Pour Trump, la banque centrale US est « folle » – Il a raison, la monnaie doit être créée par la Blockchain

Donald Trump n’a pas peur de grand monde, on ne peut pas lui enlever…

Après avoir menacé Google, le président Américain assène désormais des coups de semonce au cartel bancaire en déclarant sans ambages que la FED (banque centrale US) est « folle ». Cette vérité, à propos des banquiers, plus aucun chef d’État n’ose la dire.

Nombreux sont ceux qui dénoncent chaque jour l’escroquerie du système monétaire chapeauté par les banques centrales. L’émergence du Bitcoin nous a offert une tribune sans précédent car la révolution de Satoshi Nakamoto a poussé beaucoup de monde à s’intéresser de près à la monnaie. Le sujet le plus important de notre siècle, je n’ai pas peur de le dire.

Les propos de Trump ne paraîtront pas très lourds de sens pour la plupart d’entre nous mais ceux qui connaissent les arcanes de la création monétaire savent que cette sortie est très loin d’être anodine.

Trump sait très bien que si la FED continue de rehausser les taux, l’économie va ralentir. C’est le but de la manœuvre. Il sait aussi qu’à chaque fois que la FED a rehaussé ses taux par le passé, une crise a éclaté.

Les banquiers centraux le savent très bien. Les taux sont à 0 % depuis 20 ans au Japon et il n’y a pas eu de crise majeure dans le pays depuis…

Augmenter les taux ne signifie qu’une chose : Un accaparement toujours plus important du produit de notre travail par les banques. Qui aime payer des taux d’intérêt élevés ? Personne. Qui aime l’inflation ? Personne. Ces pourris de banquiers keynésiens essaient de nous faire croire que la hausse des taux et des prix, c’est pour notre bien…

Le fait que Trump ait mis la FED dans son collimateur est du pain béni. Nous pouvons déjà entendre ses supporters scander en 2022 « End the FED, end the FED » pour la prochaine élection présidentielle.

Trump sur la FED:

Voici en vrac une flopée de raisons pour lesquelles la banque centrale US (FED) devrait être fermée :

-Le pouvoir régalien de battre monnaie devrait rester dans les mains d’un gouvernement démocratiquement élu et non pas entre les mains de banquiers privés.

-La FED s’est autoproclamée INDEPENDANTE. Personne n’a le droit de l’auditer.

-Les 12 FED régionales émettent des actions qui sont achetées par les banques privées. Ce sont donc les banquiers qui élisent leurs gouverneurs qui ensuite siégeront aux réunions de la FED à Washington pour décider de la politique monétaire (qui se résume de nos jours à décider combien de temps faire marcher la planche à billets)

-100 % des actions de la FED sont détenues par des banques privées. Rien pour le gouvernement qui a juste le droit de nommer une minorité des gouverneurs votant de temps en temps.

-L’inscription « Federal Reserve Note » se trouve sur tous les billets. « Note » signifie « instrument de dette ». On le souligne car il faut bien se mettre dans le crâne que dans le système actuel, d’une part, monnaie = dette et d’autre part, la monnaie appartient à la FED et non pas au gouvernement…

-En 1963, Kennedy signa l’ordre exécutif numéro 11110 qui autorisait le ministère des finances (US Treasury) à émettre sa propre monnaie. Une monnaie étatique imprimée par le gouvernement et non pas par la FED. Il fut assassiné peu de temps après…

-Ces Dollars étaient libre de dette. Ils étaient adossés à des réserves d’argent (métal). Certains de ces billets sont encore en circulation (chez les collectionneurs…).

-La FED décide du niveau des taux d’intérêt, c’est à dire du loyer de l’argent. Cela devrait être un choix démocratique.

-La dette US est 5000 fois plus grande qu’en 1912. La FED a été conçue dans l’optique d’endetter le gouvernement jusqu’au cou afin de le contrôler.

-Une taxe fédérale permanente a été créée la même année que la création de la FED.

-Avant 1913, il n’y avait pas de taxe sur le revenu. Ce fut la plus grande période de croissance des États-Unis.

-La FED a été créée sur l’île de Jerkyll en 1910 par JP Morgan, Rockefeller, d’autres banquiers, le sénateur Nelson W. Aldrich et l’assistant du secrétaire au trésor US A.P. Andrews. La réunion était si secrète que les participants ont utilisé des des noms d’emprunt…

-Le Dollar a perdu 98 % de sa valeur depuis la création de la FED. #inflation

-Le Dollar a perdu 83 % de sa valeur depuis la fin du Gold Standard en 1971 (Nixon)

-L’économie US a rarement eu des problèmes d’inflation au cours des 100 ans qui ont précédé la création de la FED.

