Le secret le mieux gardé du Dollar…

Chaque humain sur cette planète est virtuellement un esclave. Qu’il le sache ou pas.

Ce n’est pas un esclavage primitif comme par le passé. Il n’a pas besoin de chaînes et de contremaîtres pour exister. Ces méthodes ont été rendues obsolètes par un système bien plus sophistiqué.

La plupart des gens ne réalisent pas où ne veulent pas accepter le fait qu’ils sont des esclaves. Au contraire, nombreux sont ceux qui prétendent le contraire avec acharnement, ce qui prouve que les nouvelles chaînes invisibles sont plus qu’efficaces.

L’argent est la raison principale pour laquelle chacun travaille dans la civilisation moderne. Si tu veux de la nourriture, un toit, des habits, tu as besoin d’argent. A moins de faire partie de cette minuscule classe de privilégiés qui ont plus d’argent qu’ils ne pourront jamais dépenser au cours de leur vie, tu dois travailler, faire la manche ou voler pour obtenir cet argent. C’est pour ça que tu te lèves tous les matin, même si tu hais ton boulot.

Les gens ont davantage peur de ne pas avoir de travail plutôt que de passer 50 ans de leur vie à faire des choses inintéressantes au fond de leur box. Bien sûr, dans le monde occidental, certains parviennent à tirer leur épingle du jeu et n’ont aucune crainte que leurs besoins de base seront satisfaits. Pour le moment…

Mais tels des hamsters, nous continuons à tourner dans notre roue. Pourquoi ?

Parce que l’argent est un symbole de statut social et de prestige. L’argent est désormais un signe d’appartenance sociale et même si nous ne sommes pas assez stupides pour juger une personne sur l’argent qu’elle accumule, tout le monde s’accorde à dire que la pauvreté est un stigmate social.

La combinaison de ces besoins (appartenance sociale, nourriture, toit, vêtements) est une force extrêmement puissante. Elle est suffisante pour pousser les humains à s’engager dans toutes sortes d’activités, incluant celles consistant à se faire du mal ou de faire du mal aux autres.

L’accumulation d’argent est donc une accumulation de pouvoir social. Et ceux qui contrôlent la monnaie, contrôlent ce pouvoir à la source.

Alors qui contrôle la création de monnaie ?

Prenons le cas du pays le plus riche du monde : Les Etats-Unis.

Ce n’est pas le gouvernement américain qui crée la monnaie. J’espère que que ce n’est pas une grande révélation… C’est la Federal Reserve qui crée la monnaie. Le fait que la FED soit une entité privée contrôlée par un cartel des banques les plus puissantes d’Amérique est de plus en plus connu dans la société. Les banques centrales les plus récentes comme la banque centrale Européenne ont adopté un système plus pernicieux en se déclarant « indépendantes ». Ce qui revient au même…

Qu’est ce que cela signifie ? Cela devient très clair lorsque vous comprenez pour qui les banques travaillent vraiment. Malheureusement, ce n’est pas quelque chose que l’on nous apprend à l’école. Mais une fois que vous aurez terminé cet article, vous saurez pourquoi.

Chaque Dollar existant dans l’économie américaine fut à l’origine prêté par une banque

Le processus débute lorsque la FED prête de l’argent au gouvernement américain. Vous en avez déjà entendu parler, et notamment en raison du fait que la FED collecte des intérêts sur ces prêts. La FED abaisse ou rehausse le taux d’intérêt en fonction de la conjoncture économique.

Mais ce que l’on ne vous a jamais dit, c’est que la FED ne prête pas de l’argent qui existait déjà auparavant. C’est l’action de prêter l’argent qui lui donne une existence sur les ordinateurs.

Vous pourriez croire que cette création monétaire est garantie par quelque chose de tangible, comme de l’or. Faux. La FED n’a plus d’or depuis 1934 et le Gold Standard a été abandonné depuis 1971.

Lorsque la FED prête de l’argent au gouvernement, ce dernier lui donne en échange une reconnaissance de dette. Autrement dit, un simple bout de papier sur lequel le gouvernement promet de rembourser le principal et les intérêts en collectant des impôts sur la population.

Donc, pour être parfaitement clair. Le gouvernement emprunte de l’argent auprès d’une banque privée, qui crée l’argent ex nihilo, et se sert de nous, les contribuables, pour rembourser ces emprunts.

L’absurdité de ce système est encore plus criante quand tu réalises qu’avant 1913, le gouvernement créait la monnaie lui même, sans aucune banque pour jouer les intermédiaires.

Tout cet argent prêté par la FED finit par circuler dans les banques où il s’y accumule et fait que ce sont elles qui ont toutes les cartes en main.

La vaste majorité de l’argent en circulation n’est pas créé par la banque centrale FED. Il est créé par les banques privées. Pourquoi ? Parce que les banques sont autorisées à prêter de l’argent qu’elles ne possèdent pas… Il y a bien sûr des restrictions mais les banques peuvent en théorie prêter jusqu’à 10 fois la somme d’argent qu’elles possèdent vraiment.

Donc si la société générale possède 10 Euros, elle peut vous prêter 100 Euros et s’attendre à ce que vous les remboursiez plus intérêts.

