Le jargon de la Blockchain et des crypto-devises

Wallet

Le « Wallet » (portefeuille) est l’endroit où vous pouvez sauvegarder vos Bitcoins où toute autre crypto-monnaie. Vous pouvez trouver beaucoup plus d’information sur le Wallet sur notre site.

Un wallet est aussi une série de nombres et de lettres comme par exemple :

18c177926650e555065558h03c300e136f22673b74

Il s’agit d’une adresse qui apparaîtra dans certains blocs à l’intérieur de la Blockchain lorsque des transactions seront réalisées. Il n’y a aucun registre contenant les noms de ceux qui ont réalisé des transactions, seulement la série de chiffres et de lettres des wallets ayant échangé des Bitcoins. Ces adresses sont publiques.

Signature digitale

Pour mener une transaction en Bitcoins, il vous faut deux choses : Un portefeuille, c’est à dire une adresse, et une clef privée. La clef privée est aussi une série de chiffres et de nombres mais contrairement à votre adresse, la clef privée doit rester secrète.

Une clef cryptographique est aussi une série de chiffres et de lettres. Les clefs cryptographiques sont créées par des générateurs de clefs. Ces « keygens » utilisent des procédés mathématiques très poussées pour générer des clefs.

Lorsque quelqu’un décide de transférer des bitcoins à quelqu’un d’autre, ils doivent signer le message contenant la transaction avec leur clef privée.

Une fois que le message est envoyé, il est diffusé dans le réseau de la blockchain. Le réseau de nodes travaille ensuite sur ce message et vérifie que la transaction qu’il contient est valide. S’il confirme sa validité, la transaction est placée dans un bloc et après cela, il n’y a plus de retour en arrière possible.

Protocoles

La Blockchain se décompose en de nombreuses règles qui sont programmées en son sein. Ces règles sont appelées des protocoles. L’implémentation de protocoles spécifiques ont fait de la Blockchain ce qu’elle est. C’est à dire une base de donnée P2P sécurisée.

Les protocoles de la Blockchain assurent que le réseau se comporte comme prévu par ses inventeurs même s’ils sont complètement autonomes et indépendants. Voici quelques exemples de protocoles qui ont été intégrés dans la blockchain :

-L’information apportée pour créer un nouveau hash doit comporter le numéro du hash précédent.
-La récompense pour avoir réussi à miner un bloc diminue de moitié à chaque fois que 210 000 blocs sont ajoutés à la blockchain.
-Afin de maintenir le temps nécessaire pour miner un bloc autour de 10 minutes, la difficulté du mining est recalculée tous les 2016 blocs.

Ex cetera…

Hash (Proof of work)

Réussir à placer une transaction dans un bloc est ce qu’il s’appelle « miner le bitcoin » dans le jargon. Ce sont les nodes (les mineurs) qui s’occupent de cela.

Proof of work est un système qui nécessite du travail de la part d’un mineur. C’est à dire l’utilisation de la puissance de calcul de son ordinateur. Produire un « proof of work » est un processus aléatoire avec une faible chance de succès. Beaucoup d’essais et d’erreurs sont nécessaires avant d’arriver à générer un « proof of work ». En ce qui concerne le Bitcoin, le proof of work n’est rien d’autre qu’un « HASH ».

Qu’est ce que le mining ?

Les mineurs de la Blockchain sont donc des nodes qui produisent des blocs en résolvant des problèmes mathématiques. Si un mineur produit un bloc qui est approuvé par l’ensemble du réseau, alors le mineur reçoit des bitcoins. Début 2018, la récompense était de 12.5 bitcoins par bloc.

La récompense n’est pas la seule motivation des mineurs. Ils reçoivent aussi les frais de transaction que les utilisateurs de Bitcoins paient. Actuellement, étant donné le nombre important de transactions sur le réseau Bitcoin, les frais de transactions ont explosé. Même si c’est l’envoyeur qui décide combien il souhaite payer pour sa transaction, les mineurs vont évidemment préférer réaliser en priorité les transaction rapportant des frais de transactions importants. Donc à moins de payer des frais importants, votre transaction risque de prendre du temps avant d’être intégrée à la Blockchain.

Points clefs :

-Si vous voulez posséder une monnaie digitale, vous aurez besoin d’un portefeuille digitale « wallet ».
-Un wallet est une adresse sur la Blockchain.
-Un wallet est une clef publique.
-Quelqu’un souhaitant faire une transaction doit envoyer un message avec sa clef privée (signature digitale).
-Avant qu’une transaction soit approuvée, elle est vérifiée par tous les nodes du réseau qui votent de manière électronique.
-Les ordinateurs du réseau détenant la Blockchain sont appelés nodes.
-Les mineurs placent des transactions dans les blocs en réponse aux « proof of work » des problèmes mathématiques.
-Tous les mineurs ayant réussi à « sceller » un bloc reçoivent une récompense en Bitcoins (12.5 BTC par bloc) ainsi que des frais de transaction.
-Les interactions se passant à l’intérieur de la Blockchain sont régies selon des règles inscrites dans le programme de la Blockchain que l’on appelle « protocoles ».
-La Cryptographie est essentielle afin que les hackers ne puissent pas compromettre la Blockchain.
-Chaque bloc contient une date, une référence au précédent bloc, les transactions et le problème mathématique qu’il a fallu résoudre pour ajouter le bloc à la blockchain.
-Le fait qu’il soit nécessaire que le réseau de nodes trouve un consensus rend presque impossible une fraude à l’intérieur de la Blockchain.

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?