-L’inflation annuelle moyenne au cours de cette période a été de 0.5 % par an. Elle a été de 3.5 % par an depuis la création de la FED. La FED a donc volé des milliers de milliards aux américains grâce à l’impôt déguisé de l’inflation.

-Si l’inflation était toujours calculée avec le panier de biens qui prévalait sous la présidence de Jimmy Carter, l’inflation serait en réalité de 10 % aujourd’hui…

-La FED a prêté en cachette 16100 milliards de Dollars aux grandes banques US lors de la crise bancaire de 2008 :

Citigroup – $2.513 trillion

Morgan Stanley – $2.041 trillion

Merrill Lynch – $1.949 trillion

Bank of America – $1.344 trillion

Barclays PLC – $868 billion

Bear Sterns – $853 billion

Goldman Sachs – $814 billion

Royal Bank of Scotland – $541 billion

JP Morgan Chase – $391 billion

Deutsche Bank – $354 billion

UBS – $287 billion

Credit Suisse – $262 billion

Lehman Brothers – $183 billion

Bank of Scotland – $181 billion

BNP Paribas – $175 billion

Wells Fargo – $159 billion

Dexia – $159 billion

Wachovia – $142 billion

Dresdner Bank – $135 billion

Societe Generale – $124 billion

“Autre” – $2.639 trillion

-Tout cet argent a été prêté en cachette afin de ne pas mettre la puce à l’oreille au peuple qui aurait bien évidemment décidé de s’intéresser un peu plus aux mécanisme de la création monétaire. Comme disait Ford : « Si le peuple comprenait le système bancaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin ».

-Les milliers de milliards injectés dans les banques par la FED n’a eu que deux conséquences : Permettre à la bulle d’endettement de grossir davantage et exacerber les inégalités (C’est la banque d’Angleterre qui le dit…)

-L’écart de richesse entre le top 1 % et le reste des américains n’a jamais été aussi grand depuis 1920.

-Il y avait plus de 18000 banques aux États-Unis en 1985. Elles ne sont plus que 6891. La crise de 2008 a permis aux grandes banques d’avaler les plus petites et ainsi concentrer un peu plus le pouvoir. Les 5 plus grandes banques US représentent 42 % de tous les prêts aux États-Unis (JP Morgan, Bank of America, Citi group, Wells Fargo, Goldman Sachs).

-Le gouvernement US va devoir payer près de 300 milliards de Dollars en intérêts cette année.

-Si le taux d’intérêt moyen était aussi haut qu’en l’an 2000 (6.2 %), vu la taille de la dette US actuelle, cela coûterait plus de 1000 milliards rien qu’en intérêts chaque année… Voilà pourquoi le fait que la FED rehausse ses taux est une infamie pour le peuple qui verra inéluctablement ses impôts et l’inflation augmenter pour aduler la dette et engraisser les banquiers.

-Nous sommes coincés dans un système où les intérêts s’accumulent sur des intérêts passés. Les États font donc désormais face à des intérêts « composés ». Einstein a dit un jour à propos des intérêts composés : « Ceux qui les comprennent en reçoivent, ceux qui ne les comprennent pas les paient »…

-La dette US était de 3 milliards avant l’invention de la FED. 3 milliards… Aujourd’hui c’est de 3 milliards par jour que la dette augmente… Depuis 2007, la dette US est passée de 66 % du PIB à 105 %…

-La dette est une forme de contrôle social. Un esclavagisme monétaire orchestré par les banquiers et leurs amis.

-Il y a beaucoup d’autres systèmes monétaires qui n’ont pas besoin de banque centrale (#bitcoin) mais tous les pays membres du FMI ont une banques centrale. Coïncidence ? Hum..

Bref, si nous ne faisons pas disparaître les banques centrales, nous resterons englués dans la dette et l’inflation, asservis par une classe d’hyper-riches qui contrôlent les médias et tous les autres leviers du pouvoir. 60 % des écoliers disent en France avoir peur d’être pauvre…

Il existe une façon de nous débarrasser des banques. Nous devons utiliser de la cryptomonnaie comme le Bitcoin qui est une monnaie libre de dette et disponible en quantité limitée.

Confisquer le pouvoir de création monétaire est la priorité de notre siècle. Tout le reste, ce n’est que l’écume des choses. Nous n’arriverons pas à endiguer le réchauffement climatique si nous ne changeons pas la façon dont la monnaie est créée.

Si vous n’avez pas encore du cette magnifique vidéo qui explique la fraude de notre système monétaire, faites le maintenant!

Cet article est une retranscription partielle de l’article paru sur Zero Hedge.

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?