L’UE et l’Iran se débinent devant l’empire US et reviennent à l’âge du troc alors que le Bitcoin leur tend les bras

Nous sommes en 2018. Nous avons la fibre optique, les communications satellites, le WISP, l’internet 2.0 et le Bitcoin mais l’Union Européenne a décidé de revenir au troc avec l’Iran…

Voilà le dernière trouvaille de l’UE pour s’extirper des sanctions américaines qui remetent la république islamiste sous embargo monétaire et économique. En effet, l’Iran va très bientôt être déconnecté du réseau SWIFT par lequel transite l’essentiel des transactions financières internationales.

Les USA noyautent SWIFT car les droits de vote y sont proportionnels au nombre de transactions réalisées par les banques. A ce jeu là, ce sont les banques US qui l’emportent.

Déconnecter l’Iran est un moyen de s’assurer que personne ne triche en continuant d’acheter le pétrole iranien.

Le troc ne date pas d’hier en Iran qui en fait avec la Chine et l’Inde depuis longtemps.

Bref, au lieu de régler la balance commerciale en Dollars, Euros ou Yuans, une chambre de compensation va être mise sur pied afin de régler les comptes en interne pour que seules des marchandises et du pétrole transitent entre l’Iran et l’UE.

Tout cela est grotesque pour plusieurs raisons :

-Premièrement, si les États-Unis empêchent le reste du monde de commercer en Dollars ou en or avec l’Iran, ce n’est pas pour que nous contournions cet embargo avec du troc. Le but est d’asphyxier l’Iran. Quel que soit le subterfuge inventé par l’UE, les Etats-Unis brandiront de nouvelles menaces comme des droits de douane…

A vrai dire, nous ne serions pas mécontents que les USA décident d’instaurer des droits de douane comme ils le font avec la Chine. Cela permettrait de remettre un peu plus en cause la mondialisation économique qui ne peut pas perdurer si nous voulons espérer limiter le réchauffement climatique et les centaines de millions de réfugiés (et donc les guerres) qui remonteront dans l’hémisphère nord faute de pouvoir cultiver leurs terres devenues arides.

-Deuxièmement, pourquoi l’UE ne décide pas de commercer en Euros avec l’Iran ?

La première raison, pour être honnête, est que l’Iran sera déconnecté du réseau SWIFT comme nous l’avons déjà mentionné.

Mais ce n’est pas un problème insurmontable. La Russie et la Chine ne sont bien dotés d’un système de paiement international permettant de contourner SWIFT alors pourquoi pas nous? La réponse est ailleurs: C’est peut être tout simplement parce que l’Iran a peur d’être détruite…

Personne n’a oublié que l’Irak de Sadam Hussein a été détruite deux ans après avoir décidé de vendre son pétrole en Euros plutôt qu’en Dollars… Le Veto de la France au conseil de l’ONU n’a rien changé et les Etats-Unis ont tué un million d’irakiens sous le faux prétexte d’armes de destruction massive… La première chose que les Etats-Unis ont fait après la prise de Bagdad est de libeller de nouveau le pétrole irakien en Dollars…

Le ministre des affaires étrangères Allemand n’a-t-il pas trompeté il y a quelques semaines vouloir créer un système de paiement international libéré du joug américain ? S’est-il dégonflé?

Il est probable que l’Iran ne soit pas complètement certaine que l’UE puisse la protéger contre une invasion américaine si elle commence à commercer en Euros… N’oublions pas que cela fait longtemps qu’Israël, l’Arabie Saoudite et les États-Unis menacent de détruire l’Iran… Cela fait beaucoup d’ennemis puissants…

-Troisièmement, il est rageant de voir que l’UE et l’Iran ne voient pas l’immense opportunité d’utiliser la technologie du Bitcoin pour réaliser leurs échanges afin de contourner le réseau SWIFT.

Les premiers pays qui utiliseront le Bitcoin seront ceux qui profiteront le plus de son appréciation. Imaginez que la Chine, l’UE, la Russie, l’Iran et tous les pays qui n’en peuvent plus de l’impérialisme US décident de lâcher le Dollar et de commercer en Bitcoin, cette monnaie apatride qui n’offre de privilège exorbitant à aucun pays en particulier contrairement au Dollar…

Chaque jour une nouvelle opportunité de changer le système monétaire international fait la une des journaux et chaque jour nous faisons mine de ne pas voir la solution clef en mains qu’est le Bitcoin à cause des menaces de l’ogre américain.

Donner au Bitcoin une aura de monnaie de réserve internationale reviendrait à taper là où ça fait vraiment mal. C’est le cauchemar de Washington!

BONUS de la part de Peter Koening, ancien économiste de la banque mondiale:

« L’ensemble du système monétaire occidental est tout simplement une escroquerie. Il a été créé par le privé et il appartient au privé. Tous les transferts internationaux doivent transiter via les banques de Wall Street, c’est la seule raison pour laquelle les États-Unis peuvent infliger des sanctions à leur guise aux pays qui refusent de se plier aux diktats de Washington ».

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Composition des réserves de change des banques centrales du monde entier (source FMI)

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?