J.P Morgan a manipulé le prix de l’or à la baisse pendant 6 ans… Prochaine victime le Bitcoin ?

Il fut un temps où révéler dans les grands médias que les marchés de l’argent et de l’or sont manipulés risquait de vous rapporter le titre d’adepte de la « théorie du complot ».

Plus maintenant. Un trader de la JP Morgan vient de plaider coupable de manipulation des marchés de l’or, de l’argent, du platinium et du palladium via …….. le marché des « Futures » bien sûr.

John Edmonds a avoué au FBI s’être adonné à la technique de manipulation de marché dite du « spoofing » des centaines de fois avec l’assentiment de sa hiérarchie (qui lui a appris les ficelles) pendant 6 longues années, de 2009 à 2015.

Notez bien que la SEC a fermé les yeux sur cette manipulation pendant près de 10 ans… Est-ce que cette subite prise de conscience (par le FBI…) serait liée au fait que le CEO de J.P Morgan, Jamie Dimon, a récemment déclaré être plus intelligent que Donald Trump et qu’il pourrait se présenter à la prochaine présidentielle ?… Jamie Dimon, vous vous souvenez, c’est celui qui a traité le Bitcoin de « fraude »…

Cliquez ICI pour découvrir l’ampleur de la mauvaise foi de Jamie Dimon

Et je vous rassure tout de suite, la manipulation des marchés de l’or et de l’argent va toujours bon train… Même les banques centrales pèsent sur le marché de nos jours (BoJ)…

Spoofing…

Cette technique consiste à manipuler le carnet d’ordres en générant un gros volume d’ordres sans jamais avoir l’intention de réellement les laisser s’exécuter afin d’influencer le prix dans la direction souhaitée. [ICI NOTRE COURT ARTICLE] qui explique très bien le « spoofing », cette manipulation bien connue des baleines sur le marché des cryptomonnaies.

Le FBI a déclaré : « En conspirant avec ses partenaires de trading pour créer des « spoof orders », John Edmonds a de manière flagrante tenté de profiter d’une distorsion de marché dont il était le créateur. »

Ce qui est intéressant dans cette affaire c’est que nous avons des chiffres que vous trouverez sûrement très intéressants après avoir lu notre article dédié au spoofing. Le trader de la JP Morgan plaçait un volume d’ordres à la baisse représentant environ 400 contrats sur le marché des Futures adossés à l’argent pour ensuite acheter seulement 6 contrats en vue de réaliser un profit.

Deux conclusions à tirer pour le Bitcoin de cette manipulation des métaux précieux

-Le marché des Futures, un terrain de jeu pour les gros bras

400 contrats… Seules les grandes banques ont les reins assez solides pour pouvoir pratiquer des manipulations de marché à cette échelle. Bien naïfs sont ceux qui croient encore que les marchés évoluent de façon aléatoire en reflétant la sagesse collective de la multitude d’investisseurs…

Ce sont des cartels de grandes banques qui font le prix et chaque année apporte son lot de scandales. Manipulation du marché du Libor, du Forex etc…

Là où nous voulons en venir c’est que les volumes sur le marché des Futures sont beaucoup plus importants que sur le marché « spot » des actifs sous-jacents. Par conséquent, ce sont les marchés des Futures qui ont tendance à influencer le prix spot et non l’inverse. Conclusion: ce sont les grandes banques qui contrôlent les marchés…

Vous commencez à comprendre pourquoi le CME a lancé un marché de Futures adossé au Bitcoin en Décembre 2017 ?…

Bonus: Evolution du prix de l’uranium depuis l’introduction des Futures…

-Ces manipulations ont surtout pour objectif de maintenir les prix des métaux précieux au plus bas

Le spoofing de la JP Morgan se faisait le plus souvent à la baisse. Ce qui suggère qu’au-delà des quelques bénéfices glanés en truandant le marché via le carnet d’ordres, le but ultime était surtout de maintenir une pression baissière constante sur les prix de l’or, de l’argent et des autres métaux précieux.

Pourquoi ?

