Dark Overlord : « Continuez à faire affluer les Bitcoins et nous continuerons à faire éclater la vérité. »

Le groupe de hackers Dark Overlord a diffusé une seconde clef permettant de décrypter 7500 nouveaux documents après une première fournée de 18 000 documents.

Ces 18 000 documents ont été volés à des compagnies d’assurance, des agences gouvernementales où encore des cabinets d’avocats.

Le groupe Dark Overlord n’ayant pas reçu la rançon demandée, a décidé d changer son fusil d’épaule et de publier ses documents par palier à mesure que la cagnote en Bitcoins est alimenté par ceux qui souhaite découvrir la « vérité » à propos des attentats du 9/11.

Jusqu’à présent, les informations glanées n’apportent pas de preuve tangible à propos des véritables commanditaires de cet attentat ou autre chose.

Les mails montrent des discussions au sein des compagnies d’assurance quant à savoir qui attaquer en Justice pour espérer partager la facture. Boeing, la FAA (Administration fédérale de l’aviation), les compagnies d’aviation sont des pistes abordées par les avocats.

Là où cela devient intéressant, c’est que les avocats se sont demandés si le président George W. Bush avait été averti à l’avance d’attaques sur le territoire US ou encore si la famille Royale d’Arabie Saoudite n’était pas le véritable commanditaire….

Dark Overlord a promis de publier trois nouvelles fournées de documents si les Bitcoins abondent sur leur adresse. Le dernier leak de document s’est accompagné de ce message : « Continuez à faire affluer les Bitcoins et nous continuerons à faire éclater la vérité. »

L’adresse des hackers, 192ZobzfZxAkacLGmg9oY4M9y8MVTPxh7U, détient pour le moment un peu plus de 3 BTC.

En tout, les hackers souhaitent collecter l’équivalent de 2 M de $ en Bitcoins pour révéler ce qu’ils appellent le « megaleak » intitulé « the 9/11 papers ».

INSIDE JOB…

C’est un secret de polichinelle que 9/11 fut très probablement un « inside job ». C’est à dire que des personnes américaines ayant un intérêt à faire la guerre au Moyen-Orient ont laissé faire alors que d’autres ont probablement carrément été dans la combine depuis le début.

Dans une interview donnée à Russ Baker, l’écrivain Herskowitz, qui travaillait avec George Bush à l’écriture de son autobiographie, révèle :

« Deux ans avant les attaques du 11 Septembre, le candidat à la présidence George W. Bush parlait déjà en privé des bénéfices politiques d’attaquer l’Irak. Il envisageait d’envahir l’Irak en 1999. »

Herskowitz continue en rapportant les propos exacts de George Bush : « L’une des clefs pour être considéré comme un grand leader est d’être vu comme un chef des armées. […] Mon père a obtenu beaucoup de capital politique lorsqu’il a débouté les irakiens du Koweït et il l’a gâché. Si j’avais une chance d’envahir l’Irak… si j’avais autant de capital politique, je ne le gâcherai pas. Je ferai voter tout ce que je veux et ma présidence sera un succès. »

C’est un exemple parmi d’autres. Nous pouvons aussi citer le Général Clark (qui avoue au cours d’une conférence que les Etats-Unis avaient déjà décidé d’attaquer l’Irak autour du 20 Septembre, soit quelques jours à peine après les attentats. Le général ajoute que 6 semaines plus tard, le Pentagon avait prévu d’attaquer 7 pays en 5 ans (Syrie, Libye, Liban, Somalie, Soudan et.. Iran). Tout n’a pas été fait mais vous voyez le tableau…

Interview du Général Clark avec sous-titres en Français

Nous pouvons aussi parler des mémos de l’ambassade US à Londres qui montrent que les les députés Anglais voulaient des preuves de la responsabilité de l’Irak dans l’organisation des attentats du 9/11 ou bien, au choix….., des preuves que Sadam Hussein possédait des armes de destructions massives, pour déclencher la seconde guerre du golfe… Des armes que l’on a jamais retrouvé car tout cela n’était qu’un mensonge grossier visant à capitaliser sur 9/11 dans le but inavoué de faire la guerre partout au Moyen-Orient. La guerre contre le « terrorisme » donnant carte blanche pour bombarder partout.

Mail

La guerre en Irak a coûté à la vie à plus de 200 000 irakiens. Certaines recherches font état de plus de 500 000 voire un million de morts. Cette guerre a coûté plus de 2 000 milliards de Dollars (qu’il a fallu emprunter). Elle a donc profité aux banquiers et aux marchands de canons… Elle a aussi profité au Dollar car Sadam avait décidé deux ans auparavant de vendre son pétrole en Euros et non plus en Dollars. Grave erreur…

Il est intéressant de voire le Bitcoin être associé à ce déballage de vérité sur l’événement le plus important de ces dernières décennies. Les médias n’en parlent évidemment pas car chacun aura compris que les médias ne nous informent plus depuis longtemps mais nous manipulent en prenant soin de ne jamais parler des choses qui fâchent mais plutôt de l’écume des choses.

Donation bienvenue..

BTC : 1Crsj83gGx7iGGNhSyYedxX7y5Jqo5gKbA

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?