De fil en aiguille, les doléances des gilets jaunes se rapprochent du cœur du réacteur nucléaire

Le mot révolution est sur toutes les lèvres. Les jours de notre président semblent comptés. La fronde populaire, cette « peste » jaune, comme ils disent, veut la tête du  monarque.

Les « gaulois réfractaires », « ceux qui ne sont rien », « les ouvrières illettrées » et les « fainéants » crient haut et fort : « Macron démission ». Le sang des citoyens coule déjà dans les rues.

Veux-tu plus de sang manu? Vas-tu tirer dans la foule pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale ? Un chef d’État digne de ce nom n’attend pas d’être à 3 % pour partir. Ton illustre prédécesseur Charles de Gaulle démissionna avec un soutien supérieur à 47 %…

Regardes la vérité en face Jupiter, tes derniers soutiens sont ceux pour qui tu as supprimé l’ISF et ces médias à la botte d’une poignée de milliardaires. Et malgré tout le travail de manipulation acharné de la propagande médiatique, les gilets jaunes ne faiblissent pas. La peste se propage déjà partout en Europe.

Merci Manu. Sans toi, qui sait si nous aurions réussi à transcender les vieilles divisions politiques entre « ultra-gauche » et « ultra droite » comme tu dis. Tu as réussi à tous nous unir contre tes amis les ultra-riches. Le peuple de France a décidé de prendre son destin en main et s’il faut passer par une nouvelle république et une assemblée constituante par le peuple et pour le peuple, on le fera.

La fierté d’être Français irrigue de nouveau nos veines et notre liste de doléances s’allonge chaque jour un peu plus.

Fin de l’évasion fiscale des multinationales, taxation du carburant des compagnies aériennes, interdiction du glyphosate, procédures de destitution des élus, salaire maximum à 15 000 par mois et hausse significative du smic, grand plan d’isolation thermique, référendum d’initiative populaire, interdiction de la production de bouteilles de plastiques, interdiction de l’obsolescence programmée, salaire médian pour les élus, fin du CICE, nationalisation des autoroutes, réouverture des petites lignes de train, fin des indemnités présidentielles à vie etc…

Certains diront que nous sommes des rêveurs. Ils se trompent. Tranquillement mais sûrement, les gilets jaunes se rapprochent du nœud gordien. Le cœur du réacteur nucléaire, c’est la banque. C’est là qu’il faut aller mettre notre nez pour traiter le mal à la racine.

Le cœur du réacteur

Le paiement des intérêts sur la dette (pas la dette hein, juste les intérêts), c’est 45 milliards par an. 45 putain de milliards de nos impôts qui partent directement dans la poche des banquiers.

Pour mettre les choses en perspective, sachez que la TVA représente environ 52 % des recettes fiscale de l’État et qu’elle a représenté 188 000 milliards en 2017. Est-ce que vous vous rendez compte ?

Tant que nous ne changerons pas ce système frauduleux de création monétaire par la dette, nous sommes condamnés à subir une hausse des prix galopante et vivre l’enfer des Grecs. La dette globale représente déjà 250 000 milliards de Dollars. Soit 350 % du PIB mondial. C’est quoi le programme ? Réduire les salaires et les services publiques ad vitam eternam pour verser des intérêts à des banquiers milliardaires ?

Comme dit pIketty : « La ‘dette publique’ dont on nous rabâche les oreilles est une blague! C’est un pur jeu d’écriture : une partie de la population paye des impôts pour rembourser les intérêts à une autre partie de la population. Mais on n’est pas endetté vis-à-vis de la planète Mars ! »;

Les Gilets jaunes demandent le défaut immédiat de la France sur sa dette qui n’est qu’une construction artificielle visant à nous mettre en esclavage. Nous exigeons la suppression de la loi Pompidou, Giscard, Rothschild de 1973 afin de permettre à l’État de se financer directement auprès de sa banque centrale à 0 %.

En empruntant à 0 %, l’Etat Français aurait économisé plus de 1500 milliards d’Euros depuis les années 1970. En sachant que la dette représente actuellement 2200 milliards… Faites le compte.

Malheureusement, il n’y a d’autre choix que de quitter le carcan monétaire dans lequel les banquiers nous ont enfermé depuis trop longtemps. L’Italie et la Grèce nous rejoindront en courant, puis l’Espagne et d’autres encore. Sortons de l’UE. Nous reviendrons qu’une fois les traités Européens purifiés de leur idéologie libérale mortifère.

Les pays qui organisent l’évasion fiscale comme le Luxembourg où l’Irlande doivent être assis sur le banc des accusés. Comprenez qu’il faut l’unanimité pour changer les traités Européens et que ces petits pays n’accepteront jamais d’arrêter leurs magouilles qui les enrichissent…  Si ces pays égoïstes n’entendent pas raison, une sortie des traités est la seule solution pour faire cesser cette évasion fiscale qui nous coûte plus de 100 milliards par an! En sachant que le déficit budgétaire de la nation est d’environ 70 milliards! Faites le compte.

De fil en aiguille, à force de bouche à oreille, les gilets jaunes se passent le mot : Pour changer les choses, cela passe par une sortie de l’UE, de la Zone Euro et aussi de l’OTAN.

Mais avant les grandes manœuvres, la priorité est de chasser Macron de son palais.

PS : Quand vous aurez fini d’ouvrir les poupées russes du système, vous en arriverez à la conclusion qu’il n’y a qu’une seule véritable solution durable pour nous protéger de la hausse des prix qui rogne notre pouvoir d’achat et nous appauvrit : Adopter une monnaie libre dont la masse monétaire est fixe!

Le Bitcoin est là et fonctionne très bien depuis 10 ans.

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?