La masse monétaire fixe du Bitcoin est déflationniste ? Et alors… Tant mieux!

Les critiques du Bitcoin disent souvent qu’une monnaie ayant une masse monétaire fixe est « déflationniste ».

Pourquoi? Parce que face à l’augmentation de la taille de l’économie (si la population augmente par exemple), les prix devront nécessairement baisser afin que la masse monétaire fixe puisse être suffisante huiler tous les échanges.

Mais il parait que la déflation, c’est mal!…

Le mécanisme présumé des effets négatifs de la déflation sur le peuple est le suivant:

– Votre entreprise a moins de revenus ce qui débouche sur une baisse de votre salaire voire votre licenciement

– Avec des salaires plus bas ou aucun emploi, vos dettes impayées deviennent plus difficiles à rembourser

Avec l’inflation, on obtient de nombreux problèmes opposés :

-L’inflation augmente constamment le coût réel de la vie.

-Avec la hausse des prix, vous devez soit obtenir des augmentations de salaire fréquentes, soit travailler plus pour rester à votre niveau de vie actuel.

-Avec la hausse des prix, vous avez tendance à devenir de plus en plus dépendant de la dette pour combler l’écart entre votre salaire et le surenchérissement de la vie.

Bref, choisissez votre poison. On a l’impression qu’il faut choisir entre voir son salaire baisser voire perdre son emploi ou bien se transformer en esclave travaillant le plus clair de son temps pour garder la tête hors de l’eau ?

Ni l’un ni l’autre

La première chose à dire est que le capitalisme actuel n’a pas besoin de l’inflation ou de la déflation pour détruire des emplois et baisser les salaires.

En effet, délocaliser la production pour employer des armées d’esclaves à l’étranger et créer des chômeurs au pays, les capitalistes sont très forts pour ça… Les gains de productivité détruisent aussi aisément l’emploi puisqu’ils permettent de produire plus avec moins de personnes. Le secteur de l’agriculture est un bon exemple.

Donc dire qu’un système monétaire inflationniste préserve les emplois alors qu’un système monétaire déflationniste les détruit, c’est aller un peu vite en besogne. De la même manière, il est faux d’affirmer que la baisse des salaires a quoi que ce soit à voir avec la déflation où l’inflation.

L’inflation est constante depuis les années 1970 et c’est précisément la période au cours de laquelle nos salaires réels ont le plus reculé… (Le salaire réel est le salaire moins l’inflation. Il permet de savoir si notre pouvoir d’achat augmente ou baisse.)

Et on passera sur le fait que les chiffres d’inflation officiels sont bidonnés de mille façons pour nous faire croire que notre pouvoir d’achat n’est pas en train de s’écrouler. C’est ce que BFMWC est en train de faire en ce moment même.

Si l’inflation et la déflation font tous deux baisser nos salaires, pourquoi est-ce que l’inflation a plutôt bonne réputation (puisque l’unique mandat de la banque centrale Européenne est de s’assurer que l’inflation augmente de 2 % chaque année) alors que la déflation est perçue comme la peste par les « économistes » ?

Ce n’est pas pour nous protéger d’un grand péril. Non, ils en n’ont rien à foutre que l’on soit au chômage où que nous ayons à peine assez d’argent pour survivre. Du moment que eux peuvent continuer à mener la grande vie. Les seules personnes qui se préoccupent de votre salaire sont vous et les gens que vous supportez, votre famille.

La vérité est que l’inflation est absolument nécessaire pour permettre aux gouvernements de vivre sur le dos de la dette, c’est à dire sur le dos des générations futures. La hausse des prix allège le poids de la dette passée car qui dit inflation dit hausse des revenus engrangés par l’État via la TVA. Pour rappel, la TVA est de loin la première source de revenus de l’État.

A contrario, la déflation diminue les rentrées fiscales, ce qui mène rapidement vers un défaut sur la dette. (Ce qui ne me gène absolument pas car il est grand temps que cette mascarade de la dette touche à sa fin.) Voilà pourquoi les gouvernements s’inquiètent de la déflation et veulent que nous en ayons peur. « Si la déflation éclate, nous allons tous mourir ! Des millions de jobs disparaîtront et nous allons tous mourir de faim. »…

C’est toujours la même rengaine. Faire peur afin que le peuple accepte de s’appauvrir de peur de perdre tout le peu qu’il a…

Notre système basé sur une monnaie inflationniste, qui plus est toujours créée à partir d’une dette, n’a qu’une seule conséquence : un creusement des inégalités (la fortune des 500 Français les plus riches multipliée par 7 en 20 ans) et la baisse des salaires réels depuis des décennies pour la majorité (baisse du pouvoir d’achat) sans parler de ceux qui ont perdu leur emploi et plus encore…

La déflation n’est pas pire que l’inflation

Avec l’inflation, les riches s’enrichissent sans rien faire car la valeur de leur capital augmente toute seule. La hausse de la valeur de leur patrimoine fait plus que compenser la hausse des prix de ce qu’ils consomment.

Les pauvres qui ne possèdent rien et qui dépensent tout leur salaire chaque mois, eux voient leur pouvoir d’achat diminuer.

A contrario, avec la déflation, tout le monde s’enrichit puisque les prix baissent.

Et ceux qui disent que la déflation pousserait tout le monde à reporter les achats avec un effondrement économique à la clef sont des menteurs. On ne peut pas remettre à demain l’achat de nourriture, le paiement de son loyer, de son abonnement internet où encore les achats de Noël… Une lente déflation proportionnelle au taux de croissance (donc environ 2 %) n’aura pas pour effet d’inciter tout le monde à arrêter de vivre… Ce vieux refrain néolibéral n’est bon qu’à amadouer les étudiants de business schools…

Je ne pense pas non plus qu’une déflation de 2 % par an puisse avoir un effet si malsain au point d’avoir un effet destructeur automatique sur l’emploi. Si la baisse des prix se fait de manière lisse et globale, je vois pas pourquoi les entreprises se retrouveraient acculées à la faillite. Si les prix de vente d’une entreprise baissent mais que ceux de ses fournisseurs baissent aussi, tout va bien.

D’autre part, une monnaie déflationniste agit naturellement comme une incitation à ne pas vivre perpétuellement à crédit, à l’instar ce que font les gouvernements… En effet, impossible de compter sur l’inflation pour augmenter « artificiellement » ses recettes fiscales et ainsi pouvoir continuer à faire grossir cette bulle d’endettement qui finit par mettre les peuples à genoux.

Empêcher les gouvernements d’endetter les générations futures pour vivre la belle vie à court terme. En voilà une bonne idée. Chaque génération devrait payer sa propre dette, cela coule de source !

Soit dit en passant, il n’y a plus d’inflation depuis longtemps au Japon et pourtant il y a quasiment le plein emploi et personne ne meurt de faim dans les rues. Et avec une dette publique représentant plus de 250 % du PIB… D’autre part, les taux d’emprunt sont à 0 % depuis 20 ans et tout fonctionne normalement.

Pour conclure, je pense que la déflation signifie très probablement que les fascistes financiers ne pourront plus raboter automatiquement nos salaires chaque année pour augmenter leur profits.

Enfin, pour terminer, rappelons que le Bitcoin a 8 décimales. 0.00000001 Satoshi. Il y a largement de la place pour la déflation ou, autrement dit, l’augmentation de la valeur de votre argent.

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?