Trump : « Notre banque centrale est un problème plus important que la Chine »…

Donald Trump est toujours en croisade contre la Federal Reserve. Le président américain a déclaré que « La FED est un problème bien plus grand que la Chine »…

Voilà une réponse cinglante faite au président de la FED Jêrome Powell qui avait pourtant mis de l’eau dans son vin en déclarant à l’Economic Club of New York que le taux directeur est « juste en-dessous » de son niveau neutre.

En langage de banquier, « juste en-dessous » peut vouloir dire beaucoup de choses et Donald Trump ne compte pas se faire embobiner, d’où sa sortie assassine visant à accroître la pression sur ce cartel bancaire.

Je ne sais pas si vous vous rendez bien compte de la baffe monumentale que Donald Trump vient de distribuer à la FED.

Nous en tirons deux conclusions :

-La FED est en train de saborder l’économie via la hausse insoutenable du loyer de l’argent.

-La maison blanche n’a aucun contrôle sur la FED.

Les hommes qui ont créé la Federal Reserve

-Nelson Aldrich, représentant du parti républicain au Sénat américain, président de la commission monétaire nationale, associé de JP Morgan et beau père de D. Rockefeller

-Abraham Piatt Andrew, assistant du secretary of Treasury US (ministre des finances US)

-Franck A. Vanderlip, président de la National City Bank of New York, la plus puissante banque de l’époque, représentant de William Rockefeller et de l’International banking house of Kuhn, Loeb & Company

-Henry P. Davison, Partenaire senior chez J.P. Morgan Company

-Charles D. Norton, président de J.P. Morgan First National Bank of New York

-Benjamin Strong, chef de J.P. Morgan Bankers Trust Compagny (il deviendra par la suite le premier président de la FED de NY qui assoira rapidement sa domination sur les autres FED)

-Paul M. Warburg, un partenaire chez Kuhn, Moeb & Company, un représentant de la dynastie bancaire Anglaise et Française Rothschild, frère de Max Warburg qui était à la tête du consortium bancaire Warburg Banking en Allemagne ainsi qu’en Hollande.

Tout ce beau monde représentait à l’époque un quart de la richesse globale. Ils se rencontrèrent pour mettre sur pied un système de gouvernance ingénieux visant à camoufler leur main mise sur la « Federal » Reserve qui n’a de « fédéral » que le nom.

La FED, une banque privée contrôlée par des banquiers privés

En tout, le conseil des gouverneurs de la FED, l’organe décisionnaire, comprend 12 personnes. Parmi elles, 7 sont nommées par le président des États-Unis et 5 proviennent des 12 FED régionales (succursales de la Federal Reserve) selon un roulement pré-établi. Seul le gouverneur de la FED de New York possède un droit de vote perpétuel au sein du conseil.

Qui élit les présidents des FED régionales ? Bingo, ce sont les grandes banques privées comme Goldman Sachs qui, soit dit en passant, a fourni un nombre incroyable de gouverneurs à la Federal Reserve…

On pourrait penser qu’en nommant la majorité des gouverneurs (7, avec l’accord du Sénat), le président Américain garde une emprise ferme sur la banque centrale mais il n’y a rien de plus faux comme nous en avons la preuve aujourd’hui avec Donald Trump…

Dit autrement, il ne suffit que d’un président Américain corrompu pour que l’équilibre du pouvoir passe de manière décisive entre les mains des banquiers puisque les gouverneurs peuvent rester en poste jusqu’à 14 ans et que le président des États-Unis (dont le mandat est d’à peine 5 ans) ne peut changer qu’un seul gouverneur une fois tous les 2 ans.

Pas besoin d’être un génie pour comprendre que les banquiers ont l’avantage du temps long pour avancer leurs pions et que cela fait longtemps qu’ils ont étendu leurs tentacules jusqu’à la planche à billets.

FED, esclavage monétaire since 1913

La création de la FED permit de subtiliser le pouvoir régalien de battre monnaie au gouvernement et de transférer sa souveraineté monétaire aux banquiers. La conséquence de cette forfaiture fut d’obliger le gouvernement américain d’emprunter auprès des banques contre intérêts au lieu d’emprunter auprès de lui même à taux zéro.

La FED fut créée en 1913 et son système finira par être adopté de manière déguisée par toutes les grandes banques centrales du monde sous l’impulsion de la banque des règlements internationaux dans les années 1970.

Ce système, c’est la privatisation de la banque centrale. On parle de nos jours plus élégamment de « l’indépendance » des banques centrales.

Un changement de politique immense a été imposé en 1974 aux banques centrales de l’ensemble des pays par la Banque des Règlements Internationaux (la banque des banques centrales) située à Bâle, en Suisse. Sous prétexte que le financement direct d’une nation auprès de sa propre banque centrale sans intérêts pourrait créer de l’inflation (Hahaha), on recommanda à la place le financement auprès des créanciers privés (les banques commerciales). C’est justement à cette époque que les dettes de tous les pays occidentaux se sont mises à exploser de façon exponentielle…

Il est d’adopter une nouvelle monnaie universelle. #Bitcoin

Voici l’évolution de la valeur du Dollar depuis 1913 (Un Dollar de 1913 a désormais un pouvoir d’achat de 5 cents…):

Voyez aussi qu’une récession éclate à chaque fois que la FED rehausse ses taux:

 

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?