On appelle cela le système de réserve fractionnaire : La majorité de l’argent est créé à partir d’une petite réserve suffisante pour gérer les transferts de tous les jours.

Mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Les banques usent de nombreuses techniques pour vous soutirer le plus d’argent possible. Par exemple, elles ne prennent pas en compte le fait que vous remboursiez une partie du principal chaque mois et continue de calculer des intérêts sur l’ensemble du prêt plutôt que sur la somme restant à rembourser. Il en résulte que beaucoup de gens finissent par payer leur maison le double de son prix à cause des intérêts……..

Maintenant question :

Si l’argent est toujours créé à partir d’un prêt. Où pouvons nous trouver l’argent nécessaire pour payer ces intérêts ?

Imaginez que nous remettions le système à 0. Une banque prête 1000 Euros et prend 7 % d’intérêt. Il y a désormais 1000 Euros dans le système mais nous devons rembourser ces 1000 Euros et les intérêts…

Les intérêts font qu’il y aura toujours un montant de dette plus important que tout l’argent en circulation car l’argent nécessaire pour payer ces intérêts n’existe tout simplement pas. Il n’a jamais existé et n’existera jamais.

Cela serait évident s’il n’y avait qu’un personne dans le système. Mais cette réalité de jeu de chaises musicales est cachée à l’échelle globale. Celui ne pouvant s’asseoir étant celui qui n’a pas réussi à trouver l’argent nécessaire pour éviter de faire faillite. Ce qui est inéluctable pour certains d’entre nous.

L’argent étant créé à partir d’une dette, cela revient à dire qu’une force invisible finit par ré-aspirer tous ces Dollars vers les banques à nouveau aussi sûrement que la gravité finira par attirer n’importe quel objet vers la planète.

C’est le travail des humains qui fait bouger cet argent. Chaque heure que tu as travaillé pour rembourser ton prêt et éviter d’être jeté en prison, c’est une heure travaillée pour les banques.

De nos jours, l’impôt sur les revenus US est à peine suffisant pour couvrir le remboursement des intérêts de la dette publique. Non seulement il faut payer des intérêts sur sa propre dette privée mais il faut aussi payer des impôts pour rembourser la dette publique…

Et rappelez-vous, le système bancaire a créé tout cet argent à partir de rien. Ex nihilo.

Une fois que vous aurez compris que l’argent prêté par les banques n’est pas un actif tangible mais un bout de fiction légale, il vous apparaîtra très clairement que vous travaillez en réalité pour les banques, gratuitement…

C’est une forme très intelligente d’esclavage.

Si tu réussis à rembourser tes dettes, alors tu es un esclave « qui a réussi ». Tu peux garder ce qui t’appartient. Mais si tu ne parviens pas à rembourser, toutes tes possessions te seront retirées.

L’esclavage monétaire n’est pas que l’apanage des américains et du Dollar

La spoliation du travail est encore pire si vous ne travaillez pas aux États-Unis car le Dollar est la monnaie internationale par excellence. C’est la seule monnaie dans laquelle le pétrole est vendu partout dans le monde (sauf en Russie, Iran, Venezuela..). On appelle cela le système « petroDollar ».

Où que tu sois dans le monde et qu’importe que ton pays importe ou exporte du pétrole, tu seras affecté.

Un pays importateur a besoin de pétrole pour faire tourner l’économie et devra donc acquérir des Dollars. Pour les acquérir, il faudra donc vendre auparavant des marchandises aux États-Unis à qui il appartient de créer autant de papier vert qu’ils veulent pour payer leurs importations. La balance commerciale US n’a pas été une seule fois excédentaire depuis la création du pétroDollar en 1975 par Henry Kissinger, sbire des Rockefellers et des Rothschilds.

Un pays exportateur de pétrole est aussi affecté car il vend son pétrole, une matière première tangible, contre des numéros sur un ordinateur.

Et lorsqu’un pays décide qu’il ne veut plus vendre son pétrole en Dollars, très rapidement les États-Unis lui apporte un peu de Démocratie… L’Irak en a fait les frais après avoir décidé de vendre son pétrole en Euros en 2000… La Libye aussi lorsque le pays s’est mis en tête de mettre sur pied une monnaie adossée à de l’or pour toute l’Afrique (Gold Dinar).

A l’échelle de la nation, les individus sont asservis par le système d’argent-dette. A l’échelle du monde, les nations sont prisonnières du Dollar. Les peuples sont asservis par la dette de leurs gouvernements qui sont à leur tour asservis par la dette américaine.

Créer la monnaie à partir d’une dette est un chef d’œuvre d’ingénierie sociale. L’outil ultime de « l’élite » dirigeante pour nous contrôler. Mais cette dette est une construction artificielle basée sur la croyance et nos chaînes ne sont que dans nos esprits car nous avons cette irrésistible envie de consommer pour montrer aux autres que nous avons « réussi », quitte à vendre notre âme aux banques pour qui nous acceptons de travailler gratuitement.

Si nous voulons un meilleur futur, nous devons expliquer à nos proches pourquoi le système est une supercherie et comment le Bitcoin peut nous sauver de notre esclavage. Remplacez vos chaînes par la Blockchain.

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?