Pourquoi le Bitcoin sombre ? C’est très clair

La valeur du Bitcoin est au plus bas depuis Octobre 2017, sous 4500 $. Le BTC perd près de 30 % sur une semaine, plombé par le fork de BCH. Le triste spectacle que nous ont offert les protagonistes du fork provoque l’ire du marché.

Le monde entier est ébahi de cette confrontation pathétique entre un milliardaire capricieux se faisant passer par Satoshi Nakamoto (Craig Wright) et Bitmain, le premier producteur mondial de matériel de mining.

Bitcoin à 1000 $ ?

Craig Wright a menacé de faire tomber le Bitcoin (BTC) à 1000 $ et le Bitcoin Cash BCH à 0 $ en réaction à la tentative de prise de contrôle du BCH par Bitmain.

Cet imposteur soupçonne l’entreprise Chinoise de vouloir faire évoluer le code de BCH en vue de préparer le terrain à l’introduction d’un système de consensus Proof of Stake (PoS). Et il n’a probablement pas tord…

Proof of Stake signifie que ce sont ceux qui détiennent le plus de BCH qui décident des règles du jeu. En d’autres termes, avec le PoS, si vous avez le pouvoir, vous gardez le pouvoir pour toujours…

Malgré des revendications assez légitimes, les déclarations hallucinantes et sans vergogne de Craig sont du pain béni pour ceux qui n’ont pas intérêt à ce que le Bitcoin supplante nos monnaies de singe inflationnistes.

Le dictateur Bitmain

Bitmain, qui est de loin le principal constructeur de matériel de mining au monde, a pris la grave décision d’utiliser sa position dominante pour prendre le contrôle d’un coin.

La folie des grandeurs…

La société Chinoise a renié l’essence même de la cryptomonnaie, à savoir le principe de décentralisation. Plus que les tweets fantasques de Craig Wright, c’est cette attitude dictatoriale qui est aujourd’hui sanctionnée par le marché.

Pourquoi?

Mais parce que sans le principe de décentralisation, une cryptomonnaie ne vaut pas mieux que la monnaie fiat de nos banques.

Voyez-vous, la valeur du Bitcoin réside principalement dans le plafond de sa masse monétaire qui est de 21 millions d’unités. Néanmoins, ce plafond peut être très facilement modifié. Ce n’est jamais qu’une ligne de code.

#define MAX_BITCOIN 21000000; pour #define MAX_BITCOIN 10000000000000;

Mais pour ce faire, il est obligatoire de réaliser un fork. C’est en ce sens que la décentralisation est importante car les mineurs peuvent alors décider de supporter le fork ou non.

Et le fait est que, si à l’instar de Bitmain, vous êtes capable de déployer plus de 50 % du hash power, que de grands médias vous soutiennent ainsi que de grands exchanges, vous avez de bonnes chances d’étouffer les mineurs récalcitrants et faire évoluer le coin en votre faveur (Et mettre en place votre agenda caché…).

C’est ce que Bitmain n’a pas hésité à faire malgré l’opposition d’une bonne partie des mineurs. Vu la chute brutale de BCH, il apparaît désormais clairement faire voler en éclats le principe fondateur du Bitcoin (principe de décentralisation) fut une grave erreur.

Espérons que le bain de sang actuel agisse comme une piqûre de rappel et que de nouvelles entreprises profitent du chaos ambiant pour venir concurrencer les mégalos de Bitmain. Ils  ont complètement trahi les idéaux de Satoshi Nakamoto et ne mérite que de faire faillite.

« BCH, la véritable vision de Satoshi », mon cul oue.

Relax

L’ancien système, qui est toujours à l’affût d’un contexte favorable pour vendre à découvert les Alt coins et le Bitcoin, a sauté sur l’occasion.

Mais n’oublions pas que le nœud du problème est le shitcoin BCH et non le véritable Bitcoin (BTC)…

En toute logique, les déboires de BCH auraient dû profiter au Bitcoin mais le marché préfère pour le moment jeter le bébé avec l’eau du bain.

Pourtant, il serait probablement 10 fois plus compliqué pour Bitmain de réaliser la même opération sur le BTC. Voire impossible tant la communauté autour du BTC est largement plus influente.

Mais le cas d’école BCH est là pour nous rappeler que l’on ne peut être sûr de rien. A ce titre, il serait bienvenue que la communauté travaille au problème de centralisation via les pools de mining.

BITMAIN semble être devenu une menace pour l’ensemble des cryptomonnaie, Bitcoin inclut. Pour savez ce qu’il vous reste à faire: Boycott des machines de Bitmain.

Rome ne s’est pas faite en un jour

Renverser le système bancaire et détruire un système que les gens de pouvoir ont patiemment mis en place depuis les années 1970 ne se fera pas du jour au lendemain, surtout si trop de hashpower se retrouve entre les mêmes mains et que nous assistons encore à des actes de sabotage comme celui que nous venons de vivre.

La valeur du Bitcoin ne grimpera pas à un million de Dollars en un claquement de doigts. Ce serait trop facile.

Néanmoins, les fondamentaux du Bitcoin n’ont pas changé. Et ceux de la monnaie fiat non plus…

Malgré la mauvaise publicité de BCH, le Bitcoin demeure une avancée technologique sans précédent dans l’histoire de la monnaie. Le nombre d’utilisateurs et de transactions ne cesse d’augmenter…

Notre système est à bout de souffle. Nous avons déjà consommé la moitié du pétrole de la planète et notre endettement est devenu extrêmement problématique. Des défauts sur la dette se profilent à l’horizon. La dévaluation de nos monnaies de singe (inflation) va s’accélérer jusqu’à ce que les peuples en aient marre et se réfugient dans une monnaie intrinsèquement anti-inflationniste.

N’oubliez pas que le système est fragile. Les changements de paradigme sont souvent brutaux. Le mouvement des gilets jaunes doit nous rappeler que nous avons un combat à mener contre l’oligarchie. Et notamment l’oligarchie bancaire. Le Bitcoin est un outil inestimable pour la lutte des classes.

Je me réjouis de la baisse du Bitcoin

Pour tout vous dire, je ne suis pas mécontent de voir la fortune des premiers entrants être redistribuée à ceux qui auront l’audace de rentrer dans la partie.

Il est également plutôt satisfaisant de voir le marché sanctionner les abrutis de chez BCH. Ils réfléchiront à deux fois la prochaine fois qu’ils voudront essayer de prendre le contrôle d’un coin populaire. Par chance, plus personne ne voudra faire confiance à ces égoïstes.

Il faut avoir peur quand tout le monde est avide et être avide quand tout le monde a peur, comme dirait l’autre… En d’autres termes, il faut vendre quand tout le monde est euphorique et acheter quand tout le monde jette l’éponge.

C’est les soldes.

L’hégémonie monétaire est toujours un combat à mort. 99.9 % des coins tomberont à 0 tôt ou tard, c’est une certitude. Il faut marcher sur des oeux et seule une cryptomonnaie irréprochable peut espérer concurrencer la monnaie fiat. Un coin renaîtra plus fort des cendres des Alt coins: le Bitcoin.

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?