Bitcoin

Sigle : BTC

Site officiel : www.bitcoin.org

Compte Twitter : @Bitcoin

Le Bitcoin (bit unité d’information binaire) et coin (pièce de monnaie) est la première cryptomonnaie à avoir vu le jour. Elle a été créée par une ou plusieurs personnes dont l’identité reste à ce jour inconnue. Le “white paper” du Bitcoin a été signé sous le pseudonyme “Satoshi Nakamoto” et publié en 2008. Le premier bloc de la Blockchain a été miné en janvier 2009.

Nombre d’unités en circulation : La masse monétaire du Bitcoin est limitée à 21 millions d’unités. Il est estimé que l’ensemble des Bitcoins seront en circulation d’ici 2149.

Minage : Le minage de Bitcoins ce fait désormais au moyen de puces ASIC.

Système de validation : Proof-Of-Work. Algorythme SHA-256.

Rapidité des transactions : De 3 à 6 transactions par seconde.

L’avis du Cryptojournal

Le succès éclatant du Bitcoin provient essentiellement du fait qu’il n’y aura jamais plus de 21 000 000 de Bitcoins en circulation. C’est ce qui différencie le Bitcoin de manière fondamentale avec les monnaies traditionnelles qui sont elles sans cesse dupliquées par les banques avec comme résultat une inflation et donc une baisse du pouvoir d’achat perpétuelle. Souvenez-vous du prix d’une baguette il y a 20 ans…

Les monnaies nationales reposent sur de la dette et cette dette est devenue si grande que nous n’avons plus d’autre choix que de faire marcher la planche à billets pour éviter que la bulle explose.

Le Bitcoin, tout comme l’or, permet de se protéger de l’inflation et de la dilution permanente de la valeur de nos monnaies nationales engendrée par la planche à billets.

En somme, les monnaies traditionnelles sont des bulles d’endettement et le Bitcoin est la punaise qui fera tôt ou tard exploser cette bulle. Voilà pourquoi les banques ont tellement peur du Bitcoin…

L’autre avantage que le Bitcoin a sur les monnaies traditionnelles est qu’il a été conçu pour réaliser des transferts gratuitement partout dans le monde. Cette caractéristique n’est toutefois plus vraie depuis que le Bitcoin s’est démocratisé. Les frais de transaction sur le Bitcoin ont explosé en raison du fait que le nombre de transactions excède régulièrement la taille disponible (qui est fixe) dans les blocs.

Victime de son succès, le Bitcoin a souffert du fait qu’il n’est pas adapté pour gérer un nombre important de petites transactions de manière rapide (entre 3 et 7 transactions par seconde quand VISA peut en gérer des milliers par exemple). En effet, devant le trop grand nombre de transactions, les mineurs préfèrent évidemment valider en priorité celles qui offrent les frais les plus rémunérateurs.

Le système Lightning Network a depuis été mis sur pied afin de permettre au Bitcoin de jouer dans la catégorie poids lourd. Lorsque le Lightning Network sera pleinement opérationnel et utilisé par tous, les transactions seront gratuites et le nombre de transactions illimité.

Plusieurs nouveaux Bitcoins ont vu le jour afin de tenter de contourner le problème de la vitesse de transaction. Le Bitcoin Cash (BCH) a été créé dans ce but. Le hard fork avec le Bitcoin original a permis d’augmenter légèrement le nombre de transactions mais le problème reste en réalité entier car cette limite sera de nouveau rapidement atteinte à mesure que le Bitcoin s démocratisera davantage.

Contactez-nous

Utilisez ce formulaire pour nous contacter, nous vous répondrons dans les 24 heures!

En cours d’envoi

©[2018] Cryptojournal.fr - Décryptage de la révolution Bitcoin, comment acheter du Bitcoin

Présentation de notre Equipe - Mentions légales - Avertissements sur les risques - Contactez l'équipe CryptoJournal.fr

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?