cela pour dire que la censure est omniprésente chez les géants du Web et qu’elle ne sert que les intérêts des puissants. Si Google et Facebook ont tué dans l’œuf l’énorme engouement pour les cryptomonnaies, c’est parce que le lobby bancaire l’a demandé et non pas pour nous protéger d’éventuels SCAMS…

C’est comme quand les banques vous assurent qu’elle ne cherchent qu’à vous protéger lorsqu’elles vous interdisent d’acheter de la cryptomonnaie…

La cryptomonnaie est une porte de sortie du système monétaire et d’endettement esclavagiste des banquiers. Elle est une menace existentielle pour les banques, la première depuis des lustres. Vous imaginez bien qu’ils n’allaient pas rester les bras croisés. La cryptomonnaie est une arme de destruction massive entre les mains du peuples.

Si Google a levé son ban pour les exchanges… c’est parce que les banquiers se sont rendu compte que les exchanges ont complètement perverti la cryptomonnaie en la transformant en jeu de casino et que les laisser proliférer sert leurs intérêts en échaudant tous les visionnaires de la première heure qui ont perdu de vue l’essence même de la cryptomonnaie, aveuglés par l’appât du gain.

Vous verrez que le ban sera remis en place lors du prochain rallye du Bitcoin…

D’autre part, les cryptomonnaies permettant des achats anonymes, cela pourrait casser le business model de Google pour qui il est vital de connaitre vos habitudes de consommation pour son ciblage publicitaire. Google a d’ailleurs récemment racheté en douce vos données à Mastercard (pour savoir ce que vous achetez). ICI notre article sur ce scandale.

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?