La Russie propose à l’Europe de commercer en Euros et non plus en Dollars – Et le Bitcoin ?

La Russie considère l’utilisation de l’Euro pour le règlement de ses exportations de pétrole comme une étape cruciale vers la dédollarisation. C’est ce qu’a récemment déclaré le vice-ministre des finances Russe Vladimir Kolytchev.

« Nous croyons qu’au moins comme première étape, l’option principale que nous pouvons réaliser à court et à moyen terme est de passer aux devises nationales, dont l’euro, dans les règlements avec nos partenaires de l’UE, y compris pour les livraisons de nos ressources énergétiques », a-t-il expliqué.

Si l’UE acceptait de commercer avec la Russie en Euros, ce serait un coup de tonnerre géopolitique. Un coup de massue pour les États-Unis et le Dollar.

Nous en sommes pas encore là puisque l’UE n’a toujours pas levé son embargo économique sur la Russie… Néanmoins, les États-Unis s’isolent de plus en plus sur la scène internationale. L’UE semble sur le point de lâcher l’oncle Sam si l’on en croit les dernières déclarations des ministres Français et Allemand.

La sortie de l’accord sur le nucléaire iranien et la menace de droits de douane sur les exportations Européennes pourraient bien inciter l’UE à se rabibocher avec la Russie qui nous offre royalement de payer son gaz et son pétrole en Euros alors que les États-Unis eux nous obligent à acheter notre pétrole en Dollars…

Notre aurions un grand intérêt à commercer en Euros avec le reste du monde mais nos politiques sont transis de peur face à l’orge US…

Qu’attendons nous pour commercer dans notre monnaie plutôt que dans celle des américains?

Les États-Unis savent pertinemment que leur niveau de vie dépend exclusivement du fait que tout le pétrole du monde est vendu en Dollars. Le dernier dirigeant en date qui a voulu vendre son pétrole en Euros fut Sadam Hussein… Le pays a été détruit deux ans plus tard et Sadam Hussein fut pendu au bout d’une corde… Dès la prise de Bagdad, les ventes de pétroles furent aussitôt libellées de nouveau en Dollars…

L’Iran est également prête à vendre son pétrole en Euros mais ne le fait pas car le pays a peur que l’Europe soit incapable de la protéger des foudres américaines, comme avec l’Irak… C’est pour la même raison que l’Iran est sous embargo car étant donné les réserves de pétrole immenses du pays, si ce dernier venait à ne pas les vendre en Euros, alors la domination monétaire américaine en prendrait un coup.

La Russie, magnanime, sait que si l’Europe les a placé sous embargo économique, c’est parce que les États-Unis nous ont forcé à le faire. Elle garde même une main tendue prioritairement en direction de la monnaie Européenne plutôt que vers le Yuan Chinois :

« Dans le même temps, le yuan n’est pas une monnaie de réserve à part entière mais nous espérons que les progrès dans l’utilisation de l’euro nous pousseront à accélérer le même processus avec la monnaie chinoise », a également déclaré le ministre Russe.

La Russie, qui est pratiquement la cible principale des attaques de Washington, s’est débarrassée en début d’année de pratiquement toutes ses obligations américaines et développe les paiements en monnaies nationales avec la Turquie, la Chine et d’autres pays. La Russie a même récemment déclaré que tous ses armements ne peuvent plus être achetés en Dollars…

L’hégémonie mondiale du dollar américain touche probablement à sa fin et nous ferions mieux de prendre la main tendue Russe que les coups de fouet américains…

BITCOIN la monnaie de réserve internationale du futur

Tout cela étant dit, même si la place du Dollar recule dans le système monétaire international, nous n’aurons toujours qu’une poignée de monnaies réellement utilisées dans le commerce international. Ce qui veut dire qu’il y aura toujours qu’une poignée de pays qui tireront un bénéfice incroyable de leurs monnaies contrairement à 99 % des pays du monde. Et vous noterez à ce propos la première phrase du ministre des finances Russe: « Nous croyons qu’au moins comme première étape » quand il parle d’abandonner le Dollar. Clairement, la Russie n’a pas non plus envie de transférer le privilège exorbitant d’avoir la monnaie internationale à l’Europe.

L’hégémonie monétaire est toujours un combat à mort et afin d’éviter les guerres, les pays feraient bien d’adopter une monnaie apatride et apolitique. Et au lieu d’utiliser une monnaie de réserve émise par le FMI, nous ferions mieux d’utiliser la technologie Blockchain afin de décentraliser le pouvoir monétaire et ainsi mettre toutes les nations sur un pied d’égalité dans le commerce mondial.

Le Bitcoin est là, il ronge son frein…

Si l’euro tenait son rôle, il pourrait émerger comme réel concurrent du roi dollar et menacer cette hégémonie monétaire qui est un exceptionnel privilège réservé aux Américains. L’Europe existera le jour où elle s’assumera en dehors de la tutelle encombrante de l’Amérique mais vu la soif de domination sans borne des américains, il vaudrait mieux se pencher sur le Plan B nommé Bitcoin.

Si l’Europe a peur que l’Euro prenne la place du Roi Dollar, elle devrait envisager la possibilité d’une monnaie apatride. Comme ça tout le monde est à content.

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?