Qu’est-ce que le Lightning Network

De quoi on parle ?

Les Blockchains sont lentes et par conséquent onéreuses. Le Bitcoin étant victime de son succès, cela prend désormais plusieurs heures et des frais de transaction important pour transférer des Bitcoins. Ce n’est pas exactement le genre de réputation sur laquelle le Bitcoin était originellement basé…

De nombreuses idées ont donc vu le jour dernièrement afin de palier au problème de l’augmentation trop importante du nombre de transactions sur le Bitcoin. Le Lightning Network est l’une d’entre elles.

Mais avant d’expliquer son fonctionnement, il faut que nous identifions le problème.

Pourquoi les Blockchains sont lentes ?

Une Blockchain n’est rien d’autre qu’un historique de transactions. Cet historique, ou registre, contient des pages (blocs) et chaque page contient un certain nombre de transactions. Dès qu’une page a été complètement remplie, il faut qu’elle soit ajoutée au registre avant de pouvoir en remplir un autre.

Avant que cette page (bloc) soit ajoutée au registre, il faut qu’elle passe par un processus de vérification. C’est ce que l’on appelle le « mining ». C’est à dire que le réseau de mineurs s’assure que le nouveau bloc est légitime comparé aux anciens. Ce processus prend 10 minutes avec le Bitcoin.

Il faut donc attendre au minimum 10 minutes pour qu’une transaction soit validée. Mais le nombre de transactions étant devenu si grand qu’il est désormais impossible de toutes les écrire sur une page (bloc) au cours des 10 minutes imparties.

Il en résulte que se sont les transactions offrant des frais de transaction élevées qui deviennent prioritaires. La loi de l’offre et de la demande.

Des frais de transaction ?

Les mineurs n’offrent pas leurs services gratuitement. En effet, à chaque fois qu’un mineur gagne le droit d’ajouter un bloc à la blockchain, il reçoit des Bitcoins pour son service. Il s’agit de Bitcoins nouvellement créés pour l’occasion.

Mais alors pourquoi payer des frais de transaction si les mineurs sont récompensés par les Bitcoins nouvellement créés ?

Tout simplement parce que le nombre de transactions ayant explosé, il n’y a plus assez de place dans chaque bloc pour y enregistrer l’ensemble des transactions réalisées toutes les 10 minutes. Par conséquent, les mineurs décident de valider en priorité les transactions qui vont leur rapporter le plus. C’est à dire les transactions qui offrent les frais les plus élevés.

Comment le Lighting Network parvient à résoudre le problème de la taille limitée des blocs ?

L’idée derrière le Lightning Network est qu’il n’est pas nécessaire d’enregistrer toutes les transactions dans la Blockchain.

Imaginez que vous et moi réalisions plusieurs transactions entre nous. Nous pouvons alors tenir un petit registre de nos transaction en mettant à jour le solde à chaque fois que nous faisons une transaction. Ce registre peut rester ouvert autant de temps que nous le souhaitons.

Le seul moment où nous aurions besoin d’utiliser la blockchain serait lorsque nous avons besoin d’utiliser les Bitcoins entreposés sur notre petit registre pour les transférer à quelqu’un d’autre que nous.

A ce moment là, seul le solde de notre petit registre est alors enregistré dans la Blockchain. Bien pratique car ce petit registre vous a permis d’économiser du temps et de l’argent en frais de transaction que vous auriez dû payé en passant par la Blockchain à chaque transaction.

Mais comment fonctionnent ces petits registres « Lightning Network » ?

Ces registres sont comme des boîtes sécurisées où chacune des deux parties prenantes dépose un montant égal de Bitcoins qui devient alors bloqué.

Ce dépôt est alors enregistré dans la Blokchain sous la forme d’une « transaction ouverte » permettant aux parties prenantes d’ouvrir un canal entre eux.

L’idée derrière le blocage des montants déposés est qu’aucune partie ne peut alors dépenser ses Bitcoins sans l’autre partie.

Admettons que Nicolas et David aient déposé 10 BTC chacun dans la boîte. Si David veut transférer 2 BTC à Nicolas, il devra alors transférer une promesse de propriété pour l’équivalent de deux BTC à Nicolas. Une fois ce transfert de promesse de propriété réalisé, si la boîte est débloquée, Nicolas sera autorisé à prendre 12 BTC et David 8 BTC.

Mais il se peut que la relation commerciale entre Nicolas et David continue et qu’il soit donc décidé de ne pas débloquer la boîte. Et c’est là toute la beauté du Lightning etwork.

Si le mois suivant Nicolas veut envoyer 1 BTC à David, il fera la même chose, c’est à dire envoyer une promesse de propriété de 1 BTC à David. Après cette transaction, si la boîte st débloquée, David pourra récupérer 9 BTC et Nicolas 11 BTC.

Le déblocage de la boîte se réalise dans la Blockchain et à ce moment, seul le solde de toutes les transaction est réellement intégré dans la Blockchain. Cela ne représente qu’une seule transaction requérant des frais alors que vous avez pu en réaliser autant que vous vouliez dans la boîte de manière instantanée et totalement gratuite.

Conclusion

Le potentiel du lighttning Network est donc très important car il n’y a aucune limite au nombre d’utilisateurs pouvant être présent dans une boîte.

Le seul inconvénient est que le dépôt initial nécessite évidemment une transaction dans la Blockchain et donc potentiellement des frais. Par conséquent, le Lightning Network n’est pas vraiment une véritable alternative pour ceux qui désirent réaliser un seul transfert vers une même personne.

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?