Vitalik Buterin prévoit une crise financière majeure d’ici 2021 – L’heure de la crypto approche

Vitalik Buterin a déclaré hier prévoir une crise financière d’ici 2021. Un tweet lancé sur le ton de la plaisanterie mais qui n’est probablement pas anodin…

Cela fait quelques temps que ça se bouscule au portillon pour annoncer une crise imminente, histoire de pouvoir clamer l’avoir vu venir…

Pas besoin d’être un astrophysicien pour savoir qu’une nouvelle crise couve…

La dette globale représentait 177 000 milliards juste avant la crise de 2008.

10 ans plus tard, elle représente désormais 247 000 milliards…

Soit une hausse de 40 % en 10 ans. Alors oui, il n’est pas bien difficile de comprendre qu’il y a un petit problème dans notre système monétaire…

La dette mondiale au plus haut historique à 247 000 milliards $

Et je ne vous parle même pas du pic de production de pétrole. Sans pétrole, pas d’énergie. Sans énergie, pas de croissance. Sans croissance, explosion des bulles d’endettement = crise

C’est d’ailleurs parce que l’on ne peut pas avoir de croissance sans énergie que nous savons que la croissance Chinoise est largement enjolivée puisque sa consommation d’énergie stagne pendant que l’on essaie de nous faire avaler que la croissance est de l’ordre de 7 %.

D’après l‘agence international de l’énergie, nous avons passé le pic de production de pétrole conventionnel en 2006

Alors oui, il est clair que nous allons au devant d’une grave crise car le cocktail baril de pétrole à 1000 $ / dette et paiement d’intérêts gigantesques ne peut que mal se finir. C’est bien simple, hors pétrole de schiste US (pétrole non conventionnel), la production mondiale est en déclin depuis 2011.

Si le prix du baril a chuté ces derniers temps, c’est parce que l’Arabie Saoudite et les États-Unis ont voulu tordre le bras à la Russie (qui tire une part substantielle de ses revenus d’exportation du pétrole et du gaz) afin que le pays jette l’éponge en Syrie et que les hordes de terroristes islamistes puissent s’emparer de Damas… Mais cela semble déjà être du passé. Les réserves de pétrole ne sont pas inépuisables… La production va peut être plafonner encore un temps mais le pic est de toute façon derrière nous et les prix vont inéluctablement s’envoler, tôt ou tard.

Au-delà de ce pic pétrolier, il y a bien d’autres raisons qui permettent de s’alarmer

-L’administration Trump va générer un déficit budgétaire de près de 1000 milliards en 2019. La croissance est achetée à crédit.

-La FED a amorcé la hausse de son taux directeur qui va atteindre environ 3 % d’ici un an.

-La maturité moyenne de la dette US étant de 6 ans, il faut s’attendre à ce que le budget alloué au paiement des intérêts de la dette triple de 300 Mds à 900 Mds par an d’ici 10 ans.

-Les tensions commerciales avec la Chine avec Washington qui a déjà taxé la moitié des importations venant de Chine.

-Le FMI voit la croissance reculer au cours des prochaines années.

-Les partis anti Euro et anti Union Européenne gagnent du terrain partout en Europe, laissant poindre un éclatement de l’Euro.

-Le ratio prix d’action / bénéfices est supérieur de 50 % à la moyenne historique, ce qui laisse craindre un crack boursier US.

-La bulle des prix immobiliers

-La bulle des prêts étudiants US

-Le risque de guerre avec l’Iran

Etc…

En quoi cette crise sera différente de cette de 2008 ?

La différence avec la dernière crise, qui fut une crise d’endettement (celles des prêts immobiliers US) c’est que l’endettement a augmenté de 40 %… La situation a empiré. Où est la marge de manœuvre quand le premier budget de la nation sert à rembourser les intérêts de la dette ? Cette devient chaque année de plus en plus difficile à justifier.

L’endettement a empiré mais il n’y aura aucune différence sur la façon dont ils vont gérer la crise. Les banquiers feront de nouveau marcher la planche à billets à mauvais escient pour générer une inflation massive. Elle se rapproche déjà actuellement de 3 % aux États-Unis…

3% ! Cela veut dire une baisse de votre pouvoir d’achat de 3 %. A niveau de prix stable, cela reviendrait à faire baisser votre salaire de 3%.

Petit florilège d’inflation de quelques produits depuis 2016:

Pétrole: +183%
Gaz: +101%
Nasdaq : +87%
S&P 500 : +59%

Lithium : +87%
Cuivre : +42%
Uranium : +16%
Or: +15%

Et votre salaire?…

Récemment, une bouteille de Whisky dont il n’existe que 11 bouteilles dans le monde a été vendu plus d’un million de Dollars contre 75 000 $ juste avant la crise de 2008. L’année dernière une toile de Léonard de Vinci a été vendue pour 450 millions de Dollars. En moyenne, les prix immobiliers ont augmenté de 8.5% par an depuis 1900 en France. Il y a des signes qui ne trompent pas…

Les banquiers et les États vont résoudre le problème de la dette en nous spoliant par l’inflation. Ils vont diluer la valeur de l’argent. Pourquoi? Parce que si les prix augmentent, alors l’Etat bénéficie forcément d’une augmentation proportionnelle de la TVA. Ce qui augmente les recettes de l’Etat et permet de continuer à payer la dette. C’est pour cela que l’on dit que l’inflation réduit le poids de la dette…

C’est pour cette raison que nous devons adopter une monnaie décentralisée dont la valeur ne peut pas être constamment détruite par les banquiers qui feront tout pour éviter l’explosion de la bulle d’endettement nécessaire à notre esclavage monétaire.

Lorsque les banquiers déclencheront la prochaine crise financière, il ne faudra pas les louper cette fois. Il faudra nationaliser les banques et troquer nos monnaies de singes pour la cryptomonnaie décentralisée. Vous verrez la killer app Bitcoin qui sortira lors de la prochaine crise…

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?