Parce qu’il est vital pour les grandes banques d’empêcher monsieur et madame tout le monde de se rendre compte de l’orchestration de la dévaluation monétaire: l’inflation, cet impôt déguisé.

Les banquiers américains veulent dissimuler au maximum le fait que le Dollar, la monnaie internationale, perd chaque jour de sa valeur. Le billet vert a perdu 96 % de sa valeur depuis 1913, date de la création de la banque centrale américaine (FED). 96% !!! Le pouvoir d’achat du Dollar a reculé de 96 %. Cela signifie qu’avec un Dollar de 1913, votre pouvoir d’achat actuel est de 4 cents.

Les banques ne veulent pas la hausse du prix de l’or nous mette la puce à l’oreille et que nous réalisions qu’ils nous dépouillent par l’inflation, la dette et la planche à billets.

L’or, c’est le canari dans la mine des monnaies comme dirait l’autre… Il est la protection ultime contre l’inflation. Si son prix explose, les gens commencent à remettre en question le système monétaire en place. Fin de partie pour les banquiers… En d’autres termes, il est primordial pour les banques de maintenir le prix de l’or au plus bas afin de pouvoir continuer à faire tourner la planche à billets sans faire de bruit.

 

Et tout comme l’or ou l’argent sont dans le collimateur des grandes banques américaines, le Bitcoin l’est aussi ! Le Bitcoin, c’est l’or digital. Dans un futur proche, la relique barbare risque de n’avoir jamais aussi bien porté son nom à cause de l’avènement de la cryptomonnaie. Les banquiers le savent mieux que quiconque car ce sont eux les pros de la monnaie…

L’hégémonie monétaire est toujours un combat à mort. Les banquiers feront tout pour pourrir la réputation du Bitcoin mais n’oubliez jamais que les banques sont extrêmement fragiles. Elles sont toutes en faillite technique et vous pouvez être sûrs qu’elles se feront toutes petites lors de la prochaine crise par crainte d’être nationalisées.

Ce sera le moment d’enfoncer le clou avec un gigantesque bull run sur le Bitcoin. Certains diront que c’est une bulle, comme Mr Roubini ne cesse de le répéter depuis qu’il vaut 50 $ mais vous savez à quoi vous en tenir…

[Notre article] à propos de la manipulation du marché de l’or via les Futures.

De nombreux pays achètent de l’or à un rythme effréné

Tout le monde sait que la Chine et la Russie ont pour ambition d’arrêter de commercer en Dollar et de remettre l’or au centre du système monétaire international. A force de vivre à crédit, les Etats-Unis ont fâché la Chine qui refuse la monnaie de singe US (comme en atteste l’arrêt de l’accumulation de dette américaine depuis quelques années).

D’après le Wall Street Journal, la quantité de dette américaine détenue par des investisseurs étrangers a baissé de 50% en cinq ans…

Dette US détenue par la Chine

Cela fait 10 ans que le tango sino-russe achète des montagnes d’or. Bien d’autres pays comme la Pologne, la Hongrie, l’Indonésie, le Kazakhstan, l’Inde, la Turquie ont aussi décidé de faire de même…

Réserves d’or de la Russie

De l’or des fous au Bitcoin

Je vous laisse imaginer quel destin attend le Bitcoin si les géants géopolitiques mondiaux achètent de l’or à tour de bras.

Le Bitcoin est bien plus pratique que l’or. Il a l’avantage de posséder 8 décimales (0.00000001 que l’on appelle un Satoshi dans le jargon). C’est à dire que même si la valeur d’un Bitcoin montait à 10 millions de Dollars, il sera toujours possible d’acheter une baguette de pain. En revanche, il est plus difficile d’acheter son pain avec de la poussière d’or…

Les dirigeants actuels ont du mal à réaliser la supériorité du Bitcoin car ils sont trop vieux et conservateurs mais ce n’est qu’une question de temps avant que le Bitcoin fasse de l’ombre au métal jaune. Vu les embargos économiques des États-Unis sur la Russie, l’Iran et la Chine, l’utilisation du Bitcoin risque de se démocratiser plus rapidement que l’on ne le pense…

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?