Les Etats-Unis viennent de déconnecter l’Iran du reste du monde, besoin de Bitcoins ?

Remember, remember, it’s the 5th of November… C’est le jour commémorant la célèbre conspiration des poudres de 1605 au cours de laquelle des révolutionnaires tentèrent de faire sauter le parlement Britannique que le réseau SWIFT a choisi pour déconnecter l’Iran du système bancaire international sur ordre des États-Unis. Tout un symbole…

SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication) est une coopérative qui noyaute l’ensemble des transactions bancaires internationales. Le réseau SWIFT connecte plus de 11.000 organisations financières et entreprises dans plus de 200 pays et territoires. Il est absolument vital pour n’importe quelle économie car il n’existe aucun concurrent.

Hier, sur ordre de Donald Trump (et le directeur de la CIA Pompeo), SWIFT a déconnecté l’Iran du reste du monde :

«SWIFT suspend l’accès de certaines banques iraniennes à son système de messagerie […] Cette mesure, bien que regrettable, a été prise dans l’intérêt de la stabilité et de l’intégrité du système financier mondial dans son ensemble», a annoncé la société basée à Bruxelles, en Belgique, dans un communiqué…

L’Oncle Sam, supporté par l’Arabie Saoudite et Israël, vient donc de renforcer l’embargo sur Téhéran :

«Quand j’ai pris mes fonctions, tout le monde pensait que l’Iran allait dominer tout le Moyen-Orient (…). Plus personne n’en parle aujourd’hui» a déclaré le président Américain qui semble suggérer par là qu’il a apaisé les craintes régionales de Ryad et Tel Aviv.

Évidemment, les États-Unis ne versent pas dans l’altruisme. Il s’agit d’une décision géopolitique visant d’abord et avant tout à protéger le PétroDollar qui est la pierre angulaire de l’Empire américain.

Il est vital de couper l’Axe sino-iranien car le dragon Chinois a besoin de l’Iran pour espérer internationaliser le Yuan. La Chine sait que l’Arabie Saoudite ne lui vendra pas son pétrole en Yuans. L’Iran est ce chaînon manquant qui permettrait aux Chinois de rivaliser avec l’empire US.

L’Europe tente de s’interposer…

Il n’y a pas que la Chine qui souhaite dicter la marche du monde. Le ministre des affaires étrangères Allemand a menacé cet été de créer un système de paiement international indépendant (ce qui ne se fait certainement pas en un claquement de doigts…) mais SWIFT a préféré obéir à Washington plutôt qu’à Bruxelles. L’Europe n’a apparemment toujours pas les moyens de ses ambitions. Cela dure depuis la fin de la seconde guerre mondiale…

Cela nous rappelle que l’Europe avait aussi menacé de créer une agence de notation financière lorsque la finance anglosaxonne fouettait la Zone Euro en 2013. Mais malgré le pilonnage par S&Ps et Moody’s des pays du Sud de l’Europe, la Commission Européenne ne mettra jamais en œuvre sa menace. Comme par hasard, le président de la CE de l’époque, Mr Barosso, est désormais employé de Goldman Sachs…

La Russie, un temps menacée de suspension du réseau SWIFT, avait elle averti que cette mesure serait considérée comme un acte de guerre… Moscou a depuis mis sur pied une architecture de système de paiement prêt à être déployé avec les pays amis en cas de déconnexion. La Chine s’est aussi dotée de son propre système. Qu’est ce qu’on attend en Europe? Une paire de c…

L’Iran ne vendra jamais son pétrole en Dollars

L’Iran est obligée de faire du troc avec les nations et hésite à accepter le Yuan par peur de subir le même sort que l’Irak qui, deux ans après avoir décidé de vendre son pétrole en Euros, a été rasée par les américains face à des Européens totalement impuissants… La destruction du droit de veto de la France au conseil de sécurité de l’ONU…

Est-ce que la Chine peut protéger l’Iran ? En tout cas cela fait plusieurs fois que le président Chinois ordonne à ses troupes de se préparer pour la guerre depuis le début d’année et c’est rien de dire que l’armement de l’empire du milieu est monté en gamme depuis quelques temps…

Parmi les 12 conditions américaines que le guide suprême d’Iran Ali Khamenei s’est empressé de balayer, on note des restrictions beaucoup plus fermes et durables sur le nucléaire, la fin de la construction de ses missiles et le soutien de groupe « terroristes » (Hezbollah, combattants palestiniens, talibans afghans et même… Al-Qaïda, la création de la CIA du temps où il fallait combattre les soviétiques en Afghanistan…).

Comme si nous savions pas que c’est en réalité l’Arabie Saoudite, Israël, les américains et ses « alliés » Européens qui financent et arment tous les terroristes qui pullulent en Syrie ainsi qu’en Irak. D’ailleurs, qui vend des armes à l’Arabie Saoudite pour massacrer le peuple Yéménite?…

Les doléances américaines sont intolérables pour l’Iran et c’est précisément le but car les États-Unis veulent maintenir le pays sous embargo et ainsi barrer la route à la véritable menace qui se trouve plus à l’Est, le Yuan Chinois…

Le président iranien Hassan Rohani a promis de contourner les sanctions afin de protéger ses exportations de pétrole qui assurent 40% des recettes de l’État iranien d’après la Banque mondiale. Le pays a déjà déconnecté son réseau de bateaux tankers afin que plus personne ne sache dans quels pays ils se rendent. La Turquie, la Chine et l’Inde ont déjà fait savoir qu’ils continueront à importer du pétrole iranien malgré l’Embargo.

Toujours pas de Bitcoin ?

Le comportement des américains nous pousse une nouvelle fois à faire l’apologie du Bitcoin qui est non seulement une monnaie mais également un système de paiement. Deux en un. Pas besoin de SWIFT que les nations pourraient contourner en un claquement de doigts si elles décidaient d’utiliser cette cryptomonnaie apatride et apolitique pour régler leurs échanges commerciaux.

Combien de temps les États-Unis vont-ils pouvoir choisir quelles nations ont le droit de commercer ou pas ? Combien de temps allons nous utiliser le Dollar et offrir un privilège exorbitant aux américains ? …

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?