Un référendum sur la question monétaire avec le Bitcoin au centre du débat ?

Promis, on va vous parler du Bitcoin mais il faut d’abord donner des nouvelles de Macron 1er car disons le franchement, avec un banquier biberonné par l’Empire Rothschild, le Bitcoin n’a aucune chance de survie en France…

Alors Manu ? Il paraît que tu n’oses plus sortir sans te maquiller et que tu te passes de la poudre de perlimpinpin jusqu’au bout des narines et des mains…

Tu as le droit d’avoir les mains moites car certains veulent ta peau. Un corps à ton effigie vient de se faire décapiter. Des guillotines, symbole effrayant d’une époque si glorieuse de notre histoire, sont installées ici et là pour te faire passer un message que tu ne sembles pas vouloir entendre.

Tu t’accroches au pouvoir comme mégalomane borné, un parvenu qui a réussi au-delà de ses rêves les plus fous grâce aux longs bras de Papy Jacob et de Goldman Sachs. Tu as vendu ton âme à la banque dont la seule et unique raison d’être est de faire monter les prix et de nous faire les poches. Tu te fous royalement de nous car tu es un traître à la nation.

Ce n’est pas moi qui le dit mais tes propres généraux… La grande muette ne semble pas apprécier la signature du pacte de Marrakech, cette forfaiture au service de tes maîtres globalistes dont le but inavoué est de mélanger les peuples pour mieux les diviser. Détruire la cohésion des peuples et ainsi rendre impossible l’émergence de mouvements comme celui des gilets jaunes, voilà le programme mesdames et messieurs. C’est un sujet sensible, je sais, mais la vérité c’est qu’il y a déjà environ 10 millions de personnes sans véritable emploi en France. Alors déjà que nos frontières commerciales sont ouvertes aux quatre vents pour nous mettre en compétition avec des armées d’esclaves Chinois, qu’allons nous faire de tous les migrants que ce pacte veut nous faire accueillir ? Et si nous arrêtions de piller et de bombarder nos voisins ? Et si nous si arrêtions avec ce culte du libre échange afin les pays produisent ce dont ils ont besoin sur place. Vivre en autarcie et éviter de polluer en faisant faire plusieurs fois le tour du monde à nos marchandises, voilà un beau projet de société…

On est probablement trop cons pour comprendre. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est le président du groupe parlementaire des Marcheurs…

Non, nous avons tout compris malgré la propagande de cette presse détenue par 10 milliardaires (ceux qui s’enrichissent grâce au libre échange). Tout est si limpide quand on réalise que Macron est un acteur au service de banquiers et de globalistes. « Notre » Président se fout royalement du peuple. Il est là pour défendre un système mis en place bien avant lui. Un système d’esclavage par la compression des salaires et la spoliation via l’inflation et les intérêts.

En effet, les patrons des grandes multinationales, même si elles profitent largement du libre échange, ne sont toutefois pas les premiers responsables de notre misère. Les véritables géniteurs de ce système qui, de manière sous-jacente, pousse les Français à réclamer la tête de l’enfant Roi, ce sont les banquiers !

Ce sont eux qui ont construit ces montagnes de dettes. Ces constructions artificielles qui permettent d’aspirer le pognon vers le haut de la pyramide. Ils ont fait de la monnaie un distributeur d’intérêts.

Les recettes fiscales de l’État Français représentent un peu plus de 200 milliards par an alors que nous payons environ 45 milliards d’intérêts (QUE les intérêts) chaque année aux banquiers. Sans parler de l’évasion fiscale (100 milliards de recettes fiscales en moins chaque année).

Mais POURQUOI devons nous payer autant d’intérêts à des banquiers qui créent l’argent à partir de rien ! Ça c’est pour l’État. Mais nous pouvons aussi nous poser la question pour le citoyen Lambda. Si vous prenez l’exemple des États-Unis, le taux d’emprunt immobilier est proche de 5 %. En d’autres termes, si vous empruntez sur 30 ans pour vous acheter une maison, il vous faudra rembourser presque deux fois le prix de cette maison. Vous travaillez 15 ans pour votre banquier. C’est ça le SYSTÈME ESCLAVAGISTE dans lequel nous vivons.

Un jour, un référendum pour une nouvelle monnaie, le Bitcoin

Nous pourrons enfin reprendre le pouvoir aux banquiers lorsque nous aurons arraché le Référendum d’Initiative Populaire (RIC).

D’abord pour virer Macron le poulain de Rothschild, évidemment, mais c’est la suite qui sera intéressante.

La réforme du système monétaire (bancaire) apparaîtra très rapidement comme une évidence si nous voulons cesser de travailler pour ne rien rapporter à la maison… Et oui, quand il faut faut rembourser deux fois le prix d’une maison dont le prix a été démultiplié à cause de l’inflation monétaire, plus les intérêts de la dette de l’État via nos impôts, il ne reste plus grand chose pour vivre…. Pire encore, nous sommes obligés de travailler et donc de produire toujours plus. Nous devons créer toujours plus de croissance sur une planète finie pour rembourser ces dettes imaginaires. Nous sommes des esclaves qui creusent la propre tombe de leurs enfants à cause du système monétaire moderne.

Nous voterons tôt ou tard pour savoir quel genre de monnaie nous voulons. Je vous parie un morceau de papier de monnaie que le Bitcoin se retrouvera alors au centre du débat.

La vérité éclatera alors au grand jour. Cette vérité c’est que 99 % de la monnaie en circulation est une dette. Et qui dit dette dit intérêts. Alors que la monnaie ne devrait servir en vérité qu’à huiler les échanges commerciaux pour éviter de faire du troc, elle est désormais un outil permettant d’aspirer le fruit de notre travail vers les actionnaires de banques. Oui, les banquiers ont patiemment construit des dettes qui leur offre une rente éternelle grâce à notre travail.

C’est tout l’inverse avec le Bitcoin qui est lui disponible en quantité limitée. Sa masse monétaire ne dépend pas d’une dette que l’on peut gonfler chaque année un peu plus et qui génère de l’inflation. Avec le Bitcoin comme monnaie au cœur du système, impossible de construire des montagnes de dettes illégitimes (car issues en majorité de l’accumulation d’intérêts illégitimes).

Certains diront, mais comment allons nous faire pour nous endetter, pour emprunter? La réponse est limpide. Le but est d’arrêter de nous mettre des boulets de dettes au pied!!!!

En l’absence de la possibilité de s’endetter, les prix n’auront d’autre choix que de s’ajuster à cette nouvelle réalité.

-Cela veut dire que le travail payera plus car sinon il sera impossible pour les gens de s’acheter une maison.

-Cela veut dire que les bulles de prix éclateront et que la valeur des maisons s’écroulera pour revenir à des niveaux proches de la réalité. 4 murs et quelques tuiles ne valent pas 30 ans de travail, un point c’est tout.

Dans une société avec une quantité d’argent limitée, les prix refléteraient de nouveau la véritable valeur des choses au lieu d’augmenter sans cesse pour enrichir toujours plus les rentiers de toutes sortes.

Bref, on a hâte de voter pour le référendum sur la question monétaire. Recommandez cryptojournal à vos amis !

Donation :

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?