Qu’est ce que le mining de Bitcoin ?

Le « mining » de Bitcoins consiste à ajouter des transactions dans le registre public du Bitcoin que l’on appelle la « blockchain ». L’activité de mining existe afin de confirmer toutes les transactions réalisées en Bitcoins. Le mining sert également à distinguer les transactions de Bitcoins légitimes de celles qui sont frauduleuses. Personne ne peut dépenser deux fois un Bitcoin car il faut pour cela que plus de 50 % des « mineurs » valident le dernier bloc de la blockchain. Pour mieux comprendre, rendez-vous sur notre page dédiée à la blockchain. Vous verrez, il n’est pas bien compliqué de saisir le concept du fonctionnement de la blockchain, la technologie sur laquelle repose le Bitcoin.

Les mineurs servent donc essentiellement à confirmer toutes les transactions et s’assurer que chacune d’entre-elles est légitime. A chaque fois qu’un bloc est ajouté à la blockchain, un mineur est récompensé avec des Bitcoins. Début 2018, la récompense était de 12.5 Bitcoins par bloc.

On appelle ce processus « mining » car la manière de créer les Bitcoins ressemble un peu à la façon dont l’or est sorti de terre.

On appelle ce registre la Blockchain car il s’agit réellement d’une chaîne de blocs qui consistent en une liste de transactions durant une certaine période de temps (Environ 10 minutes). Lorsqu’un bloc de transactions est généré, les mineurs s’en emparent. Ils vérifient ce bloc qui consiste en une petite séquence de chiffres et de lettres via une formule mathématique complexe. Le bloc se transforme alors en un « hash ».

Un hash ne représente pas seulement l’information contenu dans le bloc mais également toutes les informations qui étaient contenues dans l’ancien bloc. C’est à dire l’historique de toutes les transactions passées.

Bien qu’il soit relativement aisé de produire un hash à partir d’un bloc de transactions, il est quasiment impossible de savoir quelles données ont été utilisées en regardant simplement le hash. Chaque hash est unique et changer seulement une lettre ou un chiffre dans un bloc chamboule complètement le hash.

Ces spécificités agissent comme un sceau digital. Si quelqu’un essaie de trafiquer la blockchain qu’il a téléchargé sur son ordinateur en altérant ne serait-ce qu’une transaction dans un seul bloc, sont hash changera immédiatement et par conséquent tous les hash suivant dans la blockchain. Il en résulte que votre blockchain sera différente de la plupart des blockchains dans le monde et ne sera pas validée par le réseau de mineurs ayant installé le logiciel Bitcoin permettant de vérifier en permanence les chaînes de blocs.

L’intérêt pour les mineurs est qu’ils reçoivent des Bitcoins en échange de leur puissance de calcul permettant de valider les blocs. Fin 2017, la récompense était de 12,5 Bitcoins par bloc. La valeur de la récompense diminue de moitié à chaque fois que 210 000 blocs ont été validés. Fin 2017, environ 16 millions de Bitcoins ont déjà été minés et il est estimé que le dernier Bitcoin sera miné en l’an 2140. Il y en aura alors 20 999 999 millions Donc plus le temps passe et moins le minage est intéressant d’un point de vue financier. En 2140, l’intérêt du minage deviendra nul. Très probablement, le système de récompense évoluera en rémunérant les mineurs grâce à une petite taxe sur les transactions de Bitcoins.

Points clefs :

-Le mining de Bitcoin consiste à confirmer les transactions réalisées en Bitcoins.

-Si au moins 50 % des mineurs valident un bloc, il est alors ajouté à la Blockchain pour toujours.

-Blockchain : Un registre publique où sont archivées toutes les transactions de Bitcoins.

-Bloc : Registre des transactions s’étant réalisées au cours des 10 dernières minutes

-Hash : Une séquence fixe et aléatoire de chiffres et de lettres pouvant être créée à partir de données de n’importe quelle taille.

-Seuls 21 millions de Bitoins seront créés

-Le dernier Bitcoin sera miné vers 2140

-Il est pratiquement impossible de hacker la Blockchain

-Chaque bloc contient l’historique de l’ensemble des transactions passées

Qu’est ce que le « cloud mining » ?

Si vous voulez investir dans le mining de Bitcoin sans acheter ni gérer votre propre matériel informatique, le cloud mining peut être une autre option. Le cloud mining signifie acheter des contrats de mining qui permettent de s’attacher les services de mineurs qui mettent en commun leurs capacités de calcul. Pour de nombreuses raisons, il s’agit de la façon la plus facile de miner du Bitcoin. Vous n’avez pas besoin du logiciel, du matériel. Pas de problème de bande passante où de facture d’électricité en forte hausse. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un ordinateur classique pour communiquer ainsi que d’un portefeuille de Bitoins (Bitcoin Wallet).

Néanmoins, certains risques sont associés avec le cloud mining. Il faut en être conscient avant d’acheter des contrats. Il y a eu de très nombreuses escroqueries avec le cloud mining. N’oubliez pas qu’avec le cloud mining, vous abandonnez le contrôle à d’autres personnes. Ces dernières peuvent décider à n’importe quel moment que la valeur du Bitcoin n’est pas assez intéressante pour faire tourner les machines. Et n’oubliez pas que ce service a un coût… Il vaut mieux donc trouver soit même un mining pool quitte à mettre un peu les mains dans le cambouis. C’est une expérience intéressante que d’installer du matériel de mining. Vous entrez dans la famille du Bitcoin. Ceux qui en ont assez des banques…

Qu’est que le pool mining ?

Aujourd’hui, chaque mineur entrant dans la danse se retrouvera en compétition avec de grosses entreprises et leurs « mining farms ». Il faut donc se poser la question de savoir si vous voulez miner solo ou en rejoignant un « mining pool ».

Le « pool mining » consiste en la mise en commun des ressources de plusieurs mineurs afin de générer un bloc. Un « mining pool » a bien plus de chances de résoudre un bloc et d’être récompensé. Néanmoins, cette récompense devra être partagée proportionnellement aux capacités de calcul apportées par chacun. Par conséquent, rejoindre un mining pool peut générer une source de profit stable même si chaque paiement sera modeste comparé à la récompense d’un bloc entier.

Rejoindre un « mining pool » est exactement pareil que de rejoindre n’importe quel service web. Tout ce dont vous avez besoin est de créer un compte sur site de pool mining. Une fois votre compte créé, il vous faudra un « worker » (travailleur). Il est possible de créer plusieurs travailleurs et d’assigner à chacun d’entre-eux une partie de vos ressources de calcul. Bien entendu, il faut faire vos recherches car les sites de pool mining ne prennent pas tous la même commission… Cette dernière peut varier entre 1 % et 10 % alors que certains sites sont gratuits !

Les plus grand pools de mingin sont : AntPool, BTC.top, Bixin, BTC.com, F2Pool, BitFury, BTCC et Slush Pool.

Point clef :

-Le pool mining est probablement l’unique chance pour un particulier d’espérer obtenir un gain en minant le Bitcoin. Le Cloud mining est à éviter.

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?