Les gilets jaunes appellent à retirer notre argent des banques, prochaine étape, adopter le Bitcoin!

Petit à petit, les gilets jaunes se rapprochent de la bête immonde, la BANQUE !

Celle-là même qui a prêté 52 milliards à Patrick Drahi pour, entre autre, créer BFMTV et acheter de nombreux médias (comme Libération) afin de contrôler les consciences et nous faire voter pour un banquier de chez Rothschilds, le fameux Macron.

Celle-là même qui collecte en France près de 200 milliards d’Euros sur notre dos grâce aux intérêts et autres frais bancaires.

Celle-là même qui a orchestré la crise financière de 2008 et qui est en train de préparer la prochaine en toute impunité.

Celle-là même qui blanchit plusieurs milliards par jour.

Bref, la mafia en col blanc faiseur de roi qui nous gouverne dans l’ombre maintenant qu’elle nous à tous mis en esclavage par la dette publique et privée.

Si les Français sont ceux qui paient le plus d’impôts dans le monde, c’est en grande partie à cause de cette dette publique. Mais pas que…

La dette privée est la raison première de notre esclavage car les prix immobiliers sont désormais totalement déconnectés des salaires. Il faut aujourd’hui travailler plus de 20 ans pour se payer une maison là où il en fallait moins de 10 dans les années 1970.

Et le pire, c’est que l’immobilier, qui représente probablement en moyenne le tiers sinon la moitié du budget de la majorité des gens, ne pèse que 6 % dans la pondération des prix prise en compte dans le calcul de l’inflation globale par l’INSEE… En gros, on nous ment sur notre pouvoir d’achat qui s’est littéralement effondré à cause du prix de la pierre.

Et pourquoi le prix de la pierre explose ?

Parce que les banques centrales ne cessent d’imprimer toujours plus de pognon pour alimenter une dettes et des intérêts totalement illégitimes. Et que se passe-t-il quand on fait constamment marcher la planche à billets? De l’inflation…

Tant que nous laisserons aux banques le droit de battre monnaie à la place de l’Etat, elles continueront à nous rincer par les intérêts et l’inflation.

Le référendum des percepteurs

Ca y est, les gilets jaunes s’attaquent aux vrais maîtres, les banquiers ! Samedi prochain, les gilets jaunes vont tous aller retirer leur pognon des banques. Croyez moi, le système de réserves fractionnaires étant ce qu’il est, les banques ont en aucun cas assez d’argent pour rembourser tout le monde. Les gens risquent d’avoir des surprises…


C’est ce que le banques redoutent le plus : le Bank Run, lorsque tout le monde retire son fric.

C’est parce qu’elles redoutent cet événement plus que tout qu’elles ont instauré des limites aux retraits de NOTRE argent. En effet, la plupart des gens ne peuvent pas retirer plus de 500 Euros par semaine. Il s’agit là d’une précaution afin de se prémunir contre la grogne du peuple.

En France ou en Italie, il est interdit de payer en liquide quand le prix dépasse 1000 euros. Au Danemark, les commerçants ne sont déjà plus obligés d’accepter l’argent liquide. Il est partout devenu impossible de retirer des grosses sommes d’argent sans prévenir son banquier longtemps à l’avance etc…

Voyez-vous, cela fait quelques années que les banques se sont mises en tête de faire disparaître le cash en prévision justement d’un événement tel que celui des gilets jaunes. Les banquiers craignent que la misère sociale liée à ces 200 milliards qu’ils nous volent chaque année ne finisse par les engloutir. Supprimer le cash est le meilleur moyen de devenir immortelles…

La banque centrale Européenne a d’ailleurs arrêté la production des billets de 500 Euros en 2018… Mais c’est trop tard, les gilets jaunes occupent déjà la rue..

Un monde sans cash, un monde Orwellien

L’un des buts inavoués et inavouables de cette guerre contre l’argent liquide est évidemment que vous ne puissiez plus vous protéger face au racket d’un système de vampires insolvables. L’effet de levier délirant des banques et les niveaux de dette déboucheront tôt ou tard sur de nouvelles faillites (comme en 2008) qui pourraient inciter les épargnants prévoyants à garder leur argent en cash. Mais s’il n’y a plus de billets de banques, comment pourrez-vous éviter de vous faire tondre lors d’une faillite bancaire frauduleuse comme ce fut le cas à Chypre où les banques ont volé 47.5 % de l’épargne de ceux qui avaient un compte dont le solde excédait 100 000 Euros en 2013… (en échange d’actions de la banque qui ne valent rien).

Et imaginez qu’un dictateur mal intentionné vienne à prendre le pouvoir. Tout moyen d’existence pourra alors être retiré aux dissidents par simple pression sur un bouton et chacun pourra être catalogué en fonction de ses habitudes de consommation. Irez vous voir le spectacle d’un humoriste transgressif, ferez vous un don à telle ou telle association militante si cela peut vous nuire pour obtenir un travail ou un logement ?…

Regardez Marlene Schiappa qui veut les noms de tous ceux qui ont donné de l’argent au boxeur Français qui a remis les idées en place à un CRS…

La guerre contre le cash a également pour objectif ultime de pouvoir nous imposer des taux négatifs sur notre épargne. (Comme si l’inflation n’était pas suffisante pour éroder notre pouvoir d’achat…). Pour relancer la sacro-sainte croissance économique, les banques sont prêtes à nous menacer de ponctionner notre épargne si nous ne l’utilisons pas pour consommer. Je sais, on se croirait dans un roman de science fiction où le fascisme économique ferait sa loi mais croyez moi, c’est ce qui nous pend au nez si nous ne changeons par rapidement nos monnaies de singe contre du Bitcoin.

On nous racontera que la fin de l’argent liquide a pour but de compliquer la vie des terroristes et des réseaux mafieux où pour faire des économies. Il y en a même qui auront le culot de nous dire que cela permettra d’en finir avec l’évasion fiscale…

Mensonges. Les banques n’ont aucun problème pour permettre à leurs clients fortunés d’éviter l’impôt ou pour blanchir des milliards tous les jours. Les seuls qui seront pénalisés ce sont les citoyen lambda qui n’auront plus aucun moyen de paiement anonyme. Les autorités auront un contrôle complet des flux de paiement des citoyens…

Le gouvernement a déjà accès à nos comptes facebook. La prochaine étape c’est quoi, les caméras à reconnaissance faciale ? La mise en place d’une app pour que les citoyens se notent entre eux ? Minority report ?

Nous vivons des heures très sombres et il est temps de faire un grand ménage dans la caste qui nous dirige.

Donations plus que bienvenue..

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

ETH : 0xe7110Aee7923d42F7AbF975bAF94b962e8c8e30F

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?