John McAfee invité au sommet de Davos, le rendez-vous des nouveaux maîtres du monde

John McAfee, candidat à la prochaine élection présidentielle US et voix d’autorité à propos de la cryptomonnaie, a reçu une invitation à participer au forum de Davos…

Voici la réaction de John:

« Croyez-le ou non, ils m’ont invité » […] « Si j’y vais, que vais-je faire ? Me pointer à poil ? Mettre une pancarte « la fin est proche » autour de mon cou ? Ils ont clairement fait une erreur de m’inviter. »

Sacré John…

Pour ceux qui ne connaissent pas, le World Economic Forum of Davos réunit depuis 1971 environ 2000 grandes pointures politiques et économiques de la planète à Davos, un village Suisse.

C’est un peu le pendant hivernal de la réunion de Bilderberg où un aréopage des nouveaux maîtres du monde se réunit.

Quelques mots à propos de Bilderberg pour la culture générale :

Seuls les sujets abordés sont communiqués sur le site internet de Bilderberg. Rien d’autre.

Il est interdit de rapporter les propos des autres participants (qui viennent exclusivement du monde occidental. Jamais d’Africains ni d’asiatiques…)

Le groupe a été fondé en 1954 à l’Hôtel Bilderberg, à Osterbeek, à l’invitation du Prince Bernhard des Pays-Bas, ancien Nazi, co-fondateur du groupe avec David Rockefeller…

Le fait est que beaucoup d’hommes politiques se sont retrouvés au pouvoir après avoir été adoubés par le Bilderberg. Bill Clinton, Tony Blair, Margaret Thatcher, Lionel Jospin, José Manuel Barroso, Jean-Claude Juncker, Emmanuel Macron, Emmanuel Valls, Édouard Philippe sont quelques exemples de personnes qui ont été invitées peu avant leur élection ou leur nomination.

Pour l’anecdote, Macron démissionnera de son poste de secrétaire général adjoint de l’Élysée 9 jours après un discours fracassant lors de la réunion du Bilderberg durant duquel il dira tout le mal qu’il pense de la politique menée par François Hollande. Et pourtant, Macron sera propulsé deux mois plus tard au poste de ministre de l’économie…

Pas de théorie du complot ici mais un simple constat froid de l’évidente emprise accrue des acteurs non étatiques sur la scène mondiale. Le Bilderberg n’est qu’un des mécanismes de coopération entre entreprises mondialisées et de pouvoir comme le sont aussi les think tanks les plus influents, les sociétés de sécurité privées, les agences de notation, les réseaux d’organisations non gouvernementales douteuses ou encore les conglomérats médiatiques.

Et pour en revenir au Forum de Davos, il faut dire que nous sommes loin d’un Bilderberg car les débats sont largement télévisés et commentés par la presse. Il n’y a pas de culture du secret qui fait toujours lever les sourcils même si l’on imagine bien que dans les coulisses ils ne font pas que voire des cocktails…  Pour un habitué comme Jacques Attali, l’ancien conseiller spécial du président français François Mitterrand, le Forum est avant tout « un hôtelier qui permet de gagner du temps ; c’est un économiseur de voyages d’affaires ». Traduction, les puissants se servent effectivement de cet événement pour avancer leurs pions même si certains viennent seulement multiplier les effets d’annonce pour se faire mousser.

Il s’agit donc d’une belle tribune pour celui qui a su devenir un porte-parole des cryptomonnaies et le courant politique libertarien. Gageons que John saura provoquer une petit esclandre pour rappeler aux banquiers présent à l’événement qu’une solution de rechange existe au système de banques centrales et de création monétaire illimitée…

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?