Le Bitcoin et les autres crypto devises sont-ils légaux?

La légalité du Bitcoin diffère d’un pays à l’autre. De plus en plus de nations reconnaissent son existence mais il est clair que les gouvernements essaient de contrôler cette monnaie. Certains États l’ont déjà banni.

L’image du Bitcoin et les crypto-monnaies en général a fortement évoluée au cours des quelques dernières années. Après avoir été une niche technologique, les crypto-monnaies sont devenues un sujet de débat majeur dans le monde financier. Leur ascension a été fulgurante.

Le fait que des millions de personnes à travers le monde aient décidé d’utiliser le Bitcoin pour réaliser des transactions financières a attiré l’attention des régulateurs internationaux. Ce n’est pas surprenant mais il est intéressant de noter que la façon dont les différentes juridictions mondiales traitent le Bitcoin varie considérablement et qu’il n’existe tout simplement aucune règle dans de nombreux pays.

Ces différences de traitement ne sont pas simplement une conséquence des situations politiques. Cela vient aussi du fait que de la nature décentralisée et libre des crypto-monnaies. Aucune juridiction n’a d’ailleurs réussi à produire une régulation pouvant être copiée à l’échelle mondiale.

Un argument souvent avancé contre les crypto-monnaies est qu’elles faciliteraient la vie des réseaux criminels voire qu’elle encourageraient de telles activités…

Mais c’est un leurre. La véritable raison de l’angoisse ambiante est que les banques centrales ont peur de cette monnaie qu’elles ne peuvent pas contrôler. Le fait que le nombre de Bitcoins ne dépassera jamais 21 millions d’unités donne à cette crypto-monnaie une formidable statut de valeur refuge au même titre que l’Or. C’est même presque mieux que l’or puisque le marché du métal précieux est constamment manipulé afin que son prix ne puisse pas refléter fidèlement la perte de valeur des monnaies.

En effet, à force de faire marcher la planche à billets, la valeur du Dollar a perdu 98 % de sa valeur depuis sa création… Les banques centrales essaient de faire en sorte que ça ne se voit pas trop mais le Bitcoin, de part sa rareté immuable, risque fort d’être une énorme épine dans leur pied qui redoutent que les crypto-monnaies fassent éclater au grand jour le caractère intrinsèquement inflationniste de leurs monnaies basées sur la dette et les intérêts.

C’est la raison pour laquelle il faut se méfier des instances de régulation financière internationales. Si le système financier décidait de boycotter le Bitcoin, cela pourrait grandement affecter sa valeur, pour un temps. Néanmoins, de part sa conception, il est impossible de faire disparaître cette monnaie tant que l’internet restera un espace libre.

Points clefs :

-Le Bitcoin est légal selon les pays.

-Le Bitcoin ne peut pas disparaître et il est une formidable protection contre l’inflation inhérente aux monnaies basées sur la dette et les intérêts. Le plus grand risque pour les crypto-monnaies est que le système financier refuse de faire des transactions avec les plate-formes d’exchange.